Aliou Dia, patron des Forces paysannes : « Il va falloir dégager des critères pour savoir qui finance, qui ne mérite pas d’être financé »


Aliou Dia, patron des Forces paysannes : « Il va falloir dégager des critères pour savoir qui finance, qui ne mérite pas d’être financé »
« C’est une bonne initiative. Cette rencontre prouve, encore une fois, que le Sénégal est une grande démocratie. Il va falloir dégager des critères pour savoir qui finance, qui ne mérite pas d’être financé. Parce que il ne suffit pas d’avoir un récépissé pour avoir accéder à des fonds du contribuable sénégalais pour financer un soi-disant parti. C’est l’occasion de pouvoir savoir qui est qui, qui est où. Parce qu’il y a des partis qui n’existent que sur le récépissé, qui ne sont que dans des sacs. Ils n’ont pas de siège, ni de rencontres périodiques encore moins de congrès. Je crois qu’on peut arriver avoir une carte d’électeur et, en même temps, que la carte nationale d’identité. Cela nous permettra d’abord de gagner doublement sur le plan économique mais aussi sur le plan de présentation. Mais, il va falloir une gestion rigoureuse pour pouvoir aboutir à cela. »
Vendredi 10 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :