Accusé de viol sur mineure, Me Elhadji Diouf raconte une toute autre version que celle annoncée dans la presse.


Accusé de viol sur mineure, Me Elhadji Diouf raconte une toute autre version que celle annoncée dans la presse.
DAKARACTU.COM  Dans un entretien avec l'Observateur, le tonitruant avocat Elhadji Diouf est revenu sur le film de son histoire avec la fille qui l'accuse de viol. Selon lui, tout commence après une conférence de presse qu'il avait tenue à Paris contre l'ancien régime. Il raconte: "Après la conférence de presse virulente que j'avais tenue contre le régime de Wade, quelqu'un m'a appelé pour me demander de recevoir sa fille. C'est sa maman que je connaissais à Dakar. La maman de la fille est une de mes fans. A chaque fois que je sors à la télévision, elle m'appelle pour louer ma belle prestation, ma bravoure et la force de mes idées et positions. Je ne veux pas donner son nom. C'est une cap-verdienne. Elle m'a invité à plusieurs fois chez elle, mais je n'y ai jamais été. Jamais je ne l'ai fréquentée. Elle m'a demandé de donner des conseils à sa fille qui est en année de licence. Quand la fille est venue, nous avons parlé de la vie pendant trente minutes avant qu'elle ne rentre. Conformément à la demande de la maman, je lui ai conseillé de ne pas sortir.Elle m'a opposé qu'elle est majeure et que sa maman est inquiète par jalousie. Elle m'a même confié qu'elle a un copain. Après son départ, sa mère m'a appelé pour me demander, sur un ton sec: "qu'est-ce que vous avez fait à ma fille ?" Alors je lui ai retourné la question, elle enchaîne pour me dire qu'elle va porter plainte pour viol. Puis, elle raccroche pour ne plus répondre à mes appels. Juste après, deux filles ont été envoyées. Elles m'ont dit: "vous n'avez pas honte ? Un vieillard comme vous se permet de draguer une fille comme ça." A 23 heures, la police est venue. D'ailleurs, j'ai été sauvé par le fait que j'ai raccompagné la fille après notre conversation. Car, sur le hall de l'hôtel, elle m'a fait des accolades au moment de lui dire au revoir. Si je l'avais agressée, elle ne m'aurait pas fait la bise. C'est moi qui ai eu le réflexe de demander aux policiers de vérifier les films de la video surveillance de l'hôtel. Il faut aussi relever que la fille m'accuse de caresses, d'avoir touché ses fesses. Ce complot a été même bien accueilli au sein de la coalition Bennoo Bokk Yakaar..."
Lundi 7 Mai 2012




1.Posté par kilifa le 07/05/2012 15:17
Maître sorry mais tu mens et très mal

2.Posté par jeebreel le 07/05/2012 15:27
Akhou Wade dalna sa kow...maitre violeur...quelle honte pour le barreau sénégalais....

3.Posté par Gueulard le 07/05/2012 17:43
Trop facile pour se justifier DSK diouf. Meme un enfant n'inventerait pas ton histoire nulle pour se justifier...

4.Posté par IK le 08/05/2012 00:07
rien de coherent.......on ne comprend pas ce ki c'est passe

5.Posté par Jules le 08/05/2012 09:32
Maitre, désolé mais on invite pas n'importe qui, surtout une fille dans sa chambre d'hôtel. Les hôtels disposent de hall et restaurants pour ces genres de rencontres.
Je dis pas que tu as fait quoique ce soit à la fille mais ton attitude est suspect. On ne s'enferme pas avec une fille dans une chambre d'hôtels pour "donner des conseils". Je serais d'ailleurs très curieux de savoir quels conseils tu lui as donné, à part : "faut pas sortir".
Mais dis-donc, de qui tu te moques maitre?

6.Posté par linguere le 10/05/2012 11:07
MERCI MAITRE VOUS ÊTES UN VRAI GUERRIER .A TA PLACE JE FERAI LA MÊME CHOSE ET UN PETIT PLUS



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016