Accrochage en direct sur Canal+ entre Habib Beye et Paul Le Guen après OM-PSG


Habib Beye, ex-joueur de l'OM, et Paul Le Guen, ancien joueur et entraîneur du PSG, ont eu un débat très animé ce dimanche en direct sur Canal+ après la victoire parisienne au Vélodrome (5-1).
Il n'y a pas qu'au Vélodrome que l'ambiance était chaude ce dimanche soir, à l'occasion du Classique entre l'OM et le PSG. Une scène pour le moins inhabituelle s'est déroulée après la rencontre, à l'issue de la démonstration parisienne (5-1). Deux consultants de Canal+, diffuseur du match, se sont accrochés en direct lors du débrief. Paul Le Guen, qui avait commenté auparavant le choc entre les deux clubs rivaux, a même menacé de quitter l'antenne, en retirant son casque, face aux attaques de Habib Beye.
 
«J'ai entendu Paul (Le Guen) pendant six mois dire qu'(Unai) Emery n'apportait rien au PSG par rapport à (Laurent) Blanc»

Tout est parti d'une remarque de l'ancien joueur et entraîneur parisien (1991-1998 puis 2007-2009) qui, après avoir écouté l'analyse de son "collègue", l'a traité de «doux rêveur». Ce que n'a pas du tout apprécié l'ex-défenseur olympien (2003-2007). Beye a alors haussé le ton, monopolisé la parole, et s'est défendu en fustigeant le mauvais jugement du technicien. «J'ai entendu Paul (Le Guen) pendant six mois dire qu'(Unai) Emery n'apportait rien au PSG par rapport à (Laurent) Blanc», a-t-il balancé, limite agressif au point de répondre sèchement aussi à Mickaël Landreau. Réaction de l'intéressé, présent dans autre lucarne : «Je m'en vais.»
Le présentateur Hervé Mathoux a bien essayé de calmer le débat animé, mais Beye, très remonté, a poursuivi : «Il ne faut pas dire que parce que j'ai ce point de vue-là, de considérer que la défaite de l'OM est inacceptable, je suis un doux rêveur.» Quelques minutes plus tard, la parole a à nouveau été donnée à Le Guen, présent en duplex depuis le Vélodrome et assis en tribunes au côté de Stéphane Guy. Celui-ci n'en a pas rajouté. Et Beye a fini par s'excuser : «Je suis désolé si je t'ai offensé Paul.» Le Classique déchaîne les passions, même sur les plateaux TV.
 
H.S. (L'Equipe)
Lundi 27 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :