Affaire Karim Wade: La défense tire la sonnette d'alarme


Affaire Karim Wade: La défense tire la sonnette d'alarme
DAKARACTU.COM Tirant le bilan d’étape qui renseigne sur les procédures qu’ils ont engagées pour sauver Karim Wade, le collectif des avocats de Karim Wade comprenant Mes Pellerini, Sur, Diagne,Bathily et Ciré ly, a tenu cet après-midi une Conférence de Presse pour éclairer l’opinion dans ce dossier et surtout, expliquer pourquoi leur client est encore maintenu en prison.
La défense a révélé que la Chambre d’Accusation de Dakar, avait été saisie sur le fondement d’une demande de liberté d’office pour détention arbitraire de Karim Wade, ainsi que d’une demande d’annulation de l’ensemble de la procédure instruite parle procureur de la Commission d’Instruction de la Cour de répression de l’Enrichissement Illicite. Ils avaient aussi attaqué en annulation le décret pris par le Président de la République nommant les membres de la CREI sur appel d’offres, devant la Chambre administrative de la Cour Suprême du Sénégal. Toutefois, la haute juridiction ne les avait pas suivis dans leur demande, et le Décret qui portait la nomination de tous les membres de la Cour, les membres de la Commission d’Instruction, le Procureur spécial ainsi que son substitut était maintenu.
Le collectif des avocats a soutenu que Karim WADE a été mis aux arrêts sur le fondement de deux lois d’exception : l’une ayant créé la CREI qui est un Tribunal d’exception, avec un procureur spécial et des Juges qui ont un pouvoir énorme sans aucune possibilité de recours pour le mis en cause et l’autre loi qui viole , selon la défense, deux principes élémentaires de droit international et de droits de l’homme : le droit de refuser de participer à sa propre incrimination.et le droit de garder le silence sans que cela puisse être considéré comme une preuve contre vous.

Or la loi sur l’enrichissement illicite vous oblige à répondre à la mise en demeure du procureur spécial, violant ainsi votre droit au silence, et considère votre refus de répondre comme un aveu de culpabilité en retenant ce silence contre vous. Un tel constat a suffi pour faire sortir les gongs des avocats qui précisent sans détours « qu’une loi d’exception n’est jamais innocente. Elle est destinée à disparaître lorsque les circonstances qui la justifient disparaissent à leur tout». La traque des biens mal acquis est dans l’impasse, selon un membre du collectif des avocats de Karim Wade, « et ceux qui ont entrainé les sénégalais dans cette fausse illusion de pouvoir recouvrer 4000 milliards de FCFA, n’ont à ce jour réussi à prouver que trois choses : D’abord l’incapacité de prouver l’existence d’indices probants de détournements ou de corruption imputables à Karim WADE après sept mois de recherches effrénées. Ensuite l’incapacité de respecter leurs engagements internationaux, en adaptant leurs lois, aux règles minima permettant la poursuite et le Jugement, dans le respect du droit des individus à un procès équitable. Enfin l’ incapacité de respecter la Justice, en mettant fin à la procédure engagée contre Karim Wade pour trois motifs essentiels, rappelés par la Cour de Justice de la Cedeao à savoir : La violation de la présomption d’innocence, l’incompétence de toute juridiction de droit commun pour juger Karim Wade, le rôle de poursuites incombant à la Haute Cour de Justice , et application des décisions de la Cedeao étant une obligation pour les Etats signataires, et non une simple faculté, l’Etat du Sénégal avait l’obligation de respecter le privilège de juridiction dont bénéficie Karim Wade de par la constitution, plus que de se retrancher derrière des interprétations, du caractère instantané ou continu d’une infraction, pour en tirer des conséquences juridiques
Dimanche 3 Novembre 2013
Dakaractu




1.Posté par unavocatsenegalaisdeparis le 03/11/2013 18:11
Aucun de ces arguments ne tient juridiquement.
Mais je ne suis pas chargé de défendre la position de l'état du Sénégal.

2.Posté par Smoothuk le 03/11/2013 18:53
Mais pourkoi ne pas attaquer ses sois disant violations de la loi ou constitution, devant la COUR SUPREME? Si vos argument tienne bien, of course.

3.Posté par leuz le 03/11/2013 19:01
Franchement Karim Wade doit aller chercher de bons avocats. rirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

4.Posté par Toutyre le 03/11/2013 21:56
Inadmissible que des avis postés . soient effaces
On ne peut pas aveugler tout un peuple en
voulant faire passer Karim pour un innocent
Il doit rendre compte et certes a le droit de
défendre

5.Posté par Toutyre le 03/11/2013 21:57
Inadmissible que des avis postés . soient effaces
On ne peut pas aveugler tout un peuple en
voulant faire passer Karim pour un innocent
Il doit rendre compte et certes a le droit de
défendre

6.Posté par MBACKE le 03/11/2013 22:35
Franchement laissez KARIM WADE, vous n'avez rien contre lui. Je ne suis pas politicien mais le constat est là. Cette affaire ne fait que vous retarder dans ce quinquennat.



Dans la même rubrique :