Agression d’un proche de Cissé Lo : Sadaga décide de se séparer des deux mis en cause


Reparlons de  l'affaire de l'enlèvement et de l'agression d'un militant d'El Pistolero par des proches de Sadaga qui a atterri devant la brigade spéciale de gendarmerie de Touba. Pour rappel, Modou Fall Kalla, la victime, accuse Omar Ka et un autre acolyte, tous deux proches du député Sadaga de l'avoir neutralisé avec une pompe à gaz, le jour du Magal au siège de la Fondation Servir le Sénégal à Touba, avant de l'emmener à bord d'un véhicule pick-up pour le molester sérieusement. Il s'en est tiré avec des blessures ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 20 jours. Et accuse le député Sadaga d'être derrière cet enlèvement suivi de coups et blessures. Le camp de ce dernier botte en touche et clame que des témoins oculaires parlent de bagarre entre un soi-disant responsable du nom de Modou Fall Kalla et un militant proche d’Abdou Ahad Seck Sadaga et que des blessures ont été constatées  dans les deux camps avec chacun un certificat médical. Et pour prouver sa bonne foi, Sadaga a décidé de se séparer des deux personnes mises en cause. Les choses risquent de se clarifier aujourd'hui même avec l'audition par la gendarmerie du témoin principal Youssou Diallo qui travaille à la Fondation Servir le Sénégal. Il faut dire que cette affaire ira chercher loin.
Selon « le Populaire », le parquet de Diourbel aurait demandé une enquête exhaustive suivie d'arrestation.
Samedi 5 Décembre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :