Aïda Mbodj parle de Gana Mbaye : "Le Président Macky Sall l'a reçu, lui a donné de l'argent, une voiture pour me combattre"

La volte-face spectaculaire du maire de Bambey, à l’instigation supposée du ministre Mor Ngom, commence à soulever des vagues dans le landerneau politique de cette localité du Baol. En effet, invitée ce lundi à l’émission « Débattre campagne » qui passe sur Dakaractu, Aïda Mbodj n’y est pas allée du dos de la cuillère pour accuser Macky Sall d’achat de conscience. « C’est le président de la République en personne qui l’a reçu et qui lui a offert argent et véhicule pour qu’il change de camp et batte campagne en sa faveur», c’est, de but en blanc, ce qu’a déclaré Mme Aïda Mbodj suite à l’enrôlement du maire de Bambey par Benno Bokk Yakaar. « Je ne peux que m’en réjouir car cela prouve que nous faisons peur jusqu’au niveau suprême », a-t-elle poursuivi, commentant toujours cette démission. Cependant, l’ex-présidente du groupe parlementaire libéral d’avertir ses adversaires : « Si on pouvait corrompre les populations de Bambey, je n’aurais pas gagné face à deux ministres de la République et devant plusieurs autres autorités originaires du département. Les citoyens de ma localité sont très dignes et vont le démonter encore le 30 juillet prochain ».


L'ex Mairesse de Bambey, Aïssatou Mbodj (dite Aïda) était l'invité de l'émission DÉBATTRE CAMPAGNE. Sur le plateau de Dakaractu, la tête de liste nationale de la Coalition And Saxal Liguèye a réagi au sujet de la transhumance. Le départ de son camarade Gana Mbaye vers la mouvance présidentielle lui est resté en travers de la gorge.
"Le Président Macky Sall l'a reçu, lui a donné de l'argent et une voiture pour me combattre. Le pouvoir en place ne cesse de faire des tractations à Bambey. Mais, Bambey est une exception. La corruption ne passe pas là-bas. Les populations sont des gens dignes et crédibles. L'argent de la politique? Ils n'en n'ont pas besoin. La population n'est pas obnubilée par l'argent. Le Président a voulu anticiper pour éviter la mauvaise surprise en débauchant des camarades, en pleine campagne. Si le Président de la République donne de l'argent à des gens pour combattre Aïda Mbodji, donc la peur a changé de camp. C'est une victoire de Aïda Mbodj", estime le "lionne" de Bambey. 
Lundi 17 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :