Affaire Offshore Leaks : 17 « officiers » ou agents liés au Sénégal


C’est le second déballage sur les paradis fiscaux baptisés « Offshore Leaks ». Il s’agit du complément des fuites du scandale « Panama Papers » qui apporte des détails sur les quelques 11,5 millions de documents du cabinet panaméen Monsack Fonseca ayant révélé l’utilisation, à grande échelle, de sociétés offshore permettant de placer des actifs dans des territoires opaques et à très faible fiscalité. Les derniers documents du « Offshore leaks » précisent comment des sociétés et des individus ayant des connexions au Sénégal ont eu recours à cette pratique.
Des informations du « Offshore Leaks » publiées ce lundi ayant déjà été la base du scandale « Panama Papers », il est difficile d’y trouver une personnalité ou une entité qui n’a pas déjà été révélée lors de la fuite « Panama Papers ». Mais ces derniers documents apportent des précisions sur la liste des « officiers » ou agents d’enregistrement sénégalais ou liés au Sénégal. On en compte 17 dont Pierre Goudiaby Atepa et Pape Mamadou Pouye. On y apprend que Pierre Goudiaby Atepa et Mme Yvette Sissoko sont deux agents qui se sont succédé à la société Atepa Engineering Corp qui est quant à elle liée à la société offshore Plazza 2000, sise à l’adresse 10th floor ; 50 ; P Box 9654 ; Panama 4 ; Panama. Pape Mamadou Pouye est lié à Latvae groupe enregistré au Panama et Bloomsbury Square enregistré en Angleterre (London WC 1A 2LS).
La base de données mise en ligne par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) révèle que les trois sociétés liées au Sénégal sont Afribone Inc, créée le 2 mars 2006 aux Seychelles, Tristao Management Corps créée le 02 novembre 2005 aux Seychelles et Pagalu Foundation créée le 6 décembre 2005 au Panama. Un nom reste collé comme de l’ombre à ces trois entreprises. C’est celui de François Normand domicilié à Mbour qui est affiché comme l’intermédiaire dans la création de ces trois sociétés.
Le document précise aussi les entités avec lesquelles les personnes citées au Sénégal sont liées et leur statut (actionnaire, bénéficiaire, intermédiaire). En revanche, la base de données accessible sur certains noms comme Mamadou Sil (sic), Clement Niox, André Martinez se résume essentiellement à une série de noms de sociétés, le plus souvent rattachées à des prête-noms qui sont totalement anonymes. Il est difficile d’en tirer une information.
Marwan Zakhem qui a des adresses au Sénégal, au Ghana, en Chine, au Brésil, est le plus présent en termes de nombre de sociétés auxquelles il est lié comme actionnaire ou bénéficiaire. Son nom se colle aux sociétés African petroleum compagnie limited, Strathearn Property Limited et Z2 group limited, toutes constituées aux Iles vierges britanniques. Les Havenstein (Ruan, Hermann, Ralph, Ingeburg Berta) qui ont leurs adresses au Sénégal et en Uruguay (Montevideo) sont tous liés à la même société Chrisralph Limited.
 
EnQuête
Mercredi 11 Mai 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :