Affaire Petrotim : Birahime Seck enfonce Aliou Sall à l’Ofnac


Affaire Petrotim : Birahime Seck enfonce Aliou Sall à l’Ofnac
L’affaire Petrotim qui avait suscité une vive polémique entre le maire de Guédiawaye, l’opposition et la société civile va refaire surface. Pour cause, l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) a commencé à instruire le dossier. Nafi N'gom Keïta a entamé les enquêtes pour savoir les liens entre Aliou Sall et Petrotim pour lesquels on soupçonne une collusion d’intérêts. En plus d’avoir entendu plusieurs acteurs, hier l’Ofnac a entendu pendant trois heures Birahime Seck du Forum civil.
D’après « l’As », les deux enquêteurs ont interrogé M. Seck sur plusieurs points, notamment sur les conditions d’octroi du contrat à Petrotim par l’Etat du Sénégal. Il a été interpellé également sur le transfert des 60% de Timis Corporation à Kosmos Energy et le coût du transfert, surtout les «liaisons suspectes» entre le frangin du Président et Timis corporation.
Selon le journal, l’Ofnac est décidé à faire la lumière sur cette affaire, surtout sur les soupçons qui pèsent sur le maire de Guédiawaye. En effet, les enquêteurs ont interrogé aussi Birahime  Seck sur les relations entre les promoteurs de Timis Corporation et le promoteur de la Banque de Dakar (Bdk) au sein de laquelle l’édile de Guédiawaye est administrateur indépendant. Non sans oublier les rapports entre Aliou Sall et la société de Frank Timis. Devant l’Ofnac, Birahime Seck a réitéré ses accusations et même donné des pistes à l’institution de lutte contre la corruption. Pour dire donc que la plainte annoncée urbi et orbi par Sall contre la sentinelle de la bonne gouvernance n’a été que du vent, puisque Birahime Seck dit toujours l’attendre de pied ferme. 
Mercredi 13 Juillet 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :