Affaire Mamadou DIOP : Des proches de Ousmane N'gom descendent en flammes le père du martyr


Le père de l’étudiant Mamadou Diop, qui avait réagi suite au rapprochement du pouvoir avec Me Ousmane N'gom qu’il considére comme un des commanditaires du meurtre de son fils, s’est vu apporter une réplique salée et pleines de révélations de la part de proches de l’ancien ministre de l’intérieur. « Nous avions décidé de ne plus en parler », indique d’abord le document, « ceci, pour ne pas donner l’occasion à ce père de famille irresponsable et activiste à souhait, l’occasion de se conforter ridiculement dans l’imposture et la supercherie ».
Mais force est de reconnaître, précise la communication de l’ancien ministre, « que même lorsque l’on marque de la pudeur à descendre dans des polémiques de bas étages, on ne peut s’empêcher de s’émouvoir devant l’imposture et le mensonge éhontés ».
Sinon, ajoute la même source, « comment comprendre qu’un homme qui a fait de la mort de son fils une aubaine, un véritable filon d’enrichissement pour combler l’échec d’une carrière passée sous les drapeaux de la gendarmerie nationale qu’il a déshonorée par des malversations avérées et connues, peut-il s’offrir en spectacle de cette manière ? » Continuant dans les révélations, elle note « On retient de Mama Diop, le triste souvenir de ce gendarme qui, vers les années 1990, alors ballotté dans des malversations à travers des histoires de fraude, avait été relevé de la brigade de Kaffrine placée sous la direction du jeune commandant Barame Kaïré.
N’est-ce pas le même Mama Diop, adepte du gain facile, qui s’était embarqué par la suite dans le circuit mafieux d’une gigantesque escroquerie aux visas au point de se faire condamner par la justice ?
Il fut alors condamné à quatre ans de prison ferme (4 ans) dont une diligence lui permit de passer les deux (2) dernières années à liberté 6 après son séjour initiatique dans le bouillon du bagne de Rebeuss !
Là, on le sait, co- détenus  et autres sénégalais qui y ont fait leur passage le connaissent bien ».
 
Rescapé de toutes ces tribulations malheureuses, continue la note « qu’on peut aussi imputer à sa cupidité naturelle reconnue », le voilà, insidieusement embarquer les adeptes de la démagogie et du double langage.
 
« Sinon comment peut-on demander à Maitre Ousmane Ngom de «  retirer ses propos » tenus à l’endroit d’un homme qui l'avait traité de commanditaire du meurtre de son fils, Mamadou Diop ».
 
Selon la cellule communication, « prompts à vomir leur méchanceté à l’endroit de Maître N'gom qui dérange, les imposteurs feutrés dans la République sont déjà montés sur leurs grands chevaux pour donner des leçons de morale satanique ».
 
Il est en tout cas loisible à Maître N'gom de porter plainte, semble dire la cellule communication, pour l’accusation gratuite portée contre lui par Mama Diop pour le meurtre de son fils. « Si cela se réalisait, ce serait peut-être un pactole de 50 millions  de francs cfa que l’ex ministre de l’intérieur aurait réclamé à son accusateur pour le rétribuer à la progéniture et à la malheureuse épouse de ce maître chanteur qui les avait tous abandonnés pour s’aménager d’autres passerelles de vie dans l’inconscience et l’insouciance réprouvées par son voisinage, témoin des faits », finit -elle par dire.
 
 
 
 
 
Lundi 11 Janvier 2016
Dakar actu




1.Posté par CitoyenAlerte le 11/01/2016 17:54
Quelle tristesse pour notre cher pays! Lire, entendre les ouailles de Me Ousmane débiter de tels propos contre un individu dont le tort est d'interpeller un ancien ministre de l'intérieur sur sa responsabilité dans la mort de son fils lors des événements de 2012. Cet esclandre attisé depuis quelques jours par Me Ousmane Ngom doit rappeler à Macky SALL les survivances de la tortuosité et les dangers d'une impunité.
Pour répondre aux griefs articulés par ce père en désarroi, Ousmane doit se réincarner dans ses habits de MINT d'alors pour apporter des réponses claires informatives au lieu de verser dans la diatribe et la sournoiserie.
Ton réflexe a toujours été de donner de l'argent ( l'argent du contribuable) enrobé dans de basses arguties pour passer l'éponge sur des scandales. Le malheur ne te quittera jamais, tu a excellé dans l'injustice et tu as produit des victimes de différentes catégories : qui a opposé le Commissaire Arona SY à ses supérieurs hiérarchiques en 2012 au point de lui creuser aujourd’hui une tombe où il restera debout pendant longtemps?
Qu'advient-t-il des conventions avec Securiport, Iris, et autres ? Où est-ce que tu as planqué l'argent de la commande de motopompes destinées à lutter contre les inondations (Plan ORSEC) ? en ta personne l'OFNAC et la CREI tiennent le plus gros client et feront éclater au gout du jour les agissements sordides dont tu as été l'auteur durant ton dernier règne au MINT. Ousmane, Tu sais bien de quoi je parle et tu sais que les tribulations avec Macky n y pourront rien. Tant que les griefs resteront consignés et les personnes sachantes en vie tu ne seras jamais à l'abri des poursuites idoines. Tes agissements et faits comme de la plupart de tes congénères sont en vérité des destructions et attaques du patrimoine économique national. Garde bien cet écrit, il se fait tard Ousmane.

2.Posté par DIAWRIGNE le 11/01/2016 21:24
Quel truand !!!!!



Dans la même rubrique :