Affaire Seynabou Touré : Quand Arona Coumba N'doffène Diouf travestit la vérité


Dakaractu n'a pas l'habitude de répondre à des invectives ou à de fausses accusations, mais à l'impossible nul n'est tenu.

Revenons dès lors aux faits. Hier, comme d'autres confrères, nous avons traité une information faisant état d'une altercation violente entre le ministre conseiller et une de ses collaboratrices. Avant même de publier notre papier, d'autres sites avaient déjà mis en ligne l'information avec un titre faisant allusion à un "viol". En ce qui nous concerne, pour des raisons strictement déontologiques, nous avons recoupé l'info auprès du mis en cause Arona Coumba N'doffène Diouf, contrairement à ses allégations qui nous ont du reste surpris. 

Hier en effet, la dame Seynabou Touré est venue à notre rédaction relater son histoire, livrer sa version des faits avec des photos à l'appui. Malgré son insistance, nous avons refusé de publier les photos et mieux, nous avons fait une conférence téléphonique à trois avec le ministre-conseiller, la mère de la dame et notre journaliste a même tenté de jouer aux bons offices pour calmer la situation. Nous avons le son de cet échange avec le ministre conseiller, donc il ne dit pas la vérité quand il soutient que Dakaractu n'a pas recueilli sa version. Franchement, il faut désespérer de nos autorités! D'ailleurs, nous mettons au défi Arona Coumba Ndoffène Diouf de démontrer le contraire. Autre précision : Dakaractu n'a pas été le premier site à poster l'info, mais nous assumons malheureusement le fait que c'est notre papier qui a été repris par nos confrères de DirectInfo, et par ricochet, cité dans les revues de presse.

Loin de nous l'idée de nuire à qui que ce soit, à plus forte raison une autorité avec qui nous n'avons aucun différend pour être suspecté de quoi que ce soit. Pour permettre aux uns et aux autres de se faire une religion, et pour que chacun se fasse sa propre opinion, nous vous proposons d'écouter l'intégralité de l'échange téléphonique entre Arona Coumba N'doffène Diouf et nous. A vous de juger!


Mardi 14 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par SALIOU DIENG ZALTAMBA le 15/06/2016 09:13
Mr le procureur de la république doit s'autosaisir de ce dossier et arrêter Mr Arona Coumba Ndofféne Diouf qui n'est rien d'autres qu'un pervers,un voyous qui parcequ'il est au à chaquefois il couche avec les jeunes filles,un des Lycée,desfois à CLAUDEL,dans les hôtels partout. C'est BOUK ( beuye ). Le président Macky Sall doit se débarrasser de ce petit type qui ne peut rien lui apporter de positif.
Si la justice ne régle pas ces genres de CRIME odieux en laissant ARONA comme si rien n'était,ce serait la CATASTROPHE alors que si c'était un "BADOLO" il serait en prison.
ARONA COUMBA NDOFFENE DIOUF est un habitué des faits et bientôt d'autres filles vont le dénoncer avec des photos à l'appui. Personnellement SEYNABOU m'a passé les photos et je vais les publier s'il continue à mentir aux gens. Comme que je parle souvent à wakh sa khalatt,Seynabou m'en a parlé.
SEYNABOU, n'est pas une pute comme le pensait ce pestiphéré,elle d'une grande famille religieuse et elle s'en fou d'un ministre conseiller,qui en réalité ne peut méme pas satisfaire une vieille dame.

Du courage SEYNABOU et il faut aller jusqu'au bout pour donner une leçon à d'autres patrons qui font du chantage à des travailleurs honnêtes pour coucher avec eux.

2.Posté par Serigne le 15/06/2016 19:07
Ministre bi ce qu'il dit rien n'est clair
Son ton est coupable

Affaire bi takh neu soufff
La mère de la fille aimerait calmer tout simplement

3.Posté par lernaler le 16/06/2016 19:35
vous voulez un compagnon pour votre patron cheikh yerim seck,c'est vraiment triste



Dans la même rubrique :