Aliou Cissé : «C'est aux joueurs d'élever leur niveau de jeu»

Aliou Cissé attend de ses joueurs des buts lors de la rencontre Sénégal-Guinée équatoriale ce samedi 10 juin au stade Léopold Senghor. Le sélectionneur national soutient que ce sera un impératif de corriger ce manque d’efficacité dont les Lions ont fait montre contre l'Ouganda.


«Pour  gagner un match, il faut impérativement marquer un buts de plus que l’adversaire.  L’équipe nationale a toujours marqué des buts. Même si contre l’Ouganda on n’a pas réussi à le faire. C’est l’un de nos rares matchs depuis mon avènement à la tête de cette équipe. Par rapport aux occasions et situations qu’on s’est créées, on est dans la logique de réclamer des buts. On se crée des occasions et on a du mal à les mettre au fond, c’est un problème. C’est important de corriger en concrétisant les occasions, car cela va engendrer le reste du match», a-t-il déclaré à l’issue de la dernière séance d’entraînement ouverte hier, vendredi 9 juin, au  public du stade Léopold Senghor.

«C’est un match comme tous les autres. C’est une rencontre à gagner qui nous permettra de bien entrer ou bien d’avoir la capitale confiance pour ces éliminatoires. On a l’habitude de ce genre de match réputé très difficile. Je crois  qu’aujourd’hui, l’ennemi du Sénégal, c’est le Sénégal. C’est aux joueurs d’élever leur niveau de jeu, même si, en face, il y aura une très belle équipe. Si on arrive à le faire, je n’aurais pas d’inquiétudes sur ce plan», lance-t-il.

«CONTRE L’OUGANDA, LE CONTENU N’A PAS ETE MAUVAIS»

Même s’il a déploré ce manque d’efficacité contre les Cranes d’Ouganda, Aliou Cissé pense que le contenu n’a pas été mauvais. «Le match contre l’Ouganda n’a pas été si mauvais que ça. Les observateurs n’ont mis que l’accent sur le score nul et vierge, mais le contenu n’a pas été mauvais. Je l’ai dit et répété. J’ai donné des consignes aux joueurs et ils l’ont respecté. On a réussi à se créer pas mal d’occasions. Si Babacar Khouma avait mis au fond son occasion, je crois que le match aurait pris une autre tournure. Et les observateurs du football diraient autres choses, mais en réalité, tous les matchs de l’équipe nationale du Sénégal sont difficiles dans la mesure où aujourd’hui le Sénégal est l’équipe à battre. Pourquoi ? La raison est simple. Les garçons ont beaucoup travaillé pour se faire une bonne réputation sur le continent. Chaque équipe veut nous battre. Elles veulent rester derrière pour nous attendre. Malgré tout cela, c’est à nous de trouver les solutions devant une défense renforcée ou un système tactique dense. C’est à nous de tout faire pour trouver la solution. Cela peut se décanter rapidement comme aussi cela peut prendre du temps. On le sait et on y travaille depuis plusieurs années»,  poursuit-il.

CINQ MATCHES SANS VICTOIRES ? PAS D’INQUIETUDES

Le sélectionneur des Lions soutient qu’il appartient à ses joueurs d’élever le niveau de jeu,   de gagner et d’engranger de la confiance. «C’est une rencontre à gagner qui nous permettra de bien entrer ou bien d’avoir la capitale confiance pour ces éliminatoires», note t-il. La succession de quatre matchs sans victoires ne constitue pas une source d’inquiétude pour la sélection. «Quand on joue avec l’équipe nationale du Sénégal, la victoire est impérative. Tous les matchs sont importants. On a fait une performance à ne pas négliger lors des dernières éliminatoires de la Can, mais aujourd’hui le contexte est différent. Ce n’est pas une concurrence et on ne va pas se dire qu’on fera mieux que ce qu’on a fait dernièrement, mais l’objectif est de se qualifier à la Can 2019, c’est tout. La deuxième chose, rester 5 matchs sans victoires ne m’inquiète pas du tout. On avait choisi de jouer contre de grosses équipes du continent. C’était ma philosophie, car, il était important de se mesurer au Nigeria et à la Côte d’Ivoire. J’aurais pu choisir d’affronter le Kossovo ou l’Afghanistan, mais je voulais ces matchs. Des rencontres qui nous ont permis d’avoir un baromètre pour voir où est que nous en sommes. Que ce soit contre le Nigeria et la Cote d’Ivoire, on devait gagner. Le contenu est bon», dira t-il, avant d’ajouter : « A la Can, on a été éliminés aux tirs au but. Donc, il n’y a pas le feu. Je ne m’inquiète pas du tout. Tout entraineur aimerait remporter tous ses matchs et j’espère que ce samedi on va gagner pour revenir avec une grande confiance e perspective de la double confrontation contre le Burkina en août et septembre».

Sud Quotidien
Samedi 10 Juin 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :