Aida Ndiongue reçoit une délégation de Serigne Moustapha Sy, puis 10 autres personnalités: Elle est cataloguée "détenue la plus visitée à la prison pour femmes"


Aida Ndiongue reçoit une délégation de Serigne Moustapha Sy, puis 10 autres personnalités: Elle est cataloguée "détenue la plus visitée à la prison pour femmes"
DAKARACTU.COM Nos radars placés sur l'un des miradors de la citadelle dite "Quartier femmes" sise à Liberté 6 nous a filé la feuille des visites d'hier pour le compte de l'ex sénatrice. Rendue tristement célèbre par une affaire pendante devant Dame Justice, Aida Ndiongue, nous revient-il, est la détenue la plus visitée. En atteste le nombre incalculable de demandes de permis de visiter qui s'amoncellent au niveau du prétoire de Dakar. 
Hier, elle ne cessait d'afficher la banane, suite aux visites du jour et pas des moindres. En effet, l'ex mairesse des HLM a eu l'insigne honneur de recevoir la visite d'une forte délégation envoyée par le guide des Moustarchidines, en l'occurrence Serigne Moustapha Sy. Puis, elle recevra Sokhna Astou Thierno Mbacke illustre fille du regretté Serigne Mourtada. Nous ne savons  pas ce qu'elles ont pu se dire, mais il fallait  voir Aida Ndiongue toute souriante après cette visite.
Il nous revient aussi que l'illustre Walo-Walo a pris langue avec sa sœur Bakhaw Diongue, laquelle était accompagnée pour la circonstance par son mari, l’ancien ministre de la Culture, Mame Birame Diouf. S'en est suivie la visite de notre confrère Moustapha Sow. Lequel, soit dit en passant, est apparenté à la célèbre préventionniste. Puis, la bonne dame recevra le coordonateur du Pds Oumar Sarr.
Aussi à la suite, a-t-elle taillé bavette avec Ndeye Diagne Gueye (celle-là même qui a eu des ennuis à la Mecque), puis des artistes de renom telle Maty Thiam Dogo. 
Nos radars y ont filmé également la silhouette de Me Souleymane Ndene Ndiaye, lequel est au nombre de ses avocats- conseils. Il fallait voir l'ex Pm  se faire cerner tel une star au milieu de la foule, et comment certains l'acclamaient à tout rompre.
Mercredi 5 Février 2014
Dakaractu




1.Posté par nina le 05/02/2014 09:42
Moi ce que je ne comprends pas du tout,c'est le fait que les voleurs,détourneurs,bandits de grand chemin fassanet courir les personalités politiques et religieuses derriere leur dos! il y a des choses à éclaircir: soit ces malfaiteurs alimentaient ces "mange-mil",soit ils font cela par calcul,et que,à leur libération ils auront leur part du butin! c'est triste,ce qui se passe au sénégal,ces visites ne sont pas gratuites. Le peuple doit s'eveiller!

2.Posté par Lerlou le 05/02/2014 10:59
L'Opération de blanchiment et de réhabilitation d'un criminel emprisonné vient de commencer. Dans six mois tous les sénégalais seront convaincus que Aïda n'a rien fait elle est injustement emprisonné par le régime de Macky qui s'acharne sur le PDS. On l'a fait avec Karim Wade et ça a trop bien marché. On va distiller dans certains la pressa alimentaire et certains sites complices des informations disant que les enquêteurs n'ont rien trouvé que par exemple il y a eu des erreurs au niveau de la banque, les coffres ne lui appartenaient pas. Les avocats vont faire réguliérement des conférences de presse pour clamer l'innocence de leur client et montrer les failles du dossier. On recrutera quelques marabouts et leaders d'opinion pour clamer haut et fort sans risque de se faire rabrouer que la place de Aïda n'est pas à la prison. A l'occasion on leur payera une promenade pour aller visiter le détenu et prier pour elle. On créera avec quelques politiciens chasseurs de prime et des chomeurs patentés un mouvement de soutien (genre LAD: Libérez Aïda Diongue). Et miraculeusement tous les sénégalais vont comprendre que finalement ils ont été floués, Aïda Diongue n'a rien fait. C'est ce qu'on appelle de la manipulation et croyez moi ces gens qui nous ont dirigé durant 12 ans ne sont pas des nullards dans ce domaine.

3.Posté par kali le 05/02/2014 14:22
Boula kén nakh khaliss rek motakh.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016