Agence sénégalaise de promotion touristique (aspt) : Macky Sall nomme Racine Sy Pca

Bis répétita : le Président de la République a porté Mamadou Racine Sy à la tête du conseil d’administration de l’Agence sénégalaise de promotion touristique (Aspt).


Agence sénégalaise de promotion touristique (aspt) : Macky Sall nomme Racine Sy Pca
Le Président de la république a satisfait une doléance du secteur privé touristique, doublement. En effet, les acteurs du tourisme avaient demandé à Macky Sall de ressusciter l’agence nationale de promotion touristique (anpt) et dénommer un des leurs à la tête du conseil d’administration (Ca).
L’agence sénégalaise de promotion touristique (aspt) a vu le jour depuis et un directeur général nommé. Et selon des informations de Libération, Macky Sall a nommé comme Président du conseil d’administration (Pca), Mamadou Racine Sy. Un choix qui n’est guère surprenant.
Patron des patrons du tourisme au Sénégal et de la zone de l’union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), Racine Sy occupait déjà le poste bien avant la dissolution de l’Antp qui avait été rattachée au cabinet du ministère du tourisme pour devenir le fonds de promotion touristique (Fpt). Résultat des courses : on a assisté à une vraie bamboula d’autant que le secteur privé du tourisme n’avaient aucun contrôle sur la gestion du fonds.
D’ailleurs, c’est Racine Sy qui était monté au créneau, lors de l’ouverture de la saison touristique à Saly, pour dénoncer violemment la gestion de ce fonds et réclamer le retour de l’agence. Depuis lors, le secteur privé du tourisme avait fait de la résurrection de l’agence un combat. C’est dire que les doléances des acteurs du tourisme ont été entendues par le Président Macky Sall et son ministre du tourisme et des transports aériens, Abdoulaye Diouf Sarr. 
 
Vendredi 14 Novembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Mouhamed faouzou DEME le 14/11/2014 14:39
Parlons un peu de marketing territorial « Tourisme »
Promotion et positionnement
Créer une marque d’attractivité sur la base d’une identité unique d’un territoire, et passer d’une marque institutionnelle à une marque partagée par les entreprises du territoire, est une nouvelle vision basée sur un marketing collaboratif, qui rejoint tout le sens de la responsabilité sociétale de l’Entreprise. Par exemple, la promotion, pilotée par un organisme privé de Marketing qui regroupe des institutionnels et des entreprises, et financé à 20% par la tutelle, à 15% par la ville et à 65 % par des partenaires dont une majorité d’entreprises, aiderait à prendre en charge d’une façon intégrale rationnelle et participative toute les politiques de promotion et de positionnement de chacun de nos produits et des territoires touristiques.
Ce faisant, développer les formations professionnelles orientées et ciblées vers les jeunesses de chacun de ces territoires, peuvent donner à la fois une qualification, un métier, et un espoir à toute génération. Le Sénégal doit pouvoir exporter des ressources humaines dans ce domaine, dans la sous-région, ou il est leader en matière de tourisme. Cette nouvelle vision de l’attractivité du territoire, pourrait être perçue, comme un marketing d’influence avec un effet levier très fort. On assiste dès lors à un passage, d’un marketing de cible à un marketing de communauté, affinitaire dont les ambassadeurs sont les habitants et les entreprises eux-mêmes.
Nous voudrions à travers cette vision, faire une proposition de cas d’école, sur le pôle de Diamniadio, afin d’amorcer un nouveau virage dans la politique de promotion. Mais également dans la gestion et le partage de compétences conformément à l’acte trois de la décentralisation qui rejoint dans l’esprit et la lettre du tourisme, qui réclame une compétence décentralisée. Le Chef du gouvernement a orienté les mesures concernant le tourisme sur l’intensification de la communication et de la promotion de la destination, pour mieux vendre et positionner le Sénégal. Nous rappelons que la communication journalistique et la communication marketing se complètent, mais elles n’ont pas les mêmes contenus, ni les mêmes effets, encore moins les mêmes résultats. Sur ce sujet nous les appelons à la prudence, à la sagesse, à la responsabilité et au professionnalisme.
Le Marketing des destinations est une discipline, une connaissance, en plus elle exige de l’expérience dans les opérations, les produits touristiques et les tendances du marché international des pays émetteurs. C’est un segment très important de la stratégie commerciale, communicationnelle et promotionnelle. Mais posons avant tout, la question à savoir : Par ou, comment, quand et pourquoi de toutes nos actions ? Pour que le tourisme en tant que secteur d’activité, puisse jouer son rôle de stimulateur dans notre économie.
Ne perdons plus de vue que les économistes, les gouvernements, les organismes internationaux sont tous unanimes sur la place du tourisme dans l’économie mondiale. En 2013 : 1,087 milliard de voyageurs/ touristes, 7.000 milliards de dollars à l'économie de la planète, 1.400 milliards de dollars en exportations, 9 % du PIB (Direct, Indirect et Induit), 6% de taux de croissance, 6 % des exportations mondiales, 29% des exportations de services, 266 millions de personnes employée soit 1 emploi sur 11 dans le monde (OMT-Faits saillants 2014). Le tourisme fait mieux que le pétrole, le gaz, les métaux précieux, (l’or, le diamant, le cuivre), l’armement, l’aéronautique, l’agroalimentaire, la pêche etc… Compte tenu de tous ces paramètres, le Sénégal doit affirmer sa volonté politique du tourisme et la porter comme la principale priorité Mouhamed Faouzou DEME

2.Posté par mario le 14/11/2014 15:54
La haal poularisation de notre pays en marche,on va voir quand la corde va se casser

3.Posté par YAKH le 14/11/2014 18:11
Oui je veux bien, mais pourquoi lui Racine Sy et non un autre. Il n'est pas le seul à pouvoir occuper ce poste tout de même. Ainsi, il porte 3 casquettes, king Fahd, Ipres/Css et Aspt. Il faut arrêter. Macky est un président affairiste qui ne fait pas de discernement entre le pouvoir politique et le business.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016