Affaire Octris : El Hadj Kassé prend la défense des agents de la police nationale


Affaire Octris : El Hadj Kassé prend la défense des agents de la police nationale
Lu dans les colonnes du journal Libération, l’ancien responsable du pôle de communication de la Présidence soutient qu’on ne peut parler de «scandale de la drogue dans la police» pour la bonne simple et raison qu’aucun fait n’établit pour le moment cette assertion. Selon El Hadj Kassé, il serait plus indiqué de parler «d’affaire Niang-Keïta» pour rendre justice à ces milliers de policiers qui ne sont, ni de près de loin, mêlés à cette sordide affaire.
Lundi 22 Juillet 2013




1.Posté par l''''usurpateur le 22/07/2013 11:32
kassé, ou cassé, soyons plus sérieux et évitons de faire plonger les autres dans l'hypocrisie, dévoile tes cartes c'est le moins que tu peux faire; soyons aussi moins complexés et encore plus indépendants, quelques uns comme les .... de ton genre prennent toujours, à tort ou à raison en réfèrence les états-unis, terre de toutes les hypocrisies et de tous les paradoxes... si tu te sents morveu, mouches-toi mais de grace arretes avec ta masturbation intellectuelle, les enfants nous lisent et nous jugerons demain, Incha Allah!!!:sn::sn::sn::jumpy:

2.Posté par patriote le 25/07/2013 09:43
dans ce pays les gens ne disent plus la vérité et si on ment pour tout juste défendre ses intérêts ou celui d'un groupe ceci doit se faire avec intelligence . nous tous savons que si ce fait n'existait pas n'allait jamais être soulevé . maintenant ce qu'on attend du président de la république c'est qu'il pose un acte très fort en sanctionnant et menaçant tout ceux qui tenteraient de pareils pratiques



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016