Adji Mbergane Kanouté, Vice-Présidente des femmes « BBY » : «Nous sommes dans le feu de l’action»

Vice-présidente des femmes de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar, Adji Mbergane Kanouté signale qu’elles ont déjà identifié des axes de communication stratégiques, de stratégies politiques, le tout confiné dans un plan de stratégie globale vision 2019. Soulignant dans cet entretien qu’elle nous a accordé que la date des élections importe peu, Mme Kanouté signale que la feuille route initiée et planifiée par les femmes de la majorité présidentielle reste bien pensée. Elle est aussi revenue sur le rapport de l’Armp.


Adji Mbergane Kanouté, Vice-Présidente des femmes « BBY » : «Nous sommes dans le feu de l’action»
Que symbolise la visite des femmes de Benno à Touba ?

Dans notre plan d’activités soumis au Président Macky Sall et validé par ce dernier, il avait été retenu des visites de courtoisie aux ‘’sokhnas’’ (femmes) des familles religieuses. Cette décision des femmes de Bennoo Bokk Yaakaar est une initiative fort opportune et pertinente dans la mesure où les familles religieuses ont toujours joué et continuent, positivement, à jouer un rôle de médiateur et de régulateur de la société sénégalaise et même au-delà de nos frontières.
Au Sénégal, le spirituel et la politique sont fortement liés, fortement imbriqués si on se réfère à l’histoire politique du Sénégal.
Sous l’impulsion de la présidente nationale Ndèye Marième Badiane, il devient une priorité d’aller vers les ‘’sokhnas’’ de Touba, de Tivaoune, de Médina Baye Niasse, de Yoff, de Thiénaba, des Tall, etc., de même que chez l’autorité chrétienne. Ces foyers religieux qui demeurent des références et qui par leurs sages conseils et recommandations nous donnent des orientations au profit exclusif du peuple sénégalais.

Êtes-vous sur la bonne voie pour la réélection du Président Macky Sall ?

Les femmes de Benno Bokk Yaakaar ont identifié des axes de communication stratégiques, des axes de stratégies politiques, le tout confiné dans un plan de stratégies globale vision 2019. Par conséquent, que les élections se tiennent en 2017 ou 2019, la feuille route initiée et planifiée par les femmes de Bennoo Bokk Yaakaar reste bien pensée. La concrétisation de certaines de nos activités sur le terrain nous conforte dans l’idée que nous sommes sur la bonne voie pour la réélection du Président Macky Sall et nous nous donnerons les moyens nécessaires aussi bien physiques, intellectuels, logistiques pour atteindre cet objectif partagé et commun.

Quels sont les actes posés qui permettent de pouvoir dire que vous êtes sur la bonne voie ?

Les femmes de Bennoo Bokk Yaakaar ont déjà posé des actes assez parlants, révélateurs de cette volonté commune de donner un second mandat au président de notre coalition.
Le premier est la mise sur pied et la structuration de la coordination des femmes depuis 2012.
Le deuxième est le renouvellement du Bureau national de la coordination des femmes de Benno Bokk Yaakaar qui s’est fait dans les règles de l’art avec un consensus fort.
Le troisième, c’est l’adoption du règlement intérieur, mais également l’adhésion de toutes les présidentes de mouvements de femmes des partis de la coalition à œuvrer pour le main- tien, la consolidation et le triomphe de la principale coalition présidentielle.
Le quatrième acte posé et qui a connu un franc succès, c’est le grand rassemblement de Guédiawaye, qui fut le prétexte du lancement officiel des activités politiques des femmes de Benoo Bokk Yaakaar.
Le cinquième, c’est cette visite aux ‘’sokhnas’’ de Touba, qui nous a valu la reconnaissance des petites filles de Serigne Touba, ainées des familles.
Last but not least, cette invite du Président Macky Sal, qui nous exhorte à aider les jeunes de la coalition de Bennoo Bokk Yaakaar à se structurer, en s’inspirant de l’exemple des femmes de la majorité présidentielle.

Que comptez-vous faire pour mieux propager votre message pour un soutien au Président Macky Sall ?

Dans le plan d’actions, validé par le Président, figure en bonne place l’activité d’installation des structures de Bennoo Bokk Yaakaar femmes dans les quarante-cinq départements du Sénégal. Cette activité de structuration de ‘’Bennoo femme locale’’, nous permettrait en même temps de pouvoir partager et vulgariser les réalisations du Président Macky Sall depuis son avènement à la tête de l’Etat. Des séminaires de renforcement de capacités sont prévues pour les femmes de la coalition afin de les amener à être aptes pour informer, sensibiliser leurs camarades et sœurs pour une démultiplication des réalisations du Chef de l’Etat en faveur des femmes, des jeunes, des retraités dans les domaines de la santé, du social, de l’éducation, des infrastructures, de l’électricité, entre autres, non sans les entretenir également des projets en cours en faveur du peuple sénégalais qui l’a élu et bien élu. C’est dire que les femmes demeurent de puissants relais et parviendront à vulgariser le Plan Sénégal émergent (Pse) qui traduit toute la vision du Chef de l’Etat.

Quelles appréciations faites-vous sur le dernier rapport de l’Autorité de régulation des marchés publics (Arpm) surtout que votre Directeur général, en l’occurrence Cheikh Kanté, n’a pas été épinglé ?

L’Autorité de régulation des marchés publics vient de publier son rapport annuel de 2014 et ses rapports d’audits des marchés pour les gestions 2013 et 2014. Des sociétés sont épinglées pour non respect des procédures de passation des marchés publics conformément aux dispositions et procédures édictées par les décrets 2011-1048 du 27 juillet 2011 et 2014-1212 du 22 septembre 2014 portant Code des marchés publics.
Parmi les sociétés épinglées ne figure pas le Port autonome de Dakar, dont la gestion
est confiée au docteur Cheikh Kanté, sur la base de la confiance renouvelée du Chef de l’Etat. C’est l’occasion de rappeler simplement que pour l’exercice 2012-2013, le Port de Dakar avait été classé bon élève avec une performance correcte.
Cet état de fait lui avait valu la notation de l’agence Wara Bbb+ et les 10 milliards F Cfa de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) traduisant la crédibilité de l’institution portuaire. Les résultats de l’Armp, en ce qui concerne le Port de Dakar, ne nous sur- prend pas, nous, les portuaires, mais également le peuple sénégalais qui est une population mature et qui est en mesure de discerner le vrai du faux. La campagne de dénigrement contre Cheikh Kanté doit dorénavant trouver son épilogue. Il a été lavé à grande eau par l’Armp. Cheikh Kanté n’est pas adepte des grands discours politiciens.
C’est un homme pragmatique, qui a pour slogan ‘’wakheu lou touti, job lou bari’’ (par- ler peu et travailler beaucoup). Le temps de la parlotte est révolu, nous sommes dans l’action. Cette décision doit être saluée par tout le monde, portuaires et citoyens séné- galais confondus. Nous devons nous en féliciter, féliciter le Direction générale du port, féliciter le Président Macky Sall qui a pu trouver un manager de rupture qui a su concrétiser la gouvernance vertueuse et transparente. En définitive, c’est le Président Macky Sall qui gagne, c’est le Sénégal qui gagne.

Libération
Lundi 30 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :