Affaire Sidy Lamine Niass et déclarations de Wade depuis Abidjan: Le parti socialiste réagit fermement


Affaire Sidy Lamine Niass et déclarations de Wade depuis Abidjan: Le parti socialiste réagit fermement
DAKARACTU.COM Les socialistes ont été cités au premier chef dans les accusations de Sidy Lamine Niasse à l’encontre du chef de l’Etat et de hauts responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Le comité directeur du parti socialiste, réuni ce 29 Décembre, a à travers une déclaration parvenue à la rédaction de Dakaractu, expliqué sa déception contre Sidy Lamine Niasse. Pour les socialistes, il instrumentalise son groupe de presse pour tenir ses propos  jugés d’une irrévérence gratuite à l’endroit du Président de la République et de certains leaders de BBY. Pour le parti socialiste, « il ne faut  pas seulement voir dans les déclarations de M. Niasse, une attaque contre Macky SALL, mais une grave atteinte aux institutions de la République ».
De plus, elles sont de nature à mettre en péril la laïcité de l’Etat, les valeurs républicaines et les fondements de la Nation sénégalaise, lit-on entre les lignes de la correspondance. En plus de condamner  les propos du président directeur général du groupe Walfadjiri, qu’ils considèrent comme des allégations  proprement irresponsables et de toute évidence diffamatoires, le Parti socialiste demande aux juridictions compétentes de traiter cette question comme le prévoit la loi afin de mettre hors d'état de nuire et d'ôter toute illusion d'impunité aux fauteurs qui se livrent à un chantage inadmissible. Ils en appellent ainsi aux forces démocratiques. A ne pas  rester insensibles à de tels agissements de nature à saper les équilibres sur lesquels notre État-Nation est bâti.  
Le parti dont Ousmane Tanor Ding dirige le secrétariat, a aussi démontré sa consternation contre la déclaration de Wade depuis Abidjan. Les membres de sa direction se sont dits scandalisés de voir à quel point quelqu’un qui a occupé la plus haute charge de la République peut manquer au «  sacro-saint devoir de réserve qui lui incombe après la cessation de ses fonctions publiques ». Sur un autre plan, le Ps son adhésion  favorable à l’initiative du Khalife général des Mourides qui, dans sa responsabilité d’autorité morale et de régulateur social, a invité les acteurs politiques à un dialogue au service de notre pays.   
Lundi 30 Décembre 2013




1.Posté par pom le 30/12/2013 14:33
cher senegalais, il faut savoir que sidy lamine niass n'a pas peur de la prison...sa première condamnation remonte depuis senghor....donc vos menaces et insultes ne peuvent pas l'intimider....n'est ce pas vous avez oublié le 19 mars.....ce qu'il n'a pas dit a wade??? qui avaient soutenu wade parmi vous qui acharnez actuellement sur sidy lamine niass???? les institutions existent très bien avant l'arrivée de macky sall!!!! n'est ce pas la 2 poids 2 mesures ????

2.Posté par Mdia le 02/01/2014 19:47
Il faut commencer par l'audit de la campagne électorale qu'il dirigeait et qui a abouti à la défaite de Abdou Diouf. Où sont reste des moyens que le PS avait mobilisés. les malette ont commencé avec lui, les archives sont là. D'où tire- ses revenus depuis lors alors qu'on lui connait aucune fonction et expertise.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016