Affaire Mamadou Moustapha Diagne : De nouvelles révélations accablantes

Les vidéos des filles nues étaient systématiquement transférées sur un compte hotmail ouvert au nom de Lachoina Lopes. Mamadou Moustapha Diagne, les vendait-elles à des sites pornographiques en plus de les utiliser pour faire chanter ses victimes et abuser d’elles sexuellement ? Les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) le croient fortement.


Affaire Mamadou Moustapha Diagne : De nouvelles révélations accablantes
Selon nos informations, c’est ce matin que Mamadou Moustapha Diagne sera appelé à la barre du tribunal des flagrants délits après avoir été placé sous mandat de dépôt pour piratage de comptes Facebook, chantage et abus sexuel, usurpation d’identité etc., entre autres délits retenus contre lui par le parquet de Dakar. Comme nous le révélions en exclusivité, hier, il avait piégé une trentaine de filles en se faisant passer d’abord pour un riche retraité européen qui cherchait femme.
Le contact noué, Mamadou Moustapha Diagne demandait ensuite à ses cibles une «sex-tap» en leur promettant de fortes sommes d’argent et du matériel électronique High-Tech. Enfin, il les contactait sous son vrai visage, exigeant d’elles des faveurs sexuelles ou de l’argent, en menaçant, en cas de refus, de poster les vidéos compromettantes dans le net.
Selon de nouvelles informations, Mamadou Moustapha Diagne ne s’est pas arrêté là. Les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) ont la forte conviction, qu’en plus d’user des vidéos pour faire plier ses proies, Mamadou Moustapha Diagne les vendait à des sites pornographiques. En travaillant sur l’ordinateur portable du mis en cause présumé, la Dic a remarqué que toutes les vidéos étaient automatiquement transféré à un compte hotmail ouvert au nom de Lachoina Lopes.
Interpellé sur ce point, Mamadou Moustapha Diagne a refusé de répondre aux enquêteurs arguant qu’il était victime d’un complot. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a refusé de signer les procès-verbaux de la Dic. Il demeure que, sur la trentaine de victimes, dix ont été identifiées et entendues par les enquêteurs. Parmi elles, la fille d’un célèbre avocat du barreau de Dakar.
Quant à Mamadou Moustapha Diagne, il a tâché avec cette affaire rocambolesque son cursus universitaire, lui qui était en troisième année de Physique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). 
Jeudi 27 Novembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Yayou Yayam le 27/11/2014 14:12
Diagne bi kou bone la ,wayé khalé you djiguéens yoyou kén rawoulén,beugeu adouna akh matériels ba takhna dougnou soralé sougnou borom akh khalat ni euleuk dagnouy am aye dome.

2.Posté par deum le 27/11/2014 21:45
Une raison de plus pour que les legislateurs s'attelent a modifier le code penal et que le gouvernement construise des nouveaux prisons. Les crimes et delits qui affectent notre societe de nos jours ne sont pas adapte aux sanctions prevues par la loi. Une societe qui evolue et veut emerger doit pouvoir se muer par consequence de l'evolution du genre humain. Qu'est ce que la loi dit sur la cyber- crimimalite? Nos deputes doicent arreter de dormir debout, nos deputes doivent s'investir de leurs roles de batisseurs d'une societe nouvelle. Le folklore n'a plus sa raison d'etre a l'assemble nationale; un senegal emergent necessite une mentalite emergente, non a l'obsolete.

3.Posté par coly le 28/11/2014 17:34
Moustapha DIAGNE n'a rien fait de mal se sont les filles qui sont les premières coupables. S V P laissez Moustapha aller poursuivres ses études '' si l'argent se trouvait au sommet des palmiers les filles d'aujaurd'hui seraient mariées par des singes"



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016