Accord avec des militaires pour mettre fin aux troubles en Côte d'Ivoire

Une délégation du gouvernement ivoirien a conclu samedi un accord avec des militaires pour mettre fin à une révolte qui a provoqué deux jours de troubles en Côte d'Ivoire, a déclaré un responsable.


"Nous avons un accord", a annoncé Djandé Lorgn, sous-préfet de la ville de Bouaké (centre) où se déroulent les négociations, ajoutant que cet accord met fin à la mutinerie. La délégation gouvernementale était conduite par le ministre de la Défense.

Le mouvement de contestation des militaires, qui réclamaient une revalorisation de leur solde ainsi que le paiement de primes, avait éclaté vendredi dans plusieurs villes de Côte d'Ivoire, avant de gagner samedi Man, la grande ville de l'ouest du pays. Des fusillades ont également été signalées à Touleupleu et dans la capitale Abidjan.

Ex-rebelles?

Plus tôt, un journaliste de Reuters qui a pu rencontrer certains mutins a précisé que la plupart étaient des soldats du rang et des combattants démobilisés.

La majorité semblait être d'ex-membres des Forces nouvelles, mouvement qui avait mené une rébellion et fait de Bouaké sa capitale de 2002 jusqu'à la fin de la guerre civile en 2011.
Samedi 7 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :