Accident de la circulation : Un enseignant mortellement broyé


Accident de la circulation : Un enseignant mortellement broyé
Ce dimanche, vers 13 H 50 mn, tristesse et consternation ont encore habité les populations de la commune de Tamba­counda. Elles sont encore secouées par un accident d’une très rare violence d’ailleurs. Un camion en provenance du Mali, immatriculé A-7241-MD, a atrocement ôté la vie à un enseignant de Gou­diry en congé de Pâques à Tamba. L. Ndiaye, était un enseignant à l’Inspection de l’éducation et de la formation de Goudiry dans le village de Diankémakhan, mais habite à Tambacounda Commune, au quartier Pont.
L. Ndiaye, enseignant à l’Inspec­tion de l’éducation et de la formation de Goudiry, était venu pour y passer les fêtes de pâques avec sa famille. Cependant, il ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort ce dimanche à hauteur du complexe Leggal Pont, un dancing de la place où s’est produit le drame. Il est treize heures cinquante minutes, nous renseignent les sources policières, quand L. Ndiaye enseignant s’est fait broyer sous le camion qui a quitté le Mali pour le Sénégal. Il était à bord d’une moto «Jakarta», avec son ami M. Sané qu’il «avait supporté». Selon un témoin, la victime avait tenté de doubler le camion, quand il s’est rendu compte qu’une autre moto venait devant lui. Voulant l’éviter, il s’est retrouvé sous le camion qui l’a mortellement déchiqueté et broyé, avant de charcuter la moto qui s’est retrouvée en pièces détachées. La victime était à peine reconnaissable, a renchéri le témoin. Le camion l’a longuement traîné, avant que le chauffeur ne se rende compte du drame. Son ami qui se trouvait derrière lui sur la moto s’est quant à lui retrouvé avec une jambe amputée sur le coup, en plus de ses nombreuses fractures, nous informe-t-on. Au vu de la moto à bord de laquelle ils étaient, l’on ne pouvait pas imaginer qu’une personne a pu se tirer de l’accident.
Informés, les éléments de la 61e compagnie d’incendie et de feu de Tambacounda ont vite rallié le lieu du drame pour constater l’existence d’un corps sans vie, gisant dans une marre de sang car longuement traîné sous les roues de ce véhicule gros porteur. M. Sané est quant à lui acheminé à l’hôpital régional de Tambacounda, avant d’être admis de toute urgence au bloc opératoire pour des soins intensifs, renseigne toujours notre source.
Selon toujours le témoignage des personnes trouvées sur place, «le chauffeur du camion, Sakone Hamed de son nom, la quarantaine révolue, ne savait même pas qu’une personne était en souffrance sous son véhicule. Il n’est ni de prés ni de loin mêlé à l’accident, car la victime, sortie en troisième position et voulant éviter la moto qui venait devant, est tombée sous le véhicule qui l’a traînée loin avant de le broyer à mort».
Toutefois, la police est venue faire le constat et a pour le moment arrêté le chauffeur qui est placé en garde-à-vue au commissariat central de police de Tambacounda. En attendant, le corps sans vie du jeune enseignant est acheminé à la morgue de l’hôpital, laissant sa famille et ses amis dans une grande consternation.
Le Quotidien




Mardi 2 Avril 2013
Notez


1.Posté par peuffff. 2 le 02/04/2013 14:23
Tu ne comprends pas bien Francais.
Tu ne sais pas c'est quoi ecrire en Francais..

Etudie encore comment construire/valoriser/composer un texte dans la plus grande simplicite' possible.
A te lire on sent que tu veux sonner gros, mais tu es tres mince en Francais.

Folie des grandeurs...



Dans la même rubrique :
Bielsa tacle Stambouli

Bielsa tacle Stambouli - 28/08/2014