Affaire Darou Mouhty: Dans le rapport de la gendarmerie, le sous-préfet est jugé irrespectueux et souvent peu lucide.


Affaire Darou Mouhty: Dans le rapport de la gendarmerie, le sous-préfet est jugé irrespectueux et souvent peu lucide.
DAKARACTU.COM  Lors du Magal de Darou Mouhty, la presse avait rapporté que le sous-préfet de la localité avait été giflé par le commandant de la gendarmerie. Dans son rapport parcouru par le quotidien Libération, la gendarmerie a donné sa version des faits. Et selon les hommes en bleu, dans un premier temps, le sous-préfet a voulu entrer de force afin de s'entretenir avec le khalife qui avait ordonné à son chambellan de ne plus laisser entrer personne. Devant ce refus catégorique des gendarmes, le sous-préfet a proféré des menaces du genre :<<vous saurez qui je suis à mon retour>>, avant de rebrousser chemin. A son retour, cette fois en tenue officielle, il s'est heurté à des gendarmes qui campaient toujours sur leur position. Toujours dans leur rapport, les gendarmes ont affirmé que le sous-préfet a traîté le commandant Amadou Tidiane Ndiaye de <<minable>> et c'est suite à cette invective que ce dernier à dit à ses hommes d'évacuer des lieux le visiteur encombrant. Le journal nous informe que le sous-préfet a été certes secoué mais pas violenté.  A noter que le sous-préfet de Darou Mouhty est catalogué irrespectueux et quelques fois peu lucide. Dès son arrivée dans la cité religieuse, il avait fait savoir que son épouse n'était pas concernée par la mesure interdisant le port du pantalon aux femmes. A qui la faute ?
Lundi 9 Juillet 2012




1.Posté par rassakhona le 09/07/2012 15:56
Attendez c'est un probleme de respect des institutions qui est posée mais pas celui de la vie privée du sous prefet. Seul un officieirresponsble peut demender à ses hommes de violenter un representant de l'Etat il doit avoir les ressources intellectuelles de gerer tout probleme dans la discretion et avec tact . Ce n'est plus la gendarmerie que je connaissais .De la à croire que ces officiers de ouakam sont mal formés, iln'ya qu'un seul pas.

2.Posté par omera le 09/07/2012 17:52
il faut que force reste a la loi le sous prefet est indiscipline.

3.Posté par loli le 09/07/2012 17:55
LE SOUS PREFET EST UN HOMME ZELE JE LE CONNAIS IL FALAIT BIEN LE BOTTER POUR LUI MONTRER QU'IL DOIT ETRE MODESTE. VIVE LES HOMMES EN BLEU

4.Posté par walide le 09/07/2012 17:57
IL FALLAIT EGALEMENT L'EMBARQUER

5.Posté par tandiang le 09/07/2012 18:01
alors... il doit montrer le bon exemple

6.Posté par momar le 09/07/2012 18:24
C'est la fin de l'impunité

7.Posté par ali le 09/07/2012 20:16
vous n'avez rien compris....certains réagissent selon leur philosophie de l'etat....le problème est autre....si ce sous-prefet sert dans cette localité c'est parce que le commandement territorial lui fait confiance...qu'il soit coureur de jupons,irrespectueux,ivrogne c'est un autre discours...la loi ici ne se lit pas appliquant des suppositions...le vrai problème est un...ce lieutenant avait-il le droit de malmener le representant de l'executif dans cette localité?ne devait-il pas procèder autrement puis tenir informé ses supérieurs?quand vous malmenez celui qui est sensé representer le president de la republique dans une zone ne risquez-vous pas de porter atteinte aux valeurs de la republiques...dediscrediter l'institution meme?c'est là le problème et pour celà je ne suis pas du tout ce gendarme...il a été formé pour reflechir mediter aavant d'agir....sinon suivez-moi la gendarmerie deviendra suivant la hierarchie republicaine supérieure au commandement territorial.....dans une democratie le civil commande le militaire disait un general français...maintenantn il faut comprendre jusqu'au est allé le sous-prefet...certainement la gendarmerie ne presentera jamais un rapport mettant en cause son élément...les témoins diront mieux qui quiconque ce qui s'est passé.....en verité!!!!

8.Posté par hugo le 09/07/2012 20:18
Ce sont les " sous-prefets " de Abdoulaye Wade, ils font légion à l'image de Farba Senghor.
Il en existe aussi dans les rangs de la Police.....les calots bleus y sont infiltrés.
La leçon à en tirer est que la FORMATION est plus que nécessaire pour les services administatifs.
Les policiers qui doivent impérativement faire Bango et les Sous-prefets doivent forcémént passer par le cycle B de l'ENA.
Sinon,on aura toujours des "Baye Fall" de service.......comme Chérif Yérim Seck.

9.Posté par deug_vérité le 09/07/2012 21:12
Bon Dieu! dans quel pays sommes nous??? Quel que soient les reproches faites au sous prefet, c'est quand meme le représentant de l'Etat, notamment de l'executif, si vous ne comprenez pas c'est le représentant du president de la republique. la gendarmerie malgré les insultes du sous prefet devait le laisser faire et ensuite faire un rapport à l'administration territoriale qui se chargera de sévir contre ce prefet. je rentre meme pas dans les aspects liés à sa vie privée. Depuis quand la loi interdit le port du pantalon dans n'importe quel m2 du pays???

C'est pas ce genre de commentaires à la con qui vont sortir le pays de l'ornière.

10.Posté par luqman le 09/07/2012 21:22
c est le regime de wade qui nous a appris de ne plus respecter les lois et reglemments ;Arona sy n a t il pas donne l ordre de tirer sur des candidats a la presidence fussent ils maire ou depute quoi de plus gra
ve.On mettra du temps pour retourner au vrai civisme et patriotisme que le senegalais connaissait d'antan

11.Posté par sy le 09/07/2012 22:38
le sous-prefet est le superieur du commandant ce dernier excécute ses ordres il doit etre sanctionné

12.Posté par godian le 10/07/2012 00:06
vous savez la république des valeurs doit être restaurée ceci démontre oh combien de fois ce pays est tombé au bas de l'échelle combien de fois la république a cessé d'exister combien de fois nos symboles et nos institutions doivent être restaurés, j'ai honte pour un sous préfet qui fait le rang pour voir un marabout et j'ai honte pour un officier de police judiciaire qui lève la main sur celui qui détient le commandement territorial.De toute façon la sanction doit tomber sur ces deux ,une sanction administrative pour le sous préfet en le relevant de ses fonctions et une sanction qui va dans le sens de priver ce gendarme de sa liberté en passant par la dégradation suspense de salaire et le mettre parmi les soldats de rang car c'est un imbécile .

13.Posté par guelewar le 10/07/2012 09:32
y a trop d abus dans le comportement actuel des gendarmes et policiers
rappelez vs cet officier de la gendarmerie qui avait semer le bordel dans le convoi du ministre de l intérieur de l époque et la perturbation de la circulation sur la route de rufisque.MESSIEURS LES GENDARMES ARRETER VS N ETES PAS AU DESSUS DE LA LOI
heureusement qu il y a de vrais officiers vertueux et trés corrects dans ce corps

14.Posté par Koufanaty le 10/07/2012 10:46
Arrêter d'extrapoler - les faits se sont passés autrement. Ce S/Préfet n'a jamais été giflé encore moins secoué. Il a voulu forcer le passage et les gendarmes se sont interposés de manière énergique; il leur a tenu des propos désobligeants et les gendarmes lui ont rétorqué "dites ce que vous voulez mais vous n'accéderez point à cette enceinte de cette manière". Il est revenu à la charge avec une détermination inouie et une nouvelle fois les gendarmes se sont opposés à son initiative avec coup d'arrêt.

15.Posté par pinthiou le 10/07/2012 15:43
Je crois que les consignes ont été claires. Le khalife ne devait recevoir personne. Alors de quel droit le sous-prefet doit se prévaloir jusqu'à vouloir violer les consignes. Est-ilo au dessus des lois.Dire à un officier de police ou de gendarmerie équivaut à un outrage. Même en tenue les consignes sont à respecter. Au sénégal², on croit que si l'on a une responsabilité, on est au dessus de la loi. La loi n'est faite que pour les citoyens lamba. Celui là n'est pas fait pour Darou Mouhty.

16.Posté par serigne le 11/07/2012 16:14
A darou il y a tj des histoires avec les flics qui font du n importe quoi par exces de zele ,ais je rappelle au passage l histoire de Serine sall avec les bays fal de kara qui avait fai tcouler bocoup d encre Pendant ces moments de prieres et de benedictions il faut tapper lescoeurs yermande et ne pas en faire le lieu des reglements de compte

17.Posté par george le 11/07/2012 17:00
Ce qui est regrettable chez nous c'est que beaucoup de nos concitoyens parlent souvent de problémes kil ne maitrisent pas!Ce que nous devons comprendre c'est que le lieutenant Ndiaye comme le sous prefet de Darou Mousty sont les piéces d'une méme machine!La machine dont il est ici question est la république.Et dans une république qui se respecte les forces de sécurité et de défense ne sont que des agents d'execution.Pour dire vrai c'est le sous prefet qui seul est compétent pour le respect de l'ordre de la sécurité et de la salubrité.Donc quelque soient ses galons monsieurs ndiaye devrait comprendre qu'une fois dans un chef lieu d'arrondissement il est soumis à l'autorité d'un sous préfet car le capitaine qui le coiffe est lui méme sous la coupole de cet executif local.Mais au Sénégal les choses sont telles que le mérite ne donne pas forcément accés à ces distinctions du genre lieutenant ;capitaine; colonnel etc...!Vous faites le recensement de notre armée vous verez que c'est le clientélisme et la proximité par la parenté ki donnent droit à ces promotions.Et cela tombe souvent sur des gens qui sont....passez-moi l'expression je dirai trés nul_qui ne comprennent pas que le port d'un treuil ne doit pas étre une porte ouverte à l'excés de Zéle!Je suis d'avis de cela qui pense que le sénégal doit aller dans le sens de rendre le service militaire obligatoire pour faire comprendre aux porteurs de tenues qu'ils ne sont pas plus valeureux que le plus petit paysan de fongolimbie qui lui à le mérite de payer l'impot qui participe à la paie des fonctionnaires de l'Etat qu'ils soient civils ou militaires.Le lieutenant aurait
été trop stupide pour tomber dans le piége du sous prefet.

18.Posté par voyons le 11/07/2012 17:02
C vraiment grave
Et les gens sont tjrs aveuglés par le traumatisme créé par le pouvoir de Wade. Il ne faut pas voir un aspect d'impunité ou de défiance dans le comportement du S Prft (il pourra tjrs etre severement sanctionné dans son corps). Pour ne pas parler d'ordre, les hommes en bleu qui sont le bras armé du gouvernement et étant au service du gouvernement, de ce fait attendent des instructions de l’exécutif et non d'un marabout, ne doivent en aucun cas se retourner contre le gouvernement. Le Gouverneur, le Prefet, le S Prfet sont les représentant des institution de la République chacun dans sa circonscription. Ils détiennent les pouvoir du président de la république et du gouvernement, dans une certaine proportion, au niveau local. Ils coordonnent l'action gouvernementale au niveau local. Bon sang, on a parlé de commandement territorial. Ces cadres de l'Administration de la République Sénégalaise sont au dessus des forces de l'ordre qu'il requièrent pour maintenir l'ordre dans leur circonscription. Si ces force de l'ordre se retourne contre eux, ne mâchons pas les mots, c' séditieux, ce de l'insubordination, c' de la mutinerie c' un coup d'Etat
PRENONS GARDE, KE LA JUSTICE SE CHARGE DE L'AFFAIRE, il faudra déterminer la cour, soit martiale ou civil

19.Posté par momo le 12/07/2012 02:45
nul n a le droit de violenter un préfet surtout dans l exercice de ses fonctions . C'est du jamais vu . Imaginer ce meme commandant violenté par des policiers .



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016