Accusée par Mariama Sarr d'avoir déformé et sorti ses propos "tenus dans une chambre à Touba" : L'honorable député Awa Niang dément et déballe


On ne provoque pas une «lionne» qui dort. Il y’a de cela quelques jours, le président Macky Sall avait demandé à «ses» femmes de taire leurs divergences. Avant-hier, le ministre de la Femme et de la Famille était devant les députés. Un face-à-face tendu si on sait qu’à la suite de l’interpellation du député Fatou Thiam, Mariama Sarr a reconnu avoir dit que les élus du peuple faisaient des «samba mbayaan», avant d’ajouter qu’elle avait tenu ces propos lors d’une discussion privée avec Awa Niang, responsable APR de Pikine et deuxième questeur de l’Assemblée nationale. Une manière subtile de dire que seule Awa Niang pouvait être à l’origine de la fuite.
Eh bien, Awa Niang a câblé hier nos radars et antennes pour dire ses quatre vérités. Tout d’abord, elle précise : «Si je parle, c’est parce qu’on m’y a forcé. J’ai été bien éduquée par mes parents et il y’a des choses que je ne ferai jamais dans ma vie.» Puis, c’est le déballage : «Si Mariama Sarr cherche sa menteuse ou son menteur, elle n’a qu’à regarder ailleurs. Ce qu’elle a oublié de préciser, c’est qu’elle a tenu ces propos devant plusieurs personnes à Touba alors que l'on mangeait tous. Non seulement elle a affirmé que les députés faisaient du «sambay mbayane», mais elle a aussi dit que les députés étaient là pour leurs poches et non pour le peuple.»
Très en verve, Awa Niang ajoute : «Ces propos sont irrespectueux. Si je devais les faire fuiter, ce serait au moment où ça s’est passé. Quel intérêt aurai-je à ce que ces propos discourtois soient rendus publics ?» 
La deuxième questeur de l’Assemblée de préciser : «Mariama Sarr a même soutenu qu’un ministre distribuait de l’argent aux députés dans les couloirs pour qu'on tresse ses lauriers. C'est une insulte à l'endroit de l'hémicycle et ceux qui l'incarnent. Mais je la comprends, son problème c’est qu’elle ne supporte pas Moustapha Diop. Elle pense que Moustapha Diop donne de l’argent à tous les députés, c'est mal nous connaitre. En effet, si les députés ont tressé des lauriers à Moustapha Diop, c’est parce qu’il travaille pour les femmes et pour le Président de la République. Si elle reste à ne rien faire jusqu'à ce que Moustapha Diop joue le rôle qui lui revient à elle, ce n'est pas la faute aux députés. Mais venir à l’Assemblée pour faire du «tessanté» avec les députés, c'est une honte pour un ministre de la République...Le conseil que je donne à ma sœur Mariama Sarr, c’est de changer, d’être plus accessible et d’arrêter de fermer son téléphone. Si elle veut des félicitations comme Moustapha Diop, elle doit travailler pour cela. Seul le travail sérieux paie. Moi je le dis haut et fort, si j'ai félicité Moustapha Diop, ce n'est pas pour de l'argent. Tout le monde sait le travail qu'il abat aux côtés des femmes du Sénégal avec les financements qui participent à aider les femmes à avoir des occupations au lieu de rester à la maison à ne rien faire. Ces financements jouent un rôle primordial dans le l'intégration des femmes dans l'économie du pays. Kou def lou reuy am lou reuy!  »
Mardi 8 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :