Aidons Macky à bien communiquer


Aidons Macky à bien communiquer
Depuis l’avènement du Président Macky Sall beaucoup de critiques à la fois méchantes et subjectives ont été émis par la presse et quelques petits opposants déguisés en pseudo-intellectuels donneurs de leçons. Messieurs, l’heure n’est pas encore au bilan ni aux piques déguisées car comme dit les wolofs « bouy taweu kéneu dou ménass » même si la présence de sentinelle toute fois experte et avertie enrichira le débat politico-social et aidera le pilote a bien tenir notre appareil qui se doit de prendre son envol tant attendu. Convenons en nous avons élu SON EXCELLENCE Macky Sall dans un moment de forte turbulence et il
nous faudra dans le bien des générations futures l’accompagner objectivement car sa réussite sera pas seulement celle de ses alliés mais de tout un peuple uni solidaire et surtout intelligent. Mr le président ou autre responsable de sa communication, Le programme « yonnu yokouté » doit être restitué et adopté par les sénégalais tel un produit quelconque dans un marché de consommateurs , comme vous l’avez sans doute remarqué le consommateur sénégalais peut avoir des réactions très différentes et cela en raison d’une pléthore de raisons telles que le besoin , le niveau de vie cher, le groupe , la pauvreté
et des fois plus graves la manipulation de masse. Cependant pour que un produit soit accepté les forces intérieures(jeunes, femmes, commerçants …) d’une nation doivent se sentir concerné mieux ils doivent être la locomotive dirigeante du Programme car comme dit Peter Drucker expert en marketing «  ce que les responsables de l’entreprise pense produire n’est pas de première importance ; ce qui est décisif , c’est ce que le consommateur croit acheter, c’est sa propre conception
de la valeur qu’il attribue au produit »  Sommes nous entrain de yokkou si oui faites la promotion des mesures prises pour atténuer la situation de cette population impatiente . Comment  communiquer mieux ?
Le développement des outils d’information et de télécommunication a, en grande partie, réduit les écarts de désinformation entre les individus du monde entier .le Sénégal n’a pas été épargné par ce courant de la mondialisation  car étant le théâtre de la création d’une myriade de sites d’information. Ainsi donc la nécessité de s’aligner dans ce contingent de rédacteurs en ligne doit être une priorité cela dans le but de présenter faiblement les acquis après chaque marche d’escaliers.
Le téléphone portable utilisé a bon escient peut aussi devenir un élément incontournable dans la promotion des acquis du Gouvernement car a coté du mailing et du phoning se voit propulser un canal digital appelé application téléchargeable dans toutes les boutiques en ligne cependant il faut être 2.0 et pas justes faucons pour pouvoir avoir de tels projets de communication qui nécessite un outsourcing. Chaque ministère doit avoir son application à elle qui permettra à l’ayant droit de s’informer juste vrai et surtout rapidement.
Plus simple et moins couteux les réseaux sociaux a l’image de facebook et twitter ici l’information passe très rapidement mais aussi plus fluidement par le biais des partages et des j’aimes très en vogue chez les jeunes. La création de pages encore gratuite permettra de recueillir les avis favorables et defavorables avant toute mesure brusque
A coté de ses lecteurs digitaux de nouvelles innovations doivent incessamment naitre permettant aux amoureux de la lecture de lire a moindre cout voire même gratuitement n’est ce pas de l’anti-buzz de laisser le journal qui est sensé présenter officiellement votre programme demeurer le plus cher du marché ! Le soleil 200 francs CFA Enfin la bouche a oreille cette formule classique mais tellement importante dans une société ou les ragots occupe une place de souche dans le quotidien des sénégalais … Parlez au gens dites leur qu’ils peuvent se soigner gratuitement d’aurenavant , faites leur savoir que les voitures ne paient plus de vignettes … la population n’a pas trop l’impression que les mesures sont pour elle ; faites leur savoir que vous n’etes pas niangal Sall mais juste un homme concentré et soucieux de ses larges responsabilités.3 «  touti wakh job lou beuri »
Mr Sall avant que votre nation divorce avec vous parlez avec elle avec le cœur et faites leur savoir que la locomotive arrivera si et
simplement si nous travaillons de facon collégiale et raisonnée. Il faut qu’il sache que la tache que vous avez est tellement dure qu’il vous arrive d’oublier à dire à Mariéme combien elle est belle.

MOUHAMADOU MANEL FALL(
MASTER 2  MARKETING et STRATEGIES COMMERCIALES A ETICCA)
Association des Jeunes
Leaders . pour accélérer l’atteinte des objectifs du Millénaire pour
développement/Horizon2015




Mercredi 27 Février 2013
Notez


1.Posté par APERISTE le 27/02/2013 14:12
C'est abou abel thiam qui est nul

2.Posté par khadim le 27/02/2013 15:29
Bravo!
Jesper juste ke les idées que vs avez developpé seront prises en compte.

3.Posté par Leuk le 27/02/2013 15:35
Pour la Com du Président Macky, retenez ceci :

Macky n'a pas hérité un pays en faillite mais plutôt un pays en construction dont il a d'ailleurs été un véritable acteur. Il a hérité surtout d'un Monde en crise économico-financière.

Si tout monde le lui reconnaissait rek djam ni nioy.
Beut dou yenou wayé Khamna lou bop attaan

4.Posté par Luc le 27/02/2013 15:42
Ce type n'a pas été élu pour communiquer mais pour diriger ce pays. Sa communication c'est pour sa politique, pour qu'il reste en place et place ses gens, il n'a qu'à bosser et ce sera la meilleure communication qu'il puisse avoir. Le sénégalais a voté pour le changement, s'il voit un quelconque changement, en mieux j'entends, pas besoin de "stratégie scientifique de communication"..... Les prochaines élections sont prévues pour 2014, alors épargnez les oreilles des sénégalais de vos communications, et faites leur sentir le résultat de votre travail !

5.Posté par BOUNKATAB le 27/02/2013 18:36
IL YA UNE FACON SIMPLE ET EFFICACE DE COMMUNIQUER :PRENDRE A BRAS LE CORPS LE PROBLEME DE L'EDUCATION NATIONALE ; SE CONCENTRER SUR L'EMPLOI DES JEUNES ET DIMINUER ENCORE LES DENREES DE PREMIERE NECCESSITEJ'OUBLIAIS UN PETIT DETAIL :FUIR COMME LA PESTE LESTRANSHUMANTS.

6.Posté par etc le 28/02/2013 00:15
la communication la plus efficace c est la tete qui devra necessairement commander le reste du corps.quand il ya un malentendu politique et sociale dans un pays il faut dabord resoudre cette equation .le senegal est a construire non a se partager.si ce principe est partage on pourra reussir le challenge

7.Posté par RAS LEYE Jr le 28/02/2013 00:56
Si j'étais Macky Niang, si j'avais été élu Macky Sall,comme si je m'appelais Macky Tall, ce ne sera toujours et pour toujours que la même famille de rigoriste musulmans orthodoxes et toucouleurs de naissance et par la lignée paternelle ou les deux. Je me comprends d'autant si bien qu'en tant que Sénégalais, j'ai conscience de qui je suis, pour ne pas me le faire conter ou raconter à l'ouïe par des persiffleurs-maisons de l'encensoir escalator vers des sommets hiérarchiquements mal acquis biens légitimes et fiduciaires du bon peuple samaritain de Sunugal à N'doumbélane. Je saisis là l'essentiel de ce que je tenais à me dire à moi même, selon le Français Saint Juste : "ceux qui font une révolution à demi creuse leur propre tombeau". Est-ce que la classe politique oppositionnelle sous Maître Wade, le M23 et Y'en a marre l'avaient ils si bien voulu cette révolution à demi qu'elle est bien morte de sa belle mort, belle comme la face laide de la mort qui n'a de laideur que la face sans visage de l'ange de la mort continuant à indemniser des familles de victimes des deux côtés de la barrière jusqu'à ne plus pouvoir continuer à payer si chère la vie ôtée des gens qu'il arrache à l'affection des siens? Mais là, ni lui (l'ange de la mort) n'est pas le problème : là où le problème réside c'est que ceux qui se sont tués à crier non à la candidature de Maître Abdoulaye Wade n'ont pas eu le temps d'avoir une meilleure politique de communication pour scander et égrenner leurs chapelets d'intentions nobles et louables envers le peuple de nous, notre pays, le peuple, ses populations civiles et locales, les électeurs et électrices qui ont porté sur les fonts baptismaux la nouvelle mandature de 7 ans de Macky Wade, excusez moi, Macky Sall je voulais écrire ici et la nouvelle législature de Moustapha Niasse et consorts à cinq ans francs, s'ils observent à nouveau les règles du jeu et poursuivent la délicate mission de traquer les personnes passibles de sanctions pour détournements de fonds publics et accusés d'enrichissement illicites après enquête, remontée de filières et établissement de preuve non préfabriquées ni pré élaborées.
D'où la triste et regretable situation qu'il y a de cconstater amèrement la défectusosité de la politique de communication et de la la primature et du parlement et de la présidence; sans oublier les chapelles et courants qui ne s'adressent plus ni ne convoquent plus souvent leurs adeptes et les militants sincères et membres actifs de toutes ces corporations hétéroclites gravitant autour de la coalition "Benno Bokk Yakaar" ou au sein même de la mouvance présidentielle ayant du mal à se constituer parti politique si ce n'est en cherchant coûte que coûte à s'autosubstituer au PDS amochi, vieilli, devenu laid et infréquentable. Et pourtant qui continue avec ses 11 députés ou 14 élus de la Nation à tenir la dragée haute à l'opinion qui a mandaté le nouveau pouvoir de pourchasser les "voleurs de la république", aussi bien à faire plier l'échine au nouveau pouvoir en place avec ses dignitaires locaux peu ou prou très excentriques en imitation de genre de politique (PDS est parti, PDS est revenu) et peu prolixe en communiqués et annonces de prise de positions officielle allant dans le sens de se rapprocher de l'opinion. Laissant libre cours ainsi à la rue l'initiative des mêmes travaux d'hercule qu'un certain pouvoir PDS en place allait essayer de faire reculer jusqu'à échouer. Si cela qui attend BENNO BOOK YAKAAR dès à présent, il n'est que légitime de quitter le navire avant naufrage; dans le cas échéant, continuons à vivre d'espoir et des espérances vertes susciter par les victoires successives remportées au nom du peuple, pour le peuple et par le peuple démocratique, conscient, responsable et travailleur du silence du Sénégal Nouveau du YONU YOKU YOKUTE. Voilà ce que le Président Macky SALL avait oublié 12 ans durant sous le précédent régime dont il a évidemment fait partie et vécu les soubresauts : la voie de la croissance c'est seulement et uniquement pour le partage des fruits de la croissance. En n'oubliant pas de mentionner qui a fait quoi de bien dans ce pays, et non seulement en mal. L'estime des Wade en dépend ainsi que la souveraineté nationale menacée au Nord du Mali comme au Sud du Päys. A ne pas ,négliger cette mise en garde on prend là sûrement le sûr pari de gagner une bataille d'avance avant qu'elle (la guerre civile ou inter-urbaine ou inter pays ou inter-nations ou planétaire ou mondiale etc)ne soit entrain d'être vécue sur notre sol béni (sunu kum kum) dans le sang versé des nôtres compatriotes qui n'ont rien fait à l'occident ni à l'orient en pleine ébullition, pour être payé de cette sorte par mille ans d'histoire commune, pour ne pas dire une éternité, du fait que "L'AFRIQUE EST BEL ET BIEN LE BERCEAU DE BEBEL, l'humanité en genre et en personne. Je le confirme. A bon entendeur salut.
RAS STAF LEYE Jr, journaliste, sociologue, jeune auteur (poète inédit)



Dans la même rubrique :