Affaire écoutes téléphoniques : Pour Guillaume Soro, le dossier sera traité avec les nouvelles autorités burkinabè

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume s’est adressé aux députés ivoiriens lors de la deuxième session parlementaire 2015 tenues ce 18 décembre 2015 à Abidjan. Au cours de cette session, la deuxième personnalité de l’Etat de Côte d’Ivoire a brisé le silence sur les dossiers brûlants le concernant.


Affaire écoutes téléphoniques : Pour Guillaume Soro, le dossier sera traité avec les nouvelles autorités burkinabè
« Une juge française avec une stupéfiante brutalité a voulu m’enlever, me séquestrer et m’arracher ainsi à votre si douce affection et à celle des miens », c’est par ces propos que Soro Guillaume, le président de l’Assemblée nationale est enfin sorti de son silence.
Sa réaction était attendue sur les sujets brûlants le concernant. « L’affaire des écoutes téléphoniques sur le putsch manqué au Burkina et la plainte de Michel Gbagbo. Sur le premier sujet, que de chimères, j’ai été blessé et meurtri. J’ai longuement évoqué le sujet avec le président Alassane Ouattara. Avec lucidité et fermeté, le chef de l’Etat a tranché. Je m’aligne en citoyen discipliné sur sa volonté de traiter personnellement cette affaire avec les nouvelles autorités burkinabè élues. Il me revient donc de ne faire vainement perdurer la polémique même si j’ai été choqué au plus haut point d’être victime de l’une des pires campagnes de dénigrement et de calomnie contre ma  personne ».
Voilà qui est claire des propos de Soro Guillaume qui viennent donc répondre à toutes les préoccupations concernant ce dossier. « Sur le second point, c’est un outrage fait à la représentation nationale, à nos institutions et à notre nation. Quelle est la légalité d’une procédure qui consiste pour un juge d’une juridiction nationale française à convoquer en France pour l’entendre un citoyen ivoirien pour des prétendus faits qui  se seraient produits en Côte d’Ivoire et concernant deux ivoiriens. »
C’est avec ironie et parfois humour que Soro Guillaume, la deuxième personnalité de l’Etat de Côte d’Ivoire c’est ainsi exprimé ce vendredi devant les députés lors de la clôture de la deuxième session parlementaire 2015.
Samedi 19 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :