Affaire Nafi N'gom Keïta : Les précisions de Cheikh Bara Maty Lèye


L’affaire Nafi Ngom Keïta intéresse la communauté mouride au plus haut sommet. Cheikh Bara Maty Lèye depuis Dubaï où il séjourne en compagnie du porte-parole du Khalife général des mourides Serigne Bass Abdou Khadre, a tenu à apporter des précisions sur les propos prêtés au Khalife des mourides félicitant et encourageant l’ex-patronne de l’Ofnac, Nafi Ngom Keïta, à continuer dans la voie de la vérité. Selon lui, les récentes déclarations parues dans la presse qu’on prête au Khalife des mourides ne sont pas authentiques. « Je précise d’abord que je ne démens personne, mais il est bon que les Sénégalais sachent comment fonctionne le Khalife des mourides. Serigne Sidi Mactar Mbacké n’est pas un homme qui se dédit. C’est en 2012 qu’il avait choisi Macky Sall parmi 5 candidats pour dire qu’il est apte à diriger ce pays de par son calme, sa discipline et son respect du "ndigël" qu’il avait formulé à l’époque demandant aux candidats en liste de quitter la Place de l’Indépendance et se conformer à la décision du Conseil constitutionnel », dit le fils du Khalife des mourides.  « Donc, dit-il, en l’espace de 4 ans, il ne peut changer d’avis. Il maintient toujours ses propos. Ceci pour deux raisons. Le premier, la qualité de l’homme Macky Sall n’a pas changé, le second, il respecte la volonté divine en tant que guide religieux. »  Le fils du Khalife d’ajouter  pour terminer l’entretien téléphonique avec nos capteurs : « Je rappelle aux Sénégalais qui l’ignorent encore, que les propos que tient généralement Serigne Sidi Mactar sont facilement identifiables. C’est un père de famille, il est à égale distance de tous les talibés. Ses propos sont constants et se résument en quatre points : adorer Dieu, travailler pour préserver sa dignité, éviter de faire du mal  à son prochain et pardonner à ses pourfendeurs. Tout autre propos qu’on lui prête dans les medias n’engage que son ou ses auteurs. »

Le Populaire
Vendredi 5 Août 2016
Dakar actu




1.Posté par Sidiki Diouf le 05/08/2016 09:23
Bien dit. les ennemis de Macky Sall peuvent se taire maintenant

2.Posté par GALASS le 05/08/2016 10:42
arretez de vous melez de politique
le senegalais est une democratie
chacun doit voter selon sa conscience

3.Posté par wakh deug le 05/08/2016 11:53
Tu es à Dubaî pourquoi faire avec Serigne Bass .Vous devez rester à Touba terminner les 2 minarets de la grande mosquée initiés par le khalife général.le délai était de 18 mois et cela fait presque 3 ans .Soyez plus respectueux le kgm est agé,il a besoin de voir ses travaux terminés.En 30 mois Serigne Mourtala Mbacke a épaulé son feu pere et khalif Serigne Bara Fallilou pour toutes ses réalisations en un temps record.Au lieu de penser au khalifat de ton pére tu te permets de défendre Macky Sall avec l'appui de Serigne Bass.De grace!

4.Posté par Reagan le 05/08/2016 13:35
Merci diadieuf mbacke

5.Posté par Cissé Kane Ndao le 05/08/2016 16:39

Serigne Sidy Mokhtat MBACK a envoyé chez Nafi NGOM KEITA, Serigne Mousapha MBACKE son fils aîné.
Il aurait pu envoyer un autre émissaire.
Et pour qui connait cet homme digne et réservé, très éloigné des choses mondaines, et qui est installé à Thila, son village, loin de la cour du Khalif qu'il ne fréquente que pour ses visites spirituelles ou pour répondre à sa convocation, il est clair qu'il ne se déplace jamais pour une quelconque visite auprès d'une autorité quel qu’elle soit sans ndigueul de Serigne Cheikh Sidy Mokhtar !
Maintenant, du moment que rien n'a suinté de ses échanges avec Nafi NGOM KEITA, nul ne peut épiloguer sur le contenu du message qu'il a transmis!
Les accointances de l'entourage du Khalif avec Macky sont un secret de polichinelle, mais en l'espèce, les choses sont claires : tant que Serigne Moustapha MBACKE le messager, ou Serigne Sidy Mokhtar, le Khalif ou Nafi Ngom KEITA la destinataire n'auront divulgué le contenu de leurs conversations, toute sortie sur son contenu n'engagera que son producteur, intuitu personæ !
LONGUE VIE ET SANTE A SERIGNE CHEIKH SIDY MOKHTAR!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016