Affaire Mankeur N'diaye : L’Ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada, accuse les hackers et dément


Affaire Mankeur N'diaye : L’Ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada, accuse les hackers et dément
Son Excellence, l’ambassadeur du Royaume Chérifien du Maroc, Taleb Barrada a joint la rédaction de Dakaractu pour démentir formellement à l’instar de son ministre des Affaires Étrangères, les accusations portées sur le ministre sénégalais des Affaires Étrangères relatives à une demande d’octroi de trois (3) billets pour les besoins du pèlerinage aux lieux saints de l’Islam.
Sauf que Taleb Barrada, sans indiquer que les informations livrées par le site marocain ayant publié un mail du chef de la diplomatie sénégalaise était fausse, avait dans un premier temps parlé  de «falsification de documents » avec comme «but  de faire en sorte que nos amis qui nous soutiennent ne le fassent plus ».
«Je vous dis que ce n’est pas des histoires de 03 Billets ou autres, parce que le Maroc a fait plus que ça pour le Sénégal, par exemple l'histoire des 2 700 pèlerins sénégalais que le Maroc avait transporté gratuitement aux frais du Maroc sans tambour ni trompette », précise Monsieur Barrada qui accuse  « des hackers qui ont falsifié les documents pour essayer de nuire. »
Or un hacker est très habile dans le vol de documents, mais ne falsifie pas comme  on semble nous  le faire croire.
Toujours dans sa plaidoirie visant à démentir cette information, il dira que «ces derniers (hackers) ont un agenda et sortent des documents modifiés et falsifiés à chaque fois qu'il y a un sommet de l'Union Africaine, à la quatrième commission des Nations Unies, lorsqu'il y a assemblée générale pour traiter de la question du Sahara.
«Je peux vous dire que ces gens-là, perdent du terrain en ce sens qu’il n’y a que la solution du Maroc qui est sur la table portant sur une solution politique pour une large autonomie », développe son excellence Taleb Barrada qui accuse l'autre camp (qu’il refuse même de citer) de n’avoir pas de solution et essaye à chaque fois de saboter le processus de paix engagé aux Nations Unies.  
 
Dimanche 31 Janvier 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :