Affaire des biens mal acquis : l'Etat opte pour la médiation pénale (ministre)

L’État du Sénégal renoncera aux poursuites pénales contre les proches d'Abdoulaye Wade, s'ils acceptent de rembourser au moins 80% des montants en cause dans l'affaire des biens présumés spoliés, a déclaré samedi le porte-parole du gouvernement Abdou Latif Coulibaly.


Affaire des biens mal acquis : l'Etat opte pour la médiation pénale (ministre)
"[...] On peut imaginer que, dans l'exercice de ses responsabilités de gardien des ressources et du patrimoine national, le président de la République (Macky Sall) détermine un plancher pour que les négociations ne puissent pas aller en deçà de ce seuil-là", a dit M. Coulibaly à la radio privée RFM. 
 
"C'est normal" que l’État opte pour cette forme de "médiation pénale", a-t-il dit. 
 
Mais, M. Coulibaly précise que cette procédure ne devrait pas être appliquée à toutes les personnes accusées d'enrichissement illicite. "Cela ne veut pas dire que nous exigeons 80% de tout le monde et de façon unilatérale. Cela peut être 80%, 85%, 90%, 95%. Tout dépend des cas", a-t-il affirmé. 
 
"Je pense que c'est plus logique et plus cohérent que de s'engager dans des perspectives d'un procès dont l'issue peut être incertaine [...]", a poursuivi Abdou Latif Coulibaly, par ailleurs ministre de la Promotion de bonne gouvernance. 
 
Cette option "vaut mieux qu'attendre cinq, six, sept ou huit ans" avant de récupérer les fonds présumés spoliés, a-t-il encore dit, soulignant qu'un procès pénal peut durer autant de temps. 
 
"C'est une façon d'épargner à l’État une procédure longue. C'est une façon aussi de mieux récupérer les avoirs spoliés", a argué le porte-parole du gouvernement. 
 
Avec la médiation pénale, "il y a la possibilité que les deux parties s'entendent et trouvent un compromis qui permettrait la sauvegarde des intérêts de l’État et des finances publiques", a-t-il fait valoir. 
 
En demandant aux personnes mises en cause de "ramener cet argent" présumé spolié, "mais en gardant les 20%", l’État du Sénégal s'adonne à la "la promotion du vol", a déclaré, dans le quotidien privé Le Populaire de samedi, Birahim Seck, un membre du Forum civil, la section sénégalaise de Transparency International. 
 
Des proches de l'ex-président de la République Abdoulaye Wade sont accusés d'enrichissement illicite par les autorités judiciaires sénégalaises. Les enquêtes déclenchées depuis plusieurs mois se poursuivent encore. 
 
Thierno Ousmane Sy, ancien conseiller de M. Wade pour les technologies de l'information et de la communication, a été inculpé cette semaine pour détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, corruption passive et blanchiment d’argent. 
 
M. Sy est présumé avoir commis ces délits dans une affaire de "retro-commissions" relatives à la troisième licence de téléphonie mobile que l’État du Sénégal a accordée à Sudatel, une entreprise soudanaise de télécommunications.

APS
Samedi 2 Mars 2013




1.Posté par Bass le 02/03/2013 18:02
Donc c cela la gouvernance vertueuse et la rupture tant annoncées.je voulais savoir si le montant laisse au voleur est exonéré d'impôts?

2.Posté par ZArzar le 02/03/2013 19:44
80 c déjà pas mal

3.Posté par khalil le 02/03/2013 20:32
En tout cas ,je demande aux autorités de bien mentionner qu ils sont voleurs même si on doit négocier avec eux pour rembourser leur butin,quand on parle de justice on doit on doit aussi bien faire du penal d abord et du civil apres,donc Mr le ministre Latif avec tout l estime que j ai pour vous,j ai vraiment du mal a comprendre cette approche.
Bon courage pour faire face a cette situation mais c est ainsi la justice ,il faut du courage pour l appliquer malheureusement
a plus

4.Posté par sarzo le 02/03/2013 20:53
Il semble que c'est un aveu d'échec s'il y a des voleurs il faut établir leur culpabilité et les amener à restituer intégralement ce qui a été volé plus même les dommages causés. Qui avait dit que la montagne allait accoucher d'une...

5.Posté par Bathie22 le 02/03/2013 21:49
Quel con ce ministre!

Tout ministre de Macky peut voler 4 cents millions sans risque d'etre pourvuivi s'il vole 2 milliards.

C'est la bonne gouvernance , c'est ca la justice.

Le voleur de poulet , va aller tout droit en prison et les autres aucun probleme.....

6.Posté par Mandou le 02/03/2013 21:52
Vous voyez la ou le mensonge et la tricherie méne --------------------------------------------------->

7.Posté par Tapha le 02/03/2013 22:44
Cest un scandale. Dans ce pays quand on vole on ne risque rien. On est récompensé. Si on a la preuve qu'ils ont volé, il fait de donner le temps de recuperer nos biens. Il faut aussi ces gens soient interdits d'exercer toute responsabilite publique.

8.Posté par Fleurdelys le 03/03/2013 09:43
Sama gayi da gno bloqué, eupeuteuleuwww gni daal yorougnouko. Négociation bi nak doyna war. Pauvre de nous

9.Posté par Billal le 03/03/2013 11:09
Pauvre Sénégal! ... la seule chose positive et conrète qu'on pouvait mettre à l'actif du bilan de Macky c'était cette traque des bien mal acquis. Maintenant le gouvernement récule et donne un signal aux voleurs potentiels: "volez et rétrocédez les 80%". Adieu le développement!

10.Posté par almamy le 03/03/2013 19:02
Et c"est Latif qui defend cette connerie

11.Posté par Maodo malick le 04/03/2013 00:04
C est honteux et meme si la mesure passe on doit les priver de leurs devoirs civiques.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016