Afrique du Sud : Oscar Pistorius devra encore rester sous les verrous


Afrique du Sud : Oscar Pistorius devra encore rester sous les verrous
La justice a estimé que la libération conditionnelle d'Oscar Pistorius n'avait pas de base légale REUTERS/Siphiwe Sibeko
Oscar Pistorius ne sortira pas de prison ce vendredi comme initialement prévu. Le ministère de la Justice s'est opposé à sa libération conditionnelle. L’athlète sud-africain purge une peine de cinq ans de prison pour avoir tué sa petite amie, Reeva Steenkamp. Après avoir passé dix mois derrière les barreaux, il était éligible pour une libération conditionnelle dés aujourd'hui.
Oscar Pistorius ne sortira pas de prison. La justice a estimé que sa libération n'avait pas de base légale. L'athlète a purgé dix mois de prison, pour homicide involontaire et est donc éligible pour une libération sous surveillance.
Mais le ministre de la Justice, Michael Masutha, a estimé que la décision de le libérer a été rendue prématurément en juin dernier : « La loi est claire, une personne doit avoir servi au moins 1/6 de sa peine avant que l'on puisse étudier leur demande de libération conditionnelle. La commission de libération conditionnelle a très probablement mal interprété cette règle et a rendu sa décision prématurément. »
La famille de la victime, Reeva Steenkamp, s'est félicitée de ce report. « Ils n'ont aucun sentiment de revanche envers Oscar Pistorius, assure l’avocat de la famille, Tanya Koen, sur RFI. Mais de manière générale, ils estiment que pour quelqu'un qui a commis un tel crime, et qui a pris la vie d'autrui, 10 mois de prison, ça n'est pas assez. »
Trois juges de la commission de libération conditionnelle vont donc réexaminer la demande d'Oscar Pistorius. Un examen qui pourrait prendre jusqu'à quatre mois.
Le parquet a également fait appel pour obtenir une sentence plus sévère et un jugement est attendu en novembre 2015. D'ici là, Pistorius devra rester en prison.
Vendredi 21 Août 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :