Abus d’autorité et arrestation de ses deux filles par le commandant de brigade de Darou Mouhty : la version du père

A la suite d’un article faisant état de l’arrestation de deux jeunes filles par le commandant de brigade de Darou Mouhty à la veille de la Tabaski pour habillement indécent. Leur père Pape Wagane Faye qui nous a câblé a apporté sa version des faits que nous publions « in extenso ».


Abus d’autorité et arrestation de ses deux filles par le commandant de brigade de Darou Mouhty : la version du père
« En effet à 23 heures, le 03 Octobre 2014, alors que je me trouvais chez moi, j’ai été alerté de l’interpellation de mes deux filles pour port d’une tenue qualifiée d’indécente (pantalon jean). Quand je suis arrivé, le commandant de brigade en tenue civile, était debout sur le perron en train de parler à haute et intelligible voix .En me voyant, il m’a dit sur un ton qui m’a surpris Pour l’apaiser et éviter de me livrer en spectacle comme il le faisait sur ce perron, je lui ai demandé de me recevoir dans son bureau pour mieux m’informer des faits. Il s’est mis à tourner en rond avec des successions entrées et sorties dans son domicile et d’ajouter. Poursuivant son propos, il s’est levé et m’a laissé seul dans ce bureau. Comprenant que je ne pouvais le calmer, je lui ai confié que ces deux filles étaient effectivement mes enfants. Je lui ai fait savoir que je vais lui déposer, une lettre d’excuses Depuis ce 03 octobre 2014 ; jusqu’à leur transfèrement devant la justice, il m’a refusé tout contact avec mes deux enfants qu’il a gardé à vue durant ce long week-end de tabaski (96heures). Tout cela confondu, je pensais toujours qu’il n’allait pas en arriver à les retenir et déférer pour une affaire qui ne constitue pas un délit ni même une contravention. Il m’a refusé cette faveur avec même des consignes de garde à vue fermes les concernant. J’ai compris alors sa détermination de porter plutôt atteinte à ma famille à travers ces dernières ; sans aucune raison apparente. Plusieurs guides religieux lui ont demandé de surseoir à cette procédure, mais en vain. Toute la ville est sous le choc de cette arrestation voulue pour je ne sais quelle raison Depuis cet incident jusqu’à leur transfèrement, je n’ai pu tenir la version de mes filles sur le sujet. Aussi en ma qualité de père et civilement responsable des mises en cause, je n’ai été en aucun moment entendu. C’est le commandant de brigade en civile qui est à l’origine de cet incident pour avoir d’abord interpellé, giflé et insulté de mère par deux fois la nommée Nd Kh FAYE. Celle-ci lui a retourné ces insanités avant d’être violentée et jetée à l’arrière de la camionnette de la brigade. C’est avec des coups de poings et pieds en public que le commandant de brigade est parvenu à son dessein. Nd A FAYE voyant sa sœur subir ce traitement a ramassé une  pierre qu’elle a jeté au commandant de brigade; avant d’être également embarquée avec la même violence.
Évaluant la violence et les dégâts de son intervention musclée, il nous a d’abord refusé tout contact avec les filles afin de dissiper toute trace de son intervention et s’est forgé cette version objet de leur arrestation et déferrement ; ce que l’opinion publique dément avec la dernière énergie
Avec son gabarit, mes filles n’oseraient s’attaquer à lui sans avoir été victimes de sa violence et son incorrection et de surcroît, il était en tenue civile dans une ville où il est encore peu connu. J’ajoute qu’au moment de transférer les deux filles, et pour mieux frustrer les parents, le commandant a ordonné que les menottes leur soient mises. Elles les ont portées jusque devant le secrétaire de Monsieur le Procureur, comme de grandes délinquantes. Par ailleurs, les soi-disant interdits dans cette localité n’ordonnent pas de lever la main sur les personnes interpellées ou de les insulter. Nos guides religieux et même sa hiérarchie ne lui ont jamais demandé cela. Le rédacteur de cet article a été abuse par la façon dont, il a été informe mais voilà la vérité des faits et une enquête à Darou Mouhty vous le prouverait. Mes filles étaient habillées comme elles ont été déférées (pantalon et robe) Aucun événement du genre n’a jamais été traduit en justice. Il avait fait le choix de bafouer l’honneur et la dignité en renversant le déroulement des faits ayant conduit mes filles devant la justice. Si ce grade n’avait pas insulté par deux fois et levé la main sur ces deux filles, il ne serait pas victime de ce qu’il a qualifié sans scrupule d’outrage ; oubliant la provocation dans cette affaire. Je fais confiance à la justice de mon pays et vous demande à vous tous de suivre cette affaire. La lumière ne fera que jaillir. Je ne reproche rien à l''auteur de cet article puisqu''il a été abuse.
Lundi 13 Octobre 2014
Dakaractu




1.Posté par Lexe le 14/10/2014 08:56
C'est du n'importe quoi donc maintenant la loi la plus fort c'est d'être un commandant de la Gendarmerie. Vraiment ce commandant qui a arreté les deux filles ne mérite pas son titre de commandant. Depuis quand porté un mini est un déli au Sénégal donc il faut qu'on vous affecte à Dakar comme sa chaque jours tu va arréter aux moins 200 jeunes filles par jour le mois te fera 6 000 arrestations.

2.Posté par Dof Diop le 14/10/2014 12:32
Voila la je comprends mieux je connais le commandant wagnane depuis des années quand il était a bambey c un fervant mouride et un grand militaire ses enfants ne saurais se comporter comme de vulgaires malfrats... il y a beaucoups d'abus d'autorités de nos hommes de loi mais yalla bakhna il faut aller jusqu'au bout Wagane ne laisse pas tomber

3.Posté par oui-oui le 14/10/2014 15:19
Ce CB ne mérite pas sa place. Quand on est à ce poste on doit etre equilibre; savoir anticiper les conséquences négatives de ses actes. Tous les péres de famille se rangeront du coté des filles qu"ils considereront comme les leurs. Et puis c"est honteux de mettre au gnouf...j"ai mal....Je ne suis pas gendarme mais Administrateur civil à la retraite . Je ne peux pas supporter cet acte......inqualifiable

4.Posté par CITOYEN le 14/10/2014 15:31
Cet incident en est un parmi tant d'autres.
Chaque jour on entend et voit des histoires de ce genre.
Chaque jour nos "hommes de loi" supposés veiller sur notre sécurité, nous plongent dans l'insécurité du fait de leur arrogance, leur insolence, leur incivisme et j'en passe.
Il est grand temps que nos autorités agissent pour discipliner nos forces de sécurité et de défense afin de les reconcilier avec les Senegalais.

5.Posté par alioune badara le 14/10/2014 16:30
Ce gradé n'est rien d'autre qu'un idiot additionné d'un imbecile, il doit etre traduit devant la cour martiale et radié de son corps .

6.Posté par Fils de gendarme le 14/10/2014 20:56
J'ai lu l'article sur l'obs avec la version du commandant.Mais sincèrement, il m'a paru flagrant qu'il y a abus de pouvoir.
Depuis quand le commandant de brigade se réfère t'il à des interdit de localité.Son raisonnement doit être basé sur la loi et il n'est écrit nul part qu'au Sénégal, il est interdit de s'habiller en minijupe.Voilà un premier tord.
Le second, ce commandant n'a aucun respect pour la corps de la gendarmerie.La gendarmerie est une famille, ces filles sont les siens, avec l'intervention du père cette histoire aurait du être réglé en famille.ça fait mal de voir comment on traite les retraités.Je souhaite que ce commandant zélé soit muté, ils nous a fait honte.

7.Posté par baye le 14/10/2014 22:38
Je suis d origine de darou mousty et je conais wagane et ses filles c un homme de caracter et tres respecter a darou mousty le seul commandant de brigade qui a fait son travaille a darou mousty et tout le monde le respecte a darou .wagane tout darou est derriere toi et ce comandant ne peut pas rester a darou mousty il doit etre bouter de darou le plus rapidement possible.on est avec vous.

8.Posté par agnil essamaye le 15/10/2014 08:08
S'IL VOUS PLAIT MR LE COMMANDANT, IL YA BEAUCOUP DE CHOSES A FAIRE AU SÉNÉGAL QUE D’ARRÊTER DES FILLES POUR UNE TENUE IN DESCENTE. SI CETTE LOI EXISTAIT AU SÉNÉGAL AUTANT CRÉER UNE PRISON UNIQUEMENT POUR LES FILLES.

9.Posté par Dr Djinne le 15/10/2014 09:16
Scandale encore et abus de pouvoir chez les gendarmes. Ce "petit commandant fou" devrait être traduit devant la dame Justice, et purger lui aussi 60 jours pour ce crime d'abus...... s'attaquer à des jeunes filles - quel pauvre type !!!

10.Posté par Mouhamed le 15/10/2014 09:16
Chez les hommes de tenue c'est une coutume de maltraiter les gens, de leur manquer de respect.
Ils le font durant les matches de foot, les concerts, à l'université et les juges voient en eux des gens assermentés mais qui, au fond, mentent et se couvrent mutuellement après les altercations avec les civils.

11.Posté par ndiaye diata ndiaye le 16/10/2014 09:54
Mais que fait le ministre de l'interieur ou des armées nous sommes dans un pays de sauvage la honte de s' en prendre à des filles. Que le papa de ces filles porte plainte aupres de la justice la vraie pas celle de ce bamboula de gradé de merde.

12.Posté par maman le 16/10/2014 22:13
J connais ces deux filles comme j connais mes deux mains elles sont incapables de faire ces choses la comme l dit x CB g fréquente l'aînée non seulement elle
Est respectueuse mais elle est incapable d echanger des propos irrespectes .pour l CB il mérite d'enlever sa tenue



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016