Alcoolisés et drogués, ils ont filmé leur propre mort


Les images terribles de l'accident qui a coûté la vie à Kyle Careford (20 ans) et Michael Owen (21 ans) choquent la Grande-Bretagne. Si les parents ont choisi de dévoiler cette vidéo, c'est pour avertir des dangers de la route et de la conduite sous influence. Attention, les images sont choquantes.

Le 12 avril dernier, les deux jeunes hommes sont rentrés aux petites heures après avoir fait la fête toute la nuit. Ils avaient tous les deux consommé des produits stupéfiants. Kyle, qui n'avait pas de permis, roulait à une allure inimaginable sur des petites routes de campagne. Il a perdu le contrôle du véhicule et a terminé sa course sur le mur d'une église à Jarvis Brook (Sussex). Kyle et Michael ont été tués sur le coup, sans que personne ne puisse venir les sauver.


Alcoolisés et drogués, ils ont filmé leur propre mort

140 km/h

Au lendemain de l'accident, le téléphone de Michael, propriétaire de la voiture, a été retrouvé près d'un arbre. C'est là qu'on a compris qu'il avait filmé sa propre mort.

Sur les images, on voit les deux jeunes hommes s'amuser et rigoler. Le compteur de la voiture atteint 140 km/h. Michael rappelle à son ami qu'il roule trop vite mais peu après, cela tourne au drame. L'écran est noir mais on devine au bruit que c'est l'accident. Puis le silence. Ensuite un secouriste qui vérifie si quelqu'un a survécu. Des paroles glaçantes.


Alcoolisés et drogués, ils ont filmé leur propre mort

Sauver des vies

Si la vidéo est aujourd'hui révélée au monde entier, c'est parce que les parents souhaitaient que leurs enfants ne soient pas morts pour rien. Après une longue réflexion, la famille a choisi de tout dévoiler. "Je voudrais dire aux jeunes que vous n'êtes pas invincibles et que vous devez réaliser à quel point votre vie est précieuse pour vous et votre entourage", confie Kat, la mère de Michael.

"Ces images de vitesse et toutes les autres du même genre ne devraient jamais être enregistrées et encore moins regardées. Mais malgré toute la douleur causée par la diffusion de cette vidéo par les médias, en tant que famille, nous souhaitons et prions que cette vidéo touche au moins une personne, qu'elle soit jeune ou non, de façon à ce que personne n'ait plus jamais à vivre l'impensable."


Mercredi 14 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :