Alioune Samba Diassé disculpe le fils de l'ancien Président : "Jamais je n'enfoncerais Karim Wade que je ne connais pas (...) Je préfère dire la vérité et aller en prison (...)"


Alioune Samba Diassé disculpe le fils de l'ancien Président :     "Jamais je n'enfoncerais Karim Wade que je ne connais pas (...) Je préfère dire la vérité et aller en prison (...)"

DAKARACTU.COM Si Alioune Samba Diassé était à côté de Karim Wade au box des accusés, à coup sûr,  le fils de l'ancien Président de la République lui ferait la bise. En tous les cas, le présumé complice de Wade dans le fameux montage de la société ABS (spécialisé dans le transport de bus) a pratiquement déchargé celui que ses pourfendeurs ne cessaient de surnommer "ministre du ciel et de la terre" lorsque Karim était encore aux affaires.

Dans l'après midi de lundi, coïncidant avec sa 4 ème comparution au prétoire, Alioune Samba Diassé a versé dans le déballage. En effet, à la question de l'un de ses conseils, Me Ousmane Sèye pour savoir s'il n'avait pas reçu de proposition à même de le disculper, Diassé a acquiescé, avant de soutenir à gorges déployés que les enquêteurs lui avaient dit lors de l'enquête préliminaire de coopérer, entre autres choses du genre : reconnaître être le prête-nom de Karim Wade. De ce fait, il sera disculpé et sera dispensé de poursuite.
 "Jamais je n’enfoncerai quelqu’un (ndlr : Karim Wade) que je ne connais pas, je préfère dire la vérité et aller en prison".

Poursuivant son argumentaire, Diassé a laissé entendre qu'il "n'a jamais, au plus grand jamais, eu un quelconque lien encore moins de relation d 'affaires avec Karim Wade. Je ne l’ai jamais rencontré directement ni indirectement, on ne me l’a jamais présenté". Puis, il renchérit : "la première fois que j'ai rencontré Karim, c'était lors de notre fameuse arrestation (...)" Les enquêteurs de la SR m'ont même traité de  menteur. Je m'en remets à Dieu, seul juge de ce monde  (...)"

S'arc boutant sur la dénégation (par stratégie?) , notamment réfutant tout "link" avec les autres actionnaires, particulièrement Bibo, Alioune Samba Diassé a fini par craquer, écrasant des larmes. Et le juge de suspendre l'audience jusqu'à ce mardi...

Mardi 23 Septembre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016