Aliou Sall et l'argent à l'assaut de la ville de Guédiawaye


Aliou Sall et l'argent à l'assaut de la ville de Guédiawaye
L’argent sera encore de nouveau mis au-devant  de la scène politique à Guédiawaye dans l’optique des prochaines élections locales qui se profilent à l’horizon au détriment d’une vraie politique de développement durable. Ayant connaissance de l’extrême pauvreté qui touche la banlieue particulièrement Guédiawaye, Monsieur Sall n’hésite pas à  jouer sur ça en injectant partout où il passe des millions de nos francs pour se faire un nom.  Une pratique qui marche quand même  à Guédiawaye  car beaucoup de personnes aujourd’hui ne jurent que par lui. Et oui, l’argent est passé par là.
Alors que tout un peuple aspirait à l’assainissement de la scène politique qui coïncide avec l’avènement de Macky Sall à la tête de ce pays, on assiste encore à l’utilisation des mêmes pratiques qui ont plongé le Sénégal dans les ténèbres durant une partie du mandat de Maitre Wade. En effet, Monsieur Aliou Sall avec sa volonté, son rêve, son illusion, de vouloir devenir maire d’une ville dont il n’est pas natif, fait dans l’achat de conscience dans un environnement marqué par l’absence totale de dignité humaine où l’emploi des jeunes va être résumé au nettoiement comme l’avait mentionné le Président de la République dans une de ses sorties.
C’est la ruée vers l’APR à Guédiawaye en ces temps de crise. Certains pour trouver du travail ou occuper des postes sont prêts à devenir esclaves de Monsieur Sall. D’autres pour garder leurs privilèges ont préféré quitter leur parti pour aller épauler Aliou Sall. La maire socialiste de l’arrondissement de Sahm Notaire Adja Dieynaba Fall ne me démentira pas, elle qui a tout eu  grâce au Parti socialiste  s’en est allée se cacher derrière Monsieur Aliou Sall , motivée simplement par son souhait de se  maintenir à la tête de la mairie. Qui l’aurait cru ce retournement de veste ? Cependant, on est au 21éme siècle, plus rien ne me surprendra surtout à Guédiawaye même l'élection de ce prétentieux Monsieur Aliou Sall à la tête de la mairie de la ville, une possibilité à  prendre très au sérieux car mine de rien ce bonhomme est en train de baliser avec du CFA tous les coins et recoins de Guédiawaye.
De l’argent est en train d’être bombardé dans les mosquées, aux mouvements politiques,  partout à Guédiawaye  par KARIM BIS qui est devenu subitement riche. Dans l’état actuel des choses, la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) se verrait bien continuer sa mission pendant les années à venir.
Les gens ont une mauvaise image de notre ville avec partout le même refrain : Guédiawaye, une ville qui n’est bonne qu’à accueillir des meetings, la poubelle de Dakar, un lieu uniquement de recueillement de voix électorales.  Si cela a pu durer c’est uniquement à cause de certaines têtes qui n’en font qu’à leurs poches. Ce sont eux le mal de Guédiawaye. Ils ont toujours fonctionné ainsi du temps du PS, du PDS et dorénavant avec l’APR n’hésitant pas à se comporter comme de véritables défenseurs de leur financier Aliou Sall, lui trouvant toujours avec  féroce ardeur un alibi pour justifier sa candidature. Tu les retrouves partout, à la mairie de la ville, dans les 5 mairies d’arrondissement, dans les mouvements sportifs et culturels ( navétanes). « Fou toye, niouné fa name dramé ». Ils seront les premiers à sauter avant même  le chavirement du navire.
Il est temps que les leaders naturels de Guédiawaye sortent de leur mutisme, se mobilisent pour faire face à cette imposture de candidature commanditée par le pouvoir qui au lieu d’apporter des solutions au chômage des jeunes qui a atteint un taux record de 80% dans la banlieue, se projette déjà aux présidentielles de 2017.
Chers frères et sœurs, jeunesse de Guédiawaye, notre ville ne pourra être développée que par nous-même. Ne vous fiez pas aux belles promesses trompeuses des étrangers et n’hésitez pas à alerter vos proches, vos voisins, du danger qui guette toute une ville qui mérite plus de considération de ses élus locaux comme du gouvernement.
 
Ibrahima Diouf dit Gaye Gaye

 Economiste-Staticien
Jeudi 9 Janvier 2014
Dakaractu




1.Posté par Banlieusard le 09/01/2014 11:50
SI L'ARGENT SEUL POUVAIT FAIRE GAGNER WADE SERAIT ENCORE AU POUVOIR. EN REALITE, LES POLITICIENS SONT DES ENTREPRENEURS SANS FOI NI LOI, ON SAIT COMMENT LES SECTEURS SONT MONTES DANS CE PAYS. CE SONT LES MILLIONS DE SENEGALAIS SANS PARTI POLITIQUE QUI VONT TRANCHER. ALIOU SALL NE SERA JAMAIS MAIRE DE GUEDIAWAYE, RETENEZ BIEN CE QUE JE DIS.

2.Posté par penda deme le 10/01/2014 11:23
tant qu'on est natif du Sénégal il doit nous être permis de nous présenter sur toute l'étendue du territoire national. Arrêtons de balkaniser notre pays et de mettre des fils de ce pays en mal avec d'autres fils du pays. Otons de notre vocabulaire des termes comme banlieusard...Si les populations de Guédiawaye ne veulent de Mr Aliou SALL comme édile, elles n'ont qu'à s'armer de leurs cartes d'électeurs et aller voter pour le candidat de leurs choix le jour du scrutin. Evitons à notre cher pays les discours séparatistes

3.Posté par Paco le 13/01/2014 21:21
VIVE ALIOU SALL, FUTUR MAIRE DE GUEDIAWAYE ET FUTUR PREDIDENT EN 2022



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015