Alors que les candidats membres du M23 se réunissaient, l'AG de cette structure se regroupait pour fustiger sa démarche: va-t-on vers l'éclatement du M23 ?


Alors que les candidats membres du M23 se réunissaient, l'AG de cette structure se regroupait pour fustiger sa démarche: va-t-on vers l'éclatement du M23 ?
DAKARACTU.COM  S'achemine-t-on vers l'éclatement du Mouvement des forces vives du 23 juin (M23) ? Alors que les leaders membres du M23 étaient en conclave hier à l'hôtel Fana, l'assemblée générale (AG) de la même structure se réunissait au siège de la Raddho. L'AG a fustigé le fait que les candidats prennent des décisions au nom du M23 et rappelé que ledit mouvement n'est ni un parti ni une coalition de partis. Non sans ajouter que le M23 n'a pas de candidat à la présidentielle. Assiste-t-on à un début de scission du mouvement ?    
Jeudi 9 Février 2012




1.Posté par DIAMOZART le 09/02/2012 08:53
roposition d’un pacte républicain pour barrer la route à un troisième mandat d’Abdoulaye Wade



Idrissa Seck disait : « Chacun de nous a fait un programme qui touche tous les domaines, mais rien ne peut se faire sans le respect de la Constitution »

Dans la suite logique à cette phrase l’opposition devrait s’unir pour battre campagne en bloc avec, le mouvement Y’en a marre et le M23 ainsi que les trois candidats dont la candidature a été rejetée.
Préalablement, l’opposition devra signer un Pacte Républicain avec comme personnes morales garantes Amadou Mactar MBow et Alioune Tine.
Ce Pacte Républicain prévoira entre autre :
- La démission du futur président élu au bout d’un an pour l’organisation de nouvelles élections ;
- La rédaction d’une nouvelle constitution
- Une campagne unitaire opposition, M23 et Y’en a marre pour les élections actuelles ;
- L’appel massif aux votes des électeurs inscrits ;
- La participation active de tous à la campagne du second tour 2012
- La mise en place d’un parlement de transition.
- La répartition des postes du gouvernement entre les signataires pendant la période de transition.
- La mise en phase d’un QG unitaire de surveillance des élections.
La mise en place d’un tel pacte et sa mise en application loin de toute rêverie, est possible si l’opposition fait preuve de patriotisme, de pragmatisme, de réactivité et de dynamisme.


Vive le Sénégal



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016