Affaire Cahuzac: la droite était-elle dans la confidence ?


Affaire Cahuzac: la droite était-elle dans la confidence ?
Dans le sillage de l'affaire Cahuzac, le site d'informations Médiapart promet d'autres révélations que son fondateur, le journaliste Edwy Plenel, qualifie de « scandale républicain ».  « Scandale républicain » et non « scandale d'Etat » car selon lui « c'est presque toute la République qui est concernée ». Autrement dit, non seulement dans cette affaire la gauche a failli mais la droite elle-même a beaucoup de choses à se reprocher. Plusieurs éléments troublants tendent en effet à accréditer l'idée que les autorités précédentes savaient et qu'elles n'ont pas bougé, une thèse que défend depuis toujours l'homme par qui le scandale est arrivé, le principal accusateur de Jérôme Cahuzac, Michel Gonelle.
 
 
Selon Michel Gonelle, l'avocat qui a conservé pendant douze ans l'enregistrement à l'origine de la chute de Jérôme Cahuzac, le compte caché du député du Lot aurait été pointé dès 2008 mais les autorités de l'époque auraient mis ces informations « sous l'éteignoir ». Sa source est un haut fonctionnaire des douanes, actuellement élu du Val d'Oise, qu'il invite instamment à s'exprimer devant les juges.
 
3 000 noms de fraudeurs
 
A l'époque, le ministre du Budget Eric Woerth appelait les contribuables français ayant des avoirs à l'étranger à régulariser leur situation, sous peine de sanctions. Il affirmait même détenir une liste de 3 000 noms de fraudeurs supposés.
 
Jérôme Cahuzac, lui, n'a jamais été inquiété. Au contraire, en 2010, il a pris la tête de la commission des finances de l'Assemblée nationale, avec l'aval de Nicolas Sarkozy. Plus étrange, en 2012, c'est l'une de ses connaissances, un professeur de droit public de Pau, qui a innocenté en un temps record Eric Woerth dans l'affaire de l'hippodrome de Compiègne.
 
Du coup, dans les couloirs de l'Assemblée nationale comme dans les rédactions se pose désormais une nouvelle question : et si la droite savait depuis longtemps?
 





Samedi 6 Avril 2013
Notez


Dans la même rubrique :