Adama Gaye : " Certains sont prêts à me tuer... Je n’ai peur de rien... Ceux qui s’agitent doivent faire gaffe.Tout est enregistré! "


Adama Gaye :  " Certains sont prêts à me tuer... Je n’ai peur de rien... Ceux qui s’agitent doivent faire gaffe.Tout est enregistré! "
Décidément, cette semaine qui finit aura été particulière. Les sorties successives de l'opposition et du PM ont vite fait place à la mutinerie de Rebeuss, avant que celle ci ne passe en seconde actualité après la sortie surprenante du journaliste Adama Gaye contre le président Macky Sall.
Le journaliste-consultant international fait le buzz depuis 48 heures. Ses propos contre le Chef de l'Etat ont suscité un tsunami de réactions surtout dans les réseaux sociaux et la presse en ligne.
A l'instar de nos confrères du Populaire et de Jotay, nous avons recueilli les différentes réactions du néo-opposant de Macky face aux attaques répétées et virulentes . Adama Gaye n'y va pas avec le dos de la cuillère, il se radicalise et menace ses contempteurs. Voici dans leur intégralité les réponses de l'accusé publiées sur sa page facebook.

 « Comment Macky Sall, non content de faire avaler aux Sénégalais son histoire de milliards sortis de nulle part, lui le pauvrissime d’hier, a-t-il osé impliquer son frère dans le pétrole national? Il s’est trompé d’époque et de peuple. D’entourage aussi avec que des maquilleurs, insulteurs et flagorneurs. Ca suffit : le Sénégal mérite mieux qu’un d… (Ndlr: c’est nous qui coupons) comme Président. Soyons prêts à payer le prix de notre liberté. Quitte à faire face à leurs salissures. Je suis prêt… Peu importe ce qu’il m’en coute. I will retabliate though ! 
 Il y a beaucoup de Sénégalais prêts à se battre contre l’injustice et les forfaitures au prix de leur vie. Mais certains, qui se prennent pour les sages, ne sont pas fiables. Ils se terrent. Sont des Amis dormants. Ont des opinions masquées. Parfois, mieux vaut faire le vide et avancer en solitaire que de se laisser entourer par des Amis qui disparaitront au moindre pépin.
 On ne s’est pas battus pour la démocratie et les libertés pour que certains clandestins, politiciens embedded, camouflés, sous Wade, le pilleur, se réinventent en agneau émergeant ou lion endormi pour mieux encore pirater nos combats en s’enrichissant avec familles et alliés. Ce régime est passé à coté de sa mission! Comme le prouve le nombre de ses forfaitures et à qui elles profitent : partage du foncier à Diamniadio avec des développeurs-écrans, Bictogo, projet avorté d’annulation de plus de 12 milliards dus par Sonatel, PetrotimSall, et tous les marchés publics aux seuls alliés. Pnud-Pudc, réfection building administratif, cité Emergence aux Marocains, engagements hasardeux à l’étranger, zéro aux Jeux Olympiques, Contan, avec des milliards détournés, projet envoi de nos soldats en Arabie Saoudite, sur un coup de tête, et tant d’autres bourdes, y compris l’installation de la BDK, imposante banque de Dakar, à la place où se trouvait naguère la Banque de Développement national, comme pour narguer les Sénégalais, banque de Aliou Sall, dit-on.
Les chefs religieux et leurs cités favorisés. Enseignement, santé, emplois, transports, tourisme etc: par terre. Les traques à milliards libérés.
Pendant ce temps, liens sociaux et société éclatés, pauvreté généralisée, les Sénégalais étouffent. L’émergence promise signifie la guillotine du peuple, s’il ne fait rien. Surtout s’il ne coupe pas cette menace de déballage et d’insultes qui lui pend à la tête pour le contraindre à souffrir sans réagir. Quiconque s’est hasardé à me dénigrer doit savoir qu’il a lâché une meute de Lions éveillés, griffes et dents dehors, sur les neoémergents. Il est temps de dire ça suffit, et nous méritons mieux que cette faillite morale doublée d’une spoliation de nos biens. Celui qui lutte est celui qui peut gagner… 

Chers Amis, je vous transmets mes salutations depuis le plus grand centre universitaire d’Ecosse spécialisé sur le Pétrole, le Gaz et les Mines. J’en suis un membre Associé. En vous écrivant, je mesure la gravité du débat sur les hydrocarbures du Sénégal. et surtout la détermination, voire l’aveuglement, de certains qui sont prêts à tout pour me salir, m’empêcher de m’exprimer et, si possible, me tuer. Je n’ai peur de rien. J’assume toutes mes tares. Mais je n’ai dit et écrit que la vérité. Des faits intangibles. Ceux qui s’agitent doivent faire gaffe. Je ne lis pas ce qu’ils écrivent si ce sont des insultes. Mais tout est enregistré. Le moment de se mobiliser est là, autour de l’essentiel. Il se passe des choses trop graves pour que nous continuions de rester bras croisés. Macky Sall a commis l’erreur de sa vie en laissant son frère tremper dans cette affaire avec Frank Timis même si Wade l’avait, en premier, laissé entrer au Sénégal. J’avais tiré la sonnette d’alarme en citant nommément Timis en 2011 lors d’une émission de télévision avec Alassane Samba Diop (Elle doit être disponible à TFM). Trop de choses graves dont les 12 milliards qu’ils ont voulu donner à la SONATEL (don ARTP) justifient mon engagement avec tous les risques qu’il comporte. Je compte sur vous. Je suis prêt à tout. Que les zélés insulteurs sachent jusqu’où aller…Wasalam. Dieu Seul est grand.

 Je rigole. Les gladiateurs sont de sortie. Leur cible: Adama Gaye. Rires.On montre la lune, ils regardent le doigt… Insultez, insultez, les faits sont têtus. PetrotimSall et le scandale ARTP seront passés au crible. Quant aux sages qui conseillent la diplomatie, mon conseil pour eux est: devenez des lions endormis ! We shall fight till we die or win. 

 On me rapporte les attaques dont je fais l’objet. Je saurai répondre. Vouloir faire taire les gens est une spécialité de ce régime mais attention à ne pas aller loin. Sénégalais, avons-nous le droit de nous taire face aux graves errements financiers dont notre pays est victime? Non. Il faut dénoncer ce qui se passe. Je ne lis rien de leurs délires.

 Je veux rassurer ceux qui ne me connaissent pas: ai-je besoin de chantage pour m’en sortir? Demandez à Macky Sall. Il n’osera pas le dire. Macky me doit le premier Contrat de pétrole qu’il n’a eu que grâce à mon intervention auprès de mon ami President de l’Opep. Dois-je le taire? Ni Wade. Ni Diouf ne peuvent dire que je me suis aplati devant eux. Ni même Senghor. Libre, Je suis et resterai. Jusqu’à la fin de mes jours que je souhaite proche car cette hypocrisie ambiante ne doit pas être meilleure que même l’enfer. 

 Les Africains ont-ils la duplicité dans leur ADN, comme me le souffle un ami, ce matin? Probablement. Ceux qui vous sourient sont les premiers à vous poignarder. Faux-amis, sortez de ma sphère virtuelle! Sinon, je m’en charge.

 Depuis Dundee, en Ecosse, j’entends les bruits, les calomnies, les insultes et aussi, heureusement, beaucoup d’encouragements. La seule question qui demeure est: vrai ou faux ai-je introduit Macky Sall auprès de mon ami Dr.Rilwanu Lukwanu, President de l’Opep, pour obtenir du pétrole? VRAI. Bonne journée. »
Vendredi 23 Septembre 2016
Dakar actu




1.Posté par tiely le 25/09/2016 11:56
beug beuz reck si tu as des preuves sort les un point un tire

2.Posté par cisse le 25/09/2016 14:55
Ce maitre chanteur professionnel oublie qu'on est plus aux périodes de WADE! C'est le moment des vaches maigres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :