Ali Bongo pris à partie sur Twitter après ses félicitations à Donald Trump

Peu de temps après l’annonce de la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine, à l’instar de plusieurs chefs d’Etats de gouvernements, Ali Bongo a adressé ses encouragements au nouvel homme fort de la première mondiale. «J’adresse mes félicitations à Donald J. Trump, 45e Président des Etats-Unis, pays ami du Gabon» pouvait-on lire sur le fil twitter certifié d’Ali Bongo Ondimba.




S’en est suivi quelque minutes seulement après la publication de ce message une centaine de réponse des “twittos” (personne ayant un compte sur le réseau social Twitter).

La totalité des réponses désapprouvent le messages de félicitations à Donald Trump fait par Ali Bongo. «Lui au moins il a été démocratiquement élu, pas comme toi» réagit en premier Miss Coralie Osse.

Les tweets suivants s’inscrivent dans le même registre. Morceau choisi : Tata Jemi « Dans toutes les langues hein ? Tu vas partir !»,  Uber Olvy ‏«Bonjour, Ça ne sert à rien de faire des effets de manche pour exister médiatiquement, on le fait mieux que vous», Onero «On attend encore que tu félicites Jean Ping»,

1-jeff Mwan Sang ‏« Dommage que ce “pays ami du Gabon” ne t’inspire pas aux bonnes pratiques de la démocratie et de l’alternance. #QuiTaFélicité», Princess Essansia ‏«quand on ne reconnaît pas sa défaite, on ne félicite pas les démocrates! Génocidaire!», Cyd «fait la course aux félicitations. Histoire d’être invité à l’investiture hélas la-bas on reçoit les vrais Présidents», Andy Morgan «Obama pour soutenir @HillaryClinton a-t-il bombardé le QG de Donald Trump (…)», Sammy Lamenace «Lui au moins à été élu démocratiquement…».

Cette campagne virtuelle contre Ali Bongo démontre une fois de plus que la résistance gagne petit la bataille des réseaux.
Jeudi 10 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :