Affaire Karim Wade: "Abdou Diouf ne devait pas s'immiscer dans ce débat qui est le débat des Sénégalais qui sont restés au Sénégal pour défendre leur pays."(Me Doudou Ndoye)

DAKARACTU.COM La sortie d'Abdou Diouf, défendant la concentration de tous les pouvoirs entre les mains de Karim Wade, ne cesse de soulever des vagues. Me Doudou Ndoye revient sur la question dans Le Grand Jury, déniant sèchement à l'ancien président toute légitimité pour prendre part à ce débat.


Affaire Karim Wade: "Abdou Diouf ne devait pas s'immiscer dans ce débat qui est le débat des Sénégalais qui sont restés au Sénégal pour défendre leur pays."(Me Doudou Ndoye)
Dimanche 16 Octobre 2011




1.Posté par salambaye le 16/10/2011 14:35
là doudou ndoye s est trompè lmentablemet et s'est comportè comme un ignorant........on ne doit pas manquer de respect a un senegalais parcequ'il ne vit pas au senegal.......un senegalais est un senegalais.....partout où il est .....il a le droit de parler de son pays..........meme si diouf n'a aucun droit de donner un coup de main à karim.......si ce n'etaient pas les senegalais de l'exterieur le senegal ne mange pas à midi........il est dix milles fois mieux de servir son pays en etant à l'exterieur que d'y vivre sans pouvoir l'aider....
ET DIOUF N'A PAS SOUTENU KARIM.

2.Posté par Lerato Moleketi le 16/10/2011 14:43
Doudou Ndoye est un vrai inculte sans coeur et personalite.. quand meme il manque de respect a tous les SENEGALAIS.. ou qu'il soit.

3.Posté par NGAGNE le 16/10/2011 15:25
Diouf ne sert pas son pays en étant à l'extérieur,il sert les intérêts de la France,Maître Doudou NDoye a raison ,le Sénégal a tout donné à Diouf ,mais ce dernier lui a tourné le dos,donc il n'a aucune qualité pour s'immiscer dans le débat.INTERNE; Il suit la même trajectoire que Senghor ,ils ont fait de la France leur patrie de coeur et 'ils ont toujours défendus ses intérêts,il faut qu'il aille jusqu'au bout de leur choix,que leur dépouille reste en France ,la terre Sénégalaise n'en a pas besoin.

4.Posté par papis le 16/10/2011 15:39
Abdou Diouf est un minable de la pire espece.

5.Posté par Fhyy le 17/10/2011 01:12
A vendre: Des champs à Mboro et des Terrains m²500fr
au bord de la mer a des prix défiants toute concurrence.
Tel: 773052148

6.Posté par tay mou leer : takkal le 18/10/2011 00:27
Malgré la bonne volonté du ministre d'Etat Karim WADE, le plan Takkal risque d'être un echec cuisant. Parceque la mise en oeuvre du plan reste problématique. Prenons à titre d'exemple la centrale à charbon. Voici un extrait de l'interview datée du mardi 23 Août 2011, accordé au journal le Soleil par le DG de la SENELEC Seydina KANE : "le financement de la première centrale à charbon (de 120 MW) est bouclé et la construction va démarrer au cours du mois de septembre 2011". Sur le site en question qui se trouve à Bargny les travaux n'ont pas démarré. Et plus grave encore le site avait fait l'objet d'un lotissement et les parcelles de terrain ont été affectées aux populations de Bargny victimes de l'avancée de la mer. A ce jour, les propriétaires de ces parcelles ne sont pas informés et recensés pour les indemniser comme ce qui se fait au niveau de l'autoroute à péage. Des constructions ont été identifiées et évaluées sur le site et le dossier acheminé aux autorités compétentes avant mars 2008. Mais jusqu'à ce jour ni l'Etat, ni la SENELEC encore moins le promoteur n'ont pas remboursés ces impenses.Reprenant l'interview du DG de la SENELEC, il dit : "nous avons opté pour ces centrales qui, si elles arrivent rapidement, nous permettront de sortir de la location. C’est donc un choix technique" Le mot est lâché c'est la location de centrale qui coûte très très chère mais permet à nos dirigeants de s'enrichir sans cause. Dans la réalité c'est ça le choix technique : collecter des milliards et les dépenser sur des contrats de location. La centrale de charbon ou plutôt les centrales de charbon annoncées pompeusement à chaque événement de la République est dans la réalité une vilaine farce au mauvais goût.
collectifbargny@gmail.com



Dans la même rubrique :