Afrobasket hommes 2017 : Le Sénégal veut mettre fin à 20 ans de disette


Nation majeure du basket africain, le Sénégal court pourtant derrière un titre continental depuis 1997. Cette année, avec un groupe solide et la présence de presque tous ses meilleurs joueurs, le Sénégal espère remporter l’Afrobasket 2017 qu’il co-organise avec la Tunisie du 8 au 16 septembre.
La reconquête commence face à l’Afrique du Sud vendredi au Stadium Marius Ndiaye de Dakar. Le Sénégal aura un adversaire idéal et un public acquis à sa cause pour lancer un tournoi qu’il espère remporter le soir du 16 septembre. «  L’objectif est clair : reconquérir le titre », martèle Me Babacar Ndiaye, président de la Fédération sénégalaise de Basket (FSB). L’attente dure depuis 20 ans. Depuis 1997 et une finale remportée face au Nigeria à Dakar, les Lions n’ont pas soulevé le trophée continental. En 2005, ils sont passés près, mais sont tombés en finale devant l’invincible Angola qui a remporté 11 des 14 derniers tournois Afrobasket depuis 1989. « En 2005, nous avons été en finale et cela a été un de mes pires souvenirs de supporter lorsque l’Angola nous a battus, se rappelle Gorgui Sy Dieng. Cela m’a fait mal et depuis ce jour, je me suis dit qu’il fallait que je joue en sélection nationale pour gagner la Coupe d’Afrique. »
Un seul joueur du championnat local
Le pivot des Minnesota Timberwolves est présent dans le groupe qui se prépare pour aller au bout. Un groupe quasiment au complet et qui a l’avantage d’être « plus équilibré et plus complémentaire que ceux qui avaient terminé troisièmes et quatrièmes aux tournois de 2013 et 2015 », analyse le journaliste spécialité du basket, Mor Bassine Niang.
Aujourd’hui, même si le très probable forfait du meneur Xane D’Almeida apparaît comme un point noir, le sélectionneur espagnol du Sénégal Porfirio Fisac dispose d’un groupe qui a bénéficié d’une bonne préparation entre le Sénégal, l’Espagne, et la Tunisie avec des matches amicaux face au Mali ou face à la sélection ibérique de Paul Gasol. Le technicien espagnol pourra compter sur une équipe qui ne compte pratiquement que des professionnels (Louis Adams étant le seul joueur évoluant dans le championnat local), sur l’expérience de Maleye Ndoye (6 Afrobasket disputés) et sur la motivation de Gorgui Sy Dieng. Le joueur de NBA confiait à RFI l’année dernière que pour rien au monde, il ne raterait l’Afrobasket. « Il n’est pas question que je fasse l’impasse sur la Coupe d'Afrique, disait-il. C’est la seule chose qui me fait courir en sélection. Depuis 1997, le Sénégal ne l’a pas gagnée. L’équipe nationale est fondamentale pour moi. Tant que je n’aurais pas gagné la Coupe d’Afrique, je considérerai que je n’ai pas atteint mon objectif en sélection. »
Nigeria, Angola, Tunisie, les principaux adversaires
Le Sénégal aura fort à faire pour être sacré cette année. Devant lui se dressent au moins trois équipes capables de contrarier ses rêves de redevenir roi d’Afrique. « Le Nigeria, l’Angola et la Tunisie seront nos principaux rivaux, reconnaît le président de la FSB. La première chose à faire sera donc de terminer premier de notre poule pour éviter les gros dès les quarts de finale. ». Le Nigeria, champion d’Afrique en titre, l’Angola qui ne reste jamais deux éditions sans trophée depuis 1989, et la Tunisie qui accueille la finale, seront les principales équipes à battre pour les Lions pour décrocher un sixième titre après 1968, 1972, 1978, 1980 et 1997.

RFI
Mardi 5 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :