Alain Juppé à Dakar le 2 avril 2012 pour l'investiture de Macky Sall


Alain Juppé à Dakar le 2 avril 2012 pour l'investiture de Macky Sall
A la demande du président de la République, M. Alain Juppé, ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes, représentera la France aux cérémonies d'investiture de M. Macky Sall, président élu de la République du Sénégal, le lundi 2 avril à Dakar.

Il sera reçu par le président Sall et lui remettra à cette occasion un message du président de la République.

SOURCE

France - Ministry of Foreign Affairs
Vendredi 30 Mars 2012




1.Posté par ato le 30/03/2012 17:04
MES VERITES D’OBSERVATEUR

1. Les élections présidentielles sont derrière nous, se profilent à l’horizon les élections législatives. Trois erreurs sont à éviter :

1) ° le renvoi des élections législatives: le pays a besoin de travailler. Au-delà du mois de juin avec l’hivernage qui approche, il faudrait s’il y’ a renvoi, organiser les élections au dernier trimestre de l’année. Qui va assurer la fonction législative puisque le mandat des députés aura entretemps pris fin. Si le mandat des députés est prolongé, par extraordinaire, comment le Président de la République pourra –til gouverner. Mieux le Slogan « Touche pas à ma constitution » véhiculé par Y’en A Marre, le M23 sera réactivé pour faire respecter la constitution du Sénégal.

2)° Partir aux élections sous la coalition Benno Bokk Yakar serait une grande erreur, une incongruité, pour les parties alliés au nouveau pouvoir. Cela signifierait que ces partis font le deuil de la présentation d’une candidature aux présidentielles de 2017 ou 2019 (selon que le mandat est à 5 ou 7 ans). Qu’est ce qu’ils vont offrir au peuple comme programme puisqu’ils auront participé à la gestion du pays. En allant aux élections sous Benno Bokk Yakar, auront-ils la possibilité de se rétracter si le Président dévie la ligne tracée. Ces parties devront pour garder leur âme aller aux élections sous les coalitions de la présidentielle et apporter à l’assemblée leur appui au Président avec qui ils partagent la coalition gouvernementale. C’est de cette manière qu’ils pourront contrôler le Président de la République. La menace de quitter la coalition gouvernementale pèsera lourd sur la tête du Président.
Il est certain qu’avec une coalition uniforme, la route est déjà tracée pour un nouveau mandat pour Macky SALL. L’expérience de Landing SAVANE doit faire réfléchir plus d’un chef de parti ambitieux.

3) ° On annonce à la tête du Gouvernement Jacques DIOUF. S’il s’avère que c’est le cas, ce serait une erreur. Le pays a besoin de jeunes. Avec le départ de Wade, les NIASSE, TANOR, DANSOKHO, LANDING SAVANE, JACQUES DIOUF, Amadou Makhtar MBOW, Abdoulaye BAYHILIY… tous doivent prendre leur retraite. S’ils peuvent conseiller Macky SALL tant mieux et qu’est ce qu’ils peuvent d’ailleurs lui apporter ? Rien du tout. Depuis 50 ans ils sont toujours là et le pays est là où il est. Le pays a besoin de jeunes et non de vieux retraités. Et le peuple a indiqué la voie à suivre lors des élections présidentielles.

4) ° Le peuple souverain devrait éviter aux prochaines élections de faire comme sous Abdou DIOUF et A. WADE de donner au pouvoir une assemblée monocolore et mécanique. Ce qui pousse le Président de la République à faire ce qu’il veut. On l’a décrié sous le règne de DIOUF, on l’a décrié sous le règne de WADE.

2.Posté par mamad le 30/03/2012 22:47

sarkosy ètait en cõte d'ivoire pour l'investiture de ouattara alors que le monde sait que le president de ce
pays a éte mis en place par la france. Au senegal c'est le peuple qui a élu son président et mr sarkosy se fait
representer par un ministre une méprise de plus dont on ve ut pas mais le sénégal est le pays de la téra
nga et de la vraie dèmocracie que ça serve de leçon.

3.Posté par ISSA le 31/03/2012 09:05
52 PARCELLES TF DE 150M2 A VENDRE A RUFISQUE.APRES L'HOPITAL YOUSSOU MBARGANE ENTRE L'ARRET CHERIF ET JACARANDA.TEL:77 646 06 15



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016