Affaire Abbé Léon Diouf : Il nous faut rétablir la vérité !


Affaire Abbé Léon Diouf : Il nous faut rétablir la vérité !
Dakar, le 08 janvier 2014
 

Dans sa livraison du mardi 07 janvier 2014, le quotidien l’Enquête à titré à sa « Une » : « Détournements présumés à Clairafique : Une grosse tête tombe. L’Abbé Léon Diouf déféré au Parquet ; une affaire de près d’un milliard de F.CFA ». Une information reprise par plusieurs journaux en ligne avec des titres laissant comprendre que le Cardinal Sarr aurait envoyé Abbé Léon Diouf en prison pour détournement à la librairie Clairafrique.


L'archevêché de Dakar tient à rappeler les faits fondés et vérifiables concernant la situation de l’Abbé Léon Diouf dans cette affaire douloureuse pour l’Archidocèse de Dakar et qui a également blessé plusieurs personnes de la communauté catholique et d’ailleurs.

1.    L’affaire pour laquelle l’Abbé Léon Diouf a été interrogé par la justice n’a rien à voir ni de près ni de loin avec la librairie Clairafrique et ne porte pas non plus sur le montant avancé ;

2.    Dans le cadre de la gestion de structures à lui confiées par les autorités ecclésiastiques, Abbé Léon Diouf, Vicaire épiscopal, chargé de la Pastorale s’était attaché les services d’un conseiller, en la personne de Monsieur Thierry Cabou, qui avait toute sa confiance. Seulement, celui-ci, à travers un ensemble de transactions commerciales engagées, à son insu, avec des fournisseurs sur des matériels de construction, de véhicules et de fournitures de bureau, a abusé de la confiance de l’abbé Léon Diouf et des fournisseurs dont les factures globales pour un montant de 121. 750. 000 F.CFA n’ont pas été honorées. C’est en sa qualité de responsable des structures dont la responsabilité est engagée dans ces opérations que l’Abbé Diouf a été interpellé par la justice suite à la plainte déposée par les fournisseurs.

3.    Face à cette situation, l’Archevêque de Dakar a instruit les services concernés par cette affaire au niveau de l'Archidiocèse à tout mettre en œuvre pour que les engagements pris avec les fournisseurs soient honorés (ou respectés), en attendant d’amener Monsieur Theirry Cabou et sa complice Fatou Bintou Gueye, actuellement introuvables, à répondre de leurs actes et à réparer le préjudice subi par l’église.
Le Cardinal Sarr tient à remercier toutes les personnes qui ont soutenu l’Abbé Léon Diouf et exprime sa compassion et son encouragement à tous ceux et celles qui ont été blessés et déçus par cette information.


Service diocésain de l’Information et de la Communication
Archidiocèse de Dakar
 
Mercredi 8 Janvier 2014
Dakaractu




1.Posté par Fall le 08/01/2014 14:41
ça mome c'est une bonne réaction!
Et ça peut se comprendre

2.Posté par Dr Djinne le 08/01/2014 17:36
Encore des apprentis parmi les journalistes, qui écrivent n'importe quoi à la recherches des scandales.
Pauvre pays !



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015