Alors que les étrangers sont intégralement payés, les prestataires nationaux du Fesman 3 attendent d’être réglés

Plus de cent prestataires de services nationaux du dernier Festival mondial des arts nègres courent toujours derrière le règlement de leurs prestations depuis le mois de décembre 2011. Las d’attendre leurs paiements près de douze mois après que les rideaux sont tombés, ils ont décidé de passer à la vitesse supérieure, dès après la fête de la Tabaski, après avoir fait le constat que tous les prestataires étrangers ont été payés.


Alors que les étrangers sont intégralement payés, les prestataires nationaux du Fesman 3 attendent d’être réglés
« Un comportement scandaleux des pouvoirs publics sénégalais qui ont prouvé une fois encore de plus leur mépris pour les nationaux », selon un communiqué du Collectif des prestataires sénégalais du dernier Fesman parmi lesquels, on compte des Sociétés qui ont fait faillite après avoir investi beaucoup d’argent. Les prestataires nationaux veulent « prendre à témoin le peuple sénégalais, les hommes épris de paix et de justice sur l’attitude scandaleuse et le comportement irresponsable de leurs dirigeants très prompts à demander le suffrage des Sénégalais alors qu’ils n’ont que du mépris pour eux ».

Selon le communiqué parvenu à notre rédaction, plus de cent prestataires de services, cabinets, Sociétés et Consultants en charge des aspects aussi variés et divers que les transports, la communication, la restauration, la presse, sont concernés. Ils exhortent, les imams à accentuer leur prêche de fête de Tabaski sur l’impérieuse nécessité pour les dirigeants du Sénégal de respecter les Sénégalais, d’éviter les situations d’injustice qui plombent des années de sacrifices et de labeur.

Malick NDAW

(sudonline.sn)
Vendredi 4 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016