Affaires Moustapha Cissé Lo à Touba


Affaires Moustapha Cissé Lo à Touba
A tous ceux qui évoquent le non respect des lois républicaines à Touba, dans le cas de Moustapha Cissé Lo, accusé d'injures publiques portées à un haut dignitaire mouride, je leur rappelle que, comme la loi sur la parité sur les listes électorales, le non respect des lois républicaines s'y était déjà produit devant des autorités de la République qui se sont totalement dérobées de leur responsabilité. Comment comprendre pareille situations ? Touba se prévaut d'un "statut spécial" où les lois de la République ne s'appliquent qu'avec l'assentiment du Khalif Général!  
Ce « statut spécial » découle naturellement, selon les dignitaires mourides, du statut juridique de la citée de Touba, qui est une «  propriété privée »  de la famille de son fondateur, Cheikh Ahmadou Bamba. Tant qu'il en sera ainsi, il  n'est possible de faire à Touba que ce que le dépositaire de cette « propriété privée »  y  autorise.   C'est pour cela que   l'application de la loi sur la parité dans les listes électorales n'a pas été autorisée à Touba, mais fut appliquée à Porokhane et à Darou Mousty, qui sont aussi  des citées religieuses murid, mais ne sont pas, comme Touba,  «  une propriété privée »  de la famille du fondateur du muridisme.   Donc la parité sur les listes électorales n'a pas été appliquée à Touba du fait de ce « statut spécial » que le gouvernement tarde à formaliser dans la législation de la République, et non à cause de son statut de citée religieuse murid.
 Ainsi, malgré ce qu'en ont dit certains murid,  la loi sur la parité  n'est pas  incompatible avec les enseignements de Bamba, sinon, comment comprendre qu'elle ait été appliquée à Porokhane et à Darou Mousty ?  De même, si cette loi était incompatible avec l'Islam, comment elle aurait pu être appliquée à  Médina Ngounass dans le Kolda, à Tivaouane, et à Kaolack ?   L'amalgame sur la nature de  la citée  de Touba qui  est, en même temps, une « propriété privée », et une  « citée religieuse »,  a conduit à ignorer le fait que sur toute l'étendue du territoire, parmi les 602 collectivités locales concernées, seule une, Touba, n'a pas respecté la loi sur la parité en vertu d'un « statut spécial »  naturel que lui confère son titre de « propriété privée ». Et cela,  de la même manière que le Vatican en Italie, à Rome, où les lois de la République Italienne ne s'appliquent  que sur leurs aspects acceptés par l'Eglise, du fait que, précisément, il est une « propriété privée » de l'Eglise, que la République Italienne  a formalisée.  C'est en vertu de cette spécificité que le Khalif Général des murid vient de bannir de Touba,  certains de ses habitats,  pour « délit de convictions religieuses »  contraires aux enseignements de Bamba. Donc, ce qui reste à faire dans notre pays, pour lever toute équivoque sur l'application des lois républicaines, c'est d'être aussi « républicain » que l'Italie, en formalisant ce « statut spécial ».
  La reconnaissance du « statut spécial » de Touba en vertu de sa nature juridique de « propriété privée »,  ne peut donner prétexte, en aucune manière,  pour en faire de même pour les autres citées religieuses,  qui ne sont pas des « propriétés privées »  de la famille de leurs fondateurs, encore moins,  pour justifier  la nécessité d'un « statut spécial » pour la Casamance, comme une solution à la crise qui y sévit, puisqu'elle n'est  pas reconnue comme « propriété privée » du MFDC.  Ce sont ces amalgames, auxquels il faut mettre fin le plus rapidement possible,  qui constituent un véritable danger pour la cohésion sociale de notre peuple, et la stabilité légendaire de notre pays. C'est donc, sous l'angle de ce « statut spécial » naturel qu'il faudrait lire ce qui est advenu à Moustapha Cissé LO,  qui a présenté des excuses publiques,  tout  en s'abstenant de saisir la justice, mais aussi, l'attitude de l'Etat, qui s'est vite ravisé en libérant les présumés coupables « d'incendies volontaires », après avoir agi, dans cette histoire, en ignorant ce « statut spécial ». La condamnation publique, des « actes de violence » perpétrés à Touba, que vient de faire  le Khalif Générral des murid,   laisse présager, que l'Etat aurait pu exercer l'autorité de la République dans cette affaire, s'il ne s'était pas précipité  pour monter sur ses « grands chevaux de républicains », comme l'a fait Madame le Premier Ministre, en ignorant totalement  le « statut spécial » naturel de Touba.
Pourtant, l'Etat s‘en était pris autrement, dans le cas de trafic d'armes à Touba.  En effet, la police n'était  elle pas intervenue  pour arrêter un groupe de trafiquants d'armes à Touba avec l'autorisation  préalable du Khalif Général? C'est donc une preuve, tout à fait récente, du fait que l'Etat sait pertinemment qu'il ne peut pas intervenir dans une propriété privée,  sans l'autorisation du propriétaire ou d'un « mandat »  du Procureur présenté au propriétaire. Dans le cas de Moustapha Lo, il s'est précipité devant l'urgence de porter « assistance à personne en danger », en oubliant les précautions d'usage quand on intervient dans une propriété privée. Si ce comportement de l'Etat n'est pas de l'amateurisme, ce serait la preuve d'une ignorance coupable des procédures en la matière ! Le cas de Moustapha Cissé Lo pose de nouveau la problématique du "statut spécial de Touba",  que l'on ne saurait éviter de trancher définitivement, pour lever toute situation d'ambiguïté dans l'application des lois de la République.  Le Chef de l'Etat devrait l'aborder dans le cadre de la réforme prochaine des Institutions de la République.                                      

 Ibrahima SENE                                              

PIT/SENEGAL      
                                                                                         Dakar le 24 Juin 2014
Mardi 24 Juin 2014
Dakaractu



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par pseudo le 26/06/2014 09:50
Arrêtons de jouer avec le feu, Le Sénégal est indivisible. Tout y est spécial, mais la république est là pour tout le monde. Avant la république, les gens se vengeaient du sang par le sang. Avec une justice juste tout le monde se fie à la justice. Quand la justice se met à être partiale pour quelques raisons que ce soit. Le peuple lui retire sa foi. La justice de l'injustice est pareille que l'injustice de la justice. Un proverbe pris du film Gelwar dit "si tu vois le vautours manger la chair de ton ennemi, chasse le c'est ta propre chair qu'il mange". Un semblant de rapport de force favorable fait que beaucoup de gens défendent l'indéfendable. Dans la vie les mouches changent souvent d'ânes.

25.Posté par ndiaye le 25/06/2014 21:36
Ya pas de propriete prive au Senegal comme le pretend M sene,ces soi disants marabouts ne sont que des capricieux qui doivent etre remis a leur place, Si l etat ne prend pas ses responsabilites d autres soi disants marabouts vont leurs emboiter le pas,Quant a ibou sene je le considere desormais comme un petit type sans vergogne, Faut pas prendre la parole si tu as peur de dire la verite

24.Posté par Sheikhou le 25/06/2014 15:34
Du n'importe quoi: le titre foncier ne porte à l'origine que sur 15,000 ha étendus par la suite sur 30,000 hectares. donc il s'agit uniquement d'un "quartier" ou de la zone de la mosquée et la demeure du Khalife ainsi que ses environs immédiats et non de toute la zone administrative de la ville de Touba. Même si "statut spécial"il devait y'avoir, les lois de la république y sont applicables au même titre que ce aui se passe dans toute concession, maison ou ferme située dans le territoire sénégalais.

Khadimou Rassoul a déjà été exilé plusoeurs fois de son vivant, doit-on maintenant l'exiler à l'intérieur même du Sénégal après sa mort????

23.Posté par keur samba le 25/06/2014 14:02
si Touba est une propriete privee,le pays est plein de villages fondes au debut par des chefs de familles et qui portent les noms de keur Fafa keur matar , sare Pate sareyoro etc .

22.Posté par beugafrik le 25/06/2014 11:43
Pour suivre la logique deja discutable de cette contribution; un TF fait l objet d'une délimitation precise. Quelle va etre la limite alors du statut accordé? le titre seulement ou le titre et ses alentours? dans le 2e cas, jusqu'ou iront les alentours.

Soyons rigoureux sur ce dossier si on veut etre irreprochable et juste avec les autres confreries qui observent pour le moment en attendant de se positionner dans le débat!!!

ce dossier est l un des plus explosifs du senegal post independance

21.Posté par Moda le 25/06/2014 11:26
J'ai souvent été d'accord avec vous M. Sène, mais là je ne comprends pas votre position. On ne peut se réfugier sous la raison d'un statut spécial pour justifier que des pyromanes brulent des biens d'autrui, revendiquent à la face de tout le monde et de l'Etat leurs actes, et ne soient pas jugés pour cela. Comme vous l'avez dit vous même, ce statut spécial n'est pas structuré clairement à ce jour. Le cas échéant, les principes de justice devraient s'appliquer à tous et de la même manière. Votre texte pose des fondements que je trouve extrêmement graves sur le plan politique.

20.Posté par PoudreAuxYeux! le 25/06/2014 00:05
N'importe quoi! De la lâcheté pure et dure! De senghor , en passant par Diouf jusqu'à Wade -qui d'ailleurs tripotait les Institutions - à tous ces trois NOUS (sénégalais du seul et unique Sénégal) avons confié UNE Nation, et ils nous ont rendu Notre Nation comme telle à leur départ. Alors pourquoi Macky doit il céder au chantage et au mensonge! Nous, nous n'acceptons pas de voter massivement pour un homme pour qu'il nous plante un couteau dans le dos en voulant faire plaisir à des individus qui se croient superieurs aux autres! NON JAMAIS! QU'ALLAH MAUDISSE LE PRESIDENT QUI VOUDRAIT LEGALISER UNE TELLE FORFAITURE!

19.Posté par deçu2012 le 24/06/2014 18:24
pourquoi ne pas donner l'indépendance à Touba à Tivaouane à Cambérène à Ndiassane ... ??? c'est vraiment du n'importe quoi pour un pays qui se dit laïc, tout ça c'est de la faute de Wade qui a permis aux Mourides de faire ce qu'ils veulent sans craindre la justice, nous pensions que Macky allait siffler la fin de la récréation mais il s'est aplati comme son prédécesseur.
dans aucun pays civilisé au monde on peut brûler la maison d'autrui et continuer à vaquer à ses occupations en toute tranquillité, ceci est un précédant extrêmement dangereux qui ouvre la porte à toutes les dérives.
ce qui m'inquiète le plus c'est que nous avons une justice de façade prompte à envoyer en prison les voleurs de poules et à fermer les yeux sur les criminels.
j'avoue que j'ai du mal à comprendre qu'un intellectuel comme Ibrahima Sène compare Touba au Vatican, ceci est d'une légèreté déconcertante car tout le monde sait que le Vatican est un Etat et non une simple province de l'Italie.
l'orsqu'il parle de propriété privée aussi, il ya combien de sénégalais propriétaire de maison de terrain etc et c'est pas pour autant qu'ils enfreignent systématiquement la loi comme le font ces illuminés.
j'avoue que je suis déçu par Mr sène !!!

18.Posté par Dieuredieufé Borom Touba le 24/06/2014 17:15
Pourquoi la « ville » de TOUBA est spéciale
Au delà du cadre purement juridique, la particularité de Touba est une réalité qui s’appui sur des indicateurs objectifs. Ce qui s’emble échapper aux membres de la CENA, aux organisations de la société civile et autres « intellectuels » est:
• Pour la première fois une ville religieuse originellement créée sur un site aussi hostile se substitue aux capitales régionales et départementales pour servir de tampon.
• Pour la première fois une ville se développe de manière aussi spectaculaire sans engendrer l’émergence de quartiers spontanés et de bidonvilles. Elle a battu le record d'accroissement démographique du pays : plus de 10%.
• Pour la première fois la gestion de toute une ville est dévolue à un chef religieux qui, de par sa vision, ses projets, ses actions bouleversent toutes certitudes cartésiennes. La création de cette ville échappe à ces objectifs opportunistes. Touba n’est pas le produit d’une quelconque politique nationale.
• Pour la première fois une ville se développe sans aucune forme de spéculation foncière et de conflits avec les autres villages de la communauté rurale.
• C’est pour la première fois qu’une ville sénégalaise, aussi importante, sort du concept typiquement colonial de la ville légalement lotie. Elle est loin de cet urbanisme classique, colonial, répressif, ségrégatif et sans base social où l’on ne parle que de projet de planification urbaine, de structure de l’armature urbaine, de projet d’aménagement pour les pauvres toujours rejetés en périphérie sous le coup de la loi, «hors de la ville légale » si ce n’est dans des dévidoirs de quartiers résidentiels.
Touba a ses propres structures, sa propres logique, sa propre rationalité. Il s‘agit bel et bien la d’une méthode originale. Cette particularité lui a valu son renommé national et international. Ce qui explique sa consécration comme " ville modèle " retenue par l'organisme des Nations-Unies pour les Établissements Humains à Istanbul en 1996.
Sur le plan fonctionnel, Touba dispose de services sociaux de bases qui lui permettent de se hisser au rang de deuxième ville du Sénégal à tout point de vue. Touba est une ville religieuse où tout est organisé pour répondre aux obligations de l’Islam et aux recommandations de Cheikh Ahmadou Bamba. Toutes activités susceptibles de distraire des obligations religieuses ou confrériques sont prohibées. Donc toutes réunions entre hommes et femmes dans des instances de décisions ne sauraient être acceptées.
« La loi ne doit pas être du fer, comme le pensent les niais, mais de caoutchouc » dixit Henry MARET. Car selon le même auteur, l’application stricte et universelle de la loi serait le plus abominable des despotismes et la plus grande des iniquités. Il est nécessité de prendre en compte les particularités des communautés et des régions dans l’application de toute loi.
Touba doit bénéficier d’un statut spécial du fait de ces caractéristiques propres. D’ailleurs, au delà de la dimension religieuse si ce n’est historique tout cours, la cité religieuse de Touba doit être pour nous sénégalais une source de fierté nationale. Ce qui pourrait justifier son statut spécial dans l’organisation administrative de notre pays.

17.Posté par Rewmi le 24/06/2014 13:42
Toute votre vie a ete un success surtout en politique Mr. Sene. Apres le success de l' URSS, vous venez aujourdh8 a travers un sujet tres atttractif qui est Touba qui passionne appparemment les senegalais, peser sur la balance avec l' espoir de mettre a genoux ce que les Francais n' ont pas pu detruire. S' il y a un pays qui n' a pas de problemes, qu' on nous le dise. Pensez- vous evoquer le roi en Arabie Saoudite sans encombres?
Si ce pays vivait le chaos, seul l' invocation des aiieuls religieux pourrait renverser la tendance et non l' invocation d' un certain sene. Par consequent nous avons des valeurs que tous nos ancetres nous ont legue auxquelles nous tenons tant. On prend de l' occident ce qui peut etre utile. Ce n' est dans notre culture de jeter nos guides pour plaire a l' occident. Insulter nos religieux comme les imams ou les descendances confreriques, Senghor, Diouf et Wade ne l' ont jamais fait et personne ne pensait que cela pouvait arriver. Pour dire que la fin n' est pas loin. Si vous remarquez bien, nos ancetres vivaient plus longtemps et avez plus de benedication malgre leur modestie. Aujourdh8, on gagne 1000000 fr et ca brule comme pas possible simplement parce que le toubab nous a dit que tu as le droit d' etre ce que tu veux, dire ce que tu veux. En Europe, on voit un gosse dementir ses propres parents devant tout le monde.

16.Posté par patriote le 24/06/2014 13:24
il as parfaitement raison mr sene touba c limpunite totale et la plupart des senegalais le save donne leur cette statut special vs aller alor le donne dans autre region ou c la guerre civil au senegal. se pays va finir comme les autre pays africain a cause de l'injustice

15.Posté par souba le 24/06/2014 13:05
Je ne reviendré pas sur lé interventions pertinentes de certains du genre titre foncier=propriété privé=lé loi appliqué le sont de la seule volonté du prorpio. Ce qui est absurdes, c'est que dé titre fonciers y'en a dé tonnes au Sénégal. Je pose juste une question: quelle est la superficie de touba? Jusqu'ou se limite son territoire? Pourquoi on investi l'argent du contribuable dans cette prorpiété privée, ne serait-ce pour assurer la sécurité du magal?
De grâce, nous sommes tous des sénégalais et en majorité dé musulmans. Reprenons nos esprit et ne versons pas dans le fanatisme qui nous aveugles. J'aurais aimé que le komba du marabout soit porté dans tout le Sénégal parce que moi aussi je ne crois pas à la parité. Dieu nous a créé égaux mais différents...

14.Posté par Rewmi le 24/06/2014 12:38
Mr. Sene, puisque vous avez la baguette magique, pourquoi les senegalais n' ont jamais fait confiance au PIT ou a votre personne pour nous tirer d' affaire. La fin est toute proche. FFaites prevue d' imagination pour piger et on ne vous connait aucune function important que vous avez eu a exercer dans ce pays la. Etes- vous toujours pro- sovietique car l' URSS est morte. Maintenant vous tentez votre derniere chance sur un autre en vous bosculant avec vos petits enfants. L' echec a toujours marque votre destin. Vous n' aviez rien pu faire pendant cette petite coupure d'eau qui a secoue tout DAKAR. Alors nous sauveriez- vous quand ce pays legendairement paisible va bruler a cause de langues fourchues comme la votre? En avez- vous les moyens?
Que Son Excellence garde sa sagesse et son sens de la mesure. Yerim Seck est 10000000 de fois plus doue que vous tous reunis quand il s' agit de poser sur la table des analyses pertinentes et attractives mais il s' en est garde car contrairement a des gens comme vous: Madjambe Diagne et bien d' autres, il y a des citoyens dotes d' un talent immense a tout egard qui mettent toujours devant l' interet superieur de cette nation. Citez nous un seul pays qui n' a pas de problemes. Si ca brulait aujourdh8 BILAHI WALAHI SI VOUS N' INVOQUEZ PAS LES AIEULS DE CEUX- CI QUE VOUS INSULTEZ, PERSONNE N' ECOUTERA. Chaque pays a ses specificites. Allez en Arabie et evoquez le roi et vous comprendrez tres vite qu' au Senegal, vous etes au paradis lequel vous tenez a bruler aujourdh8 juste pour render celebre comme Senghor ou Wade. Nous ne sommes pas des occidentaux malgre tout ce que nous possedons. Dagnou fonk lou sognou maam yi bayi guinaw. A moins qque vous n' ayez pas grand chose dans ce pays, on vous comprend. Il faut croire en DIEU malgre les tours que le destin peut nous jouer. Ne pas avoir une certaine grandeur releve du TOUT- PUISSANT.

13.Posté par ioa le 24/06/2014 12:32
Ibrahima Sene me decoit. Il nous avaiit a plus de pertinence et de rigueur dans ses analyses mais faut croire que parmi notre foultitude de policiens peut travaille pour l'interet superieur du Senegal et beaucoup pour leur propre compte et acension personnelle. Il n'est pas juriste et moi non plus mais pour porter et defendre un principe il n'est nul besoin d'etre expert. Le principe a defendre ici est simple: la verite et la justice. il commence par repondre a ces deux questions
1-est-ce que oui ou non Touba est un titre foncier comme souvent allegue? Ibrahima Sene a-t-il deja vu le document? peut-on le rendre public une bonne fois pour toute?
2-dans une propriete privee peut-on violer la loi impunement? il est autorise d'avoir sa propre justice dans une propriete privee? est-ce qu'on peut pratiquer le viol ou avoir des esclaves dans sa maison? encore que si Touba comme propriete privee serait largement differente d'une maison car etant un territoire donc portant des activites du domaine public. par exemple on pourrait interdire quelqu'un entre a Touba et y prenne des photos, ce qui serait different pour une maison

Voila les principes simples sur lesquels un homme integre devrait se fonder pour par du "cas" Touba. tout le reste n'est que fumisterie et malhonnete. maintenant a vouloir trop plaire a Touba on met le Senegal en danger. Faisons beaucoup attention!

12.Posté par Thiééédo le 24/06/2014 12:28
Monsieur Séne, Vous êtes un homme raisonnable, sincère et capable de lire et de dire la réalité. Vous êtes trés courageux. Il faut donner à TOUBA ce statut pour maintenir la paix et la stabilité de la République. C'est incontournable. Il faut y aller vite. Un point, un trait.

11.Posté par Moi le 24/06/2014 12:01
Cela veut dire que si tu tues quelqu'un chez toi du fait du statut de proprieté privée la loi ne s'applique pas et la police ne devrait pas intervenir. Pourquoi Bethio devrait il s'inquieter alors???

10.Posté par samba le 24/06/2014 11:59
C'est dommage que Mr Séne ne soit pas entrer dans le fond.
Je suppose que sa maison est une propriété privée , mais il ne peut pas y faire ce qu'interdit la loi. Pourrait -il y tuer sa fille et dire à la justice que l'acte est commis dans uns sphère privée? Bien sûr que non...
Je ne pense pas qu'on puisse accepter la loi du talion dans une république.
Soit Touba veut son indépendance, soit ils veulent rester dans la REPUBLIQUE DU SENEGAL, pour ce faire qu'ils se conforment aux lois du pays . Wa SALAM

9.Posté par salia le 24/06/2014 11:35
Ensuite tu es bete, car une violence commise meme dans un cadre privé, doit etre poursuivie et traité par le procureur. Il faut arreter cette hypocrisie et cette peur bleue de touba, y'en a marre.

8.Posté par salia le 24/06/2014 11:32

Ensuite tu es bete, car une violence commise meme dans un cadre privé, doit etre poursuivie et traité par le procureur. Il faut arreter cette hypocrisie et cette peur bleue de touba, y'en a marre.

7.Posté par salia le 24/06/2014 11:30
Mr Sene vous avez raté une occasion de vous taire, votre texte est tellement léger et vide.
Parce touba est un TF il faut lui accorder un statut spécial, n'importe quoi, donc n'importe quel citoyen qui possède un TF peut réclamer un statut spécial?

1 2


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016