Aïda Mbodj en meeting dans la banlieue : ‘C’est moi qui empêche le M23 de dormir’


Aïda Mbodj en meeting dans la banlieue : ‘C’est moi qui empêche le M23 de dormir’
En meeting, ce samedi en banlieue, le ministre Aïda Mbodj qui combat le M23 promet de durcir le ton contre cette organisation qui s’oppose à un troisième mandat de Wade.Le maire de Bambey annonce même que ce sont les femmes qui vont accompagner Wade jusqu’au Conseil constitutionnel pour déposer sa candidature.

Le ministre Aïda Mbodj ne porte pas le M23 dans son cœur. Elle l’a montré à plusieurs reprises et plus particulièrement le 23 octobre dernier. Et elle tient à rappeler aux animateurs de ce mouvement qui s’insurgent contre un troisième mandat du président Abdoulaye Wade qu’elle continuera de les combattre. En meeting, ce samedi en banlieue, dans la commune d’arrondissement de Djidah Thiaroye Kao le ministre de la Famille et des Organisations féminines a encore défié Alioune Tine et ses camarades du M23. ‘Je suis une battante qui a le courage de ses opinions. C’est moi qui empêche le M23 de dormir. Je ne travaille pas dans le vide, je suis opérationnelle et je ne triche jamais avec le Chef de l’Etat, je ne donne pas de gage à l’opposition’, a martelé le maire de Bambey.
On se rappelle que le vendredi 11 novembre, Aïda Mbodj, a envoyé une sommation interpellative à Cheikh Tidiane Gadio. Le maire de Bambey estimait que l’ancien ministre des Affaires Etrangères l’avait accusé d’agression physique sur une de ses militantes, lors des manifestations du M23 le 23 octobre dernier. Et le dimanche 23 octobre, le comité directeur du Mouvement politique citoyen ‘Luy jot jotna’ (Mpcl) avait accusé le ministre Aïda Mbodj d’être responsable de l’agression dont a été victime le même jour, sa coordonnatrice départementale de Bambey, Gnagna Ndaw.

Initiatrice de ‘Ma carte ma caution’, le maire de Bambey promet de vendre plus de cent mille cartes aux femmes de la banlieue, ce pour faire gagner le président sortant dans cette partie du pays et sur l’ensemble du Sénégal. ‘’Ma carte, ma caution’ va assurer la victoire du candidat Abdoulaye Wade en février 2012. Les femmes qui ont beaucoup bénéficié du magistère du président Abdoulaye Wade ont plus intérêt que quiconque à le maintenir au pouvoir’, dit-elle, ajoutant que les femmes vont accompagner le président Wade au Conseil constitutionnel quand il va déposer sa candidature.

Et pour Mamadou Seck, le président de l’Assemblée Nationale, l’initiative du maire de Bambey a remobilisé les militants du candidat sortant et soudé le parti. Une certitude relativisée par les jeunes libéraux du département de Pikine. Pape Mary Diakhaté, le secrétaire général de l’association Jeune action et développement, exige la nomination de Cheikh Dieng, ancien directeur de la défunte Aprosen, responsable libéral et organisateur de ce meeting, à la tête de la nouvelle Soprosen, mais aussi des responsabilités pour les Pikinois dans le directoire de campagne de Wade. ‘Ces postes de responsabilité nous permettront de mieux travailler pour la victoire de Wade’, conclut-il.

Charles Gaïky DIENE

( WALf )
Lundi 28 Novembre 2011




1.Posté par al le 28/11/2011 06:02

ah fantomas ! aida doucement awa diop et ses copines te preparent des coups ; que vient tu faire en banlieu dakaroise alors que tu n'y habite pas ; attention laisse le m23 et obseerve tes soeurs

2.Posté par certain le 28/11/2011 09:20
aida fantomas wade!!! téyal et met de l'eau dans ton vin... wade c'est fini!!

3.Posté par lle citoyen le 28/11/2011 09:54
Pas seulement le M23 madame ma grande gueule:vous empechez de dormir tous les sénégalais épris de paix qui voient dans votre discours et votre démarche une va t en guerre formée à robinet bagarre
Madame est ce qu il vous arrive de visionner vos passages à la télévision?Aucune classe,aucune finesse,rien que ded la bave et de l'invective.
Vous ne rendez aucun service au Président



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016