Abdoulaye Wade a vendu le camp militaire de Front de terre.


Dimanche 12 Février 2012




1.Posté par agbo le 12/02/2012 00:35
TROOOPPPP TARD CHERS LEADERS DE M23 MALHEUREUSEMENT C EST TROP TARD POUR RECULER EN ARRIÈRE WADE VA VOUS BATTRE PUISQU'IL EST EN PLEIN CAMPAGNE ÉLECTORALE ET EST ENTRAIN DE SILLONNER LE SÉNÉGAL PAR DES MEETING DE RAT DE MARRE HUMAINE PARTOUT Où IL PASSE ALORS QUE VOUS L 'OPPOSITION PENDANT CE TEMPS VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS EN DISANT QU'IL NE SERA PAS CANDIDAT CAR VOUS ETES IMPOPULAIRE ET INCAPABLE DE MOBILISER COMME LE FAIT WADE ET LE P.D.S MAINTENANT IL EST SURE QUE WADE PASSERA AU PREMIER TOUR. GORGUI DOU SENE MOROM

2.Posté par deugg le 12/02/2012 03:26
Regardez moi ce visage haineux,Wade est en campagne et il gagnera

3.Posté par dakar le 12/02/2012 11:46
Le camp de gendarmerie de front de terre n'est pas le camp leclerc.

Leclerc se trouve en haut de liberté 6.

Front de terre se trouve vers castor le canal caché du CTO.

4.Posté par oumar le 12/02/2012 11:49
Le vrai probleme pour ces elections est moins la candidature de Wade que la negligeance avere des opposants incapable de s occuper des problemes reels que posent le fichier electoral et la logistique indispensable pour surveiller et securiser le vote des senegalais
En effet le minimum est d' exiger la carte reelle des lieux et la localisation des bureaux de votes avant le debut des elections
Il faut noter par ailleurs que rien ne justifie la dimunition du nombre de bureau de votes de pres de 900 par rapport aux elections de 2007 alors qu au meme moment le nombre d' inscritss a augmente de plus de 500.000
les bureaux fictifs ont ils augmente?
Il est inpensable que des leaders aussi rompus aux elections tels que ceux de l' opposition puissent tous faire preuve d' une telle legerete et passer a cote de l' essentiel de ce qui peut faire gagner ou a defaut avoir des elections transparentes
une simulation elementaire perment de justifier les 53% dont se prevaut le PDS des le premier tour et que personne , comme en 2007 ne pourra contester
Le PDS est accredite par tous les sondages serieux de 30 a 33% de voix
en considerant qu avec les decoupages administratifs, les innombrables abris provisoires a profusion a Touba , La Guerre en Casamance le , l' attitude taciturne des opposants , le parti au pouvoir peut se faire au moins 2000 bureaux de vote fictifs dont certains sont meme domicilies dans des maisons de leurs responsables politiques
il suffit d affecter 300 votants dont les noms sont effectivement inscrits parmi les 5000000 inscrits pour aboutir a 600.000 votants fictifs, ni vus , ni connus
il faut savoir qu au Senegal il n y a jamais eu plus de 3.500.000 votants quelque soit la taille du fichier electoral
les 600.000 votants representant 20.33% des votants reels
il suffit donc de faire une addition triviale de 30% + 20.33% = 50.33% ou 33% + 20.33% = 53.33%
Le Pds remportera les elections au premier tour avec un score variant entre 50.33% et 53.33 % tels que annonces par ses principaux responsables et l' opposition n' a qu en s en prendre a elle meme du fait d un amateurisme beat

5.Posté par kolsen le 12/02/2012 12:32
maintenant c'est clair CYS n'aime pas le mvt y'en a marre. mais c'est son bizness s'il est avec Wade

6.Posté par TANOR le 12/02/2012 12:33
Ne brulez pas notre pays, le conseil constitutionnel a tranché alors ........ au travail.
Depuis la décision du conseil constitutionnel de valider la candidature de Wade chacun s'érige en constitutionnaliste et y va avec ses commentaires, certains en arrivent même à appeler à la violence – à l'insurrection et à la confrontation sur le terrain.

Il faut dire que c'est quand même bien facile de caler ''ses fesses'' dans son fauteuil en occident, loin du Sénégal, et jouer au pyromane.

Le perdant dans toute cette tragédie – cette comédie – cette mascarade n'est autre que le Sénégal et le peuple Sénégalais dans l'écrasante majorité, jusqu'à quand serons nous obligés de subir les caprices d'une part et la surenchère d'autre part des hommes politiques ?

Posez vous la question à savoir, pourquoi aucun des partis politiques (pouvoir comme opposition) et autres mouvements de tout bord n'arrivent à mobiliser plus de 50 000 personnes dans une ville comme Dakar peuplée quand même de 3 000 000 d'habitants.

Ça en dit long sur le ras le bol de la majorité des concitoyens d'être pris en otage.


Aucun candidat à l'élection présidentielle ne peut être gagnant dans cette situation de tension et de chaos généralisé.

Nous vivons dans une république et le conseil constitutionnel, seul organe habilité à trancher sur la question de la recevabilité des candidatures, a donné son verdict, alors que chacun se conforme à cette décision et commence dés à présent sa campagne.

Apprenons à faire la différence entre notre souhait et la réalité, si nous avons été nombreux à souhaiter que le conseil constitutionnel invalide la candidature de Wade ou que ce dernier ait la sagesse de se retirer de son propre gré, il en a été décidé autrement.

La faute à qui ?

on ne peut pas reprocher au conseil constitutionnel d'avoir rejeté la candidature de Youssou Ndour , celui ci ne doit s'en prendre qu'à lui même car il existe plus de 150 partis politiques légalement constitués au Sénégal et c'était à porter de main que de demander à l'un d'entre eux de parrainer sa candidature.

On ne peut pas non plus reprocher au conseil constitutionnel d'avoir donné sa propre interprétation de l'esprit de la constitution de 2001 sur le prince de ''non rétroactivité'', nous aurions dû être beaucoup plus regardant avant d'adopter par référendum la constitution de 2001 dans l'euphorie collective.

Alors :

que les pseudos intellectuels pyromanes arrêtent leurs analyses incendiaires
que le pouvoir en place organise des élections transparentes
que l'opposition se mette dés à présent au travail, qu'elle unisse ses forces pour avoir des représentants dans tous les bureaux de vote de Sénégal afin qu'aucune fraude ne puisse être réalisée : c'est bien possible et à portée de main !!

En 2000 le parti socialiste, fort de 40ans de règne absolu sur le pays, était beaucoup plus puissant – plus organisé et plus implanté que le pouvoir en place et pourtant...et pourtant...et pourtant il a été déboulonné lorsque le peuple Sénégalais en a eu marre.
Le seul combat qui vaille aujourd'hui :

c'est de commencer dés à présent à parcourir toutes les régions – villes – villages et hameaux que compte le Sénégal afin de convaincre les électeurs de la nécessité d'un changement.

C'est d'être vigilant et de mobiliser massivement des observateurs dans tous les bureaux de vote comme ce fut le cas en 2000.

Wade ne pesait que 55% des voix en 2007, entre temps sa côte de popularité a drastiquement baissé et un second tour sera de fait obligatoire alors mettez vous au travail …....et maintenant !! ne remettons plus le boycott de 2007 qui a permis au pouvoir en place de rafler ''toutes'' les sièges à l'assemblée nationale ce qui par ailleurs a été à l'origine du passage sans obstacle de la loi de 2008 portant modification de la durée du mandat du président de la république...


1- ne brulez pas notre pays et ne sacrifiez pas les enfants d'autrui pendant que les vôtres sont vautrés dans vos salons.

2- n'ayez pas une mentalité défaitiste avant même l'arrivée du scrutin, la victoire par les urnes est à portée de main donc il suffit d'y aller avec tact .

7.Posté par TANOR le 12/02/2012 12:57
Quand des hommes politiques sénégalais donnent leurs opinions sur la marche de leur pays tout en ayant une oreille attentive de l’occident, on se demande si ces gens là méritent de nous gouverner. C’est comme qui dirait que ces personnes sont les disciples de ces dirigeants occidentaux. Pourquoi on ne peut pas gérer notre pays sans avoir à écouter ces européens et américains qui n’ont que des intérêts à préserver.



Avons-nous oublié que l’Afrique est perçue comme un continent à exploiter pour l’enrichissement de l’occident. Et voilà qu’on doit toujours tenir compte de la position des occidentaux pour décider de la tournure politique de nos pays. Cela ne veut-il pas dire que nous sommes incapables de mener à terme nos idées et qu’on n’a pas de leaderships autonomes ?

Comment peut-on donner autant d’importance à des puissances occidentales qui n’ont d’yeux que pour nos ressources minières, halieutiques et surtout à notre gros marché d’importation visible sur nos balances commerciales toujours déficitaires. Leur seul objectif est de pouvoir contrôler les différentes équipes dirigeantes afin de bénéficier de leur incapacité à défendre les intérêts de leur pays successif.

Dois-je vous rappelez que ces leaders occidentaux sont ceux qui ont instauré chez eux des règles drastiques pour nous empêcher d’entrer dans leur territoire car ils ne veulent rien partager avec nous car nous sommes des êtres de trop chez eux. Vous vous imaginez être aimé par ces derniers de telle sorte qu’on les permet de nous indiquer qui doit nous gouverner ou pas. Du coup on leur laisse la large latitude de mettre en place ceux qu’ils ont choisis pour étendre leur influence.

C’est eux qui nous traitent de sans-papiers pour nous expulser, ils nous appellent « négros » pour nous considérer comme des moins que rien, ils nous regardent comme de la racaille pour nous différencier des hommes réfléchis. Ceci dit ils nous considèrent comme des personnes qui n’ont aucune idée de la démocratie car on n’est pas « civilisé » car nous ne connaissons que la violence.

Ne croyez pas qu’en utilisant la violence pour déchoir un pouvoir en place ces occidentaux vont intervenir immédiatement. Evidemment ils vont nous laisser s’entretuer, détruire tous nos biens, nos édifices, nos infrastructures bref notre pays, pour qu’ils viennent après négocier la facture alléchante de la reconstruction pour leur propre compte.

Pourquoi croire qu’on doit verser du sang pour renverser un pouvoir ? Alors que ces démocraties occidentales qu’on invoque, ont toujours effectué des changements de régime sans en verser. Ne soyons pas des adeptes de la violence pour que demain ces occidentaux nous achèvent à travers des dettes remboursables avec des taux d’intérêt exorbitants. Egalement de recevoir des soi-disant aides qui ne nous permettent pas d’en sortir.



Maître Wade, quand il se présentait à la Présidentielle de 2000, ne croyait pas qu’il pouvait remporter les élections. Et pourtant ça s’est réalisé à la surprise générale sans l’intervention des « blancs » donneurs de leçon. Alors pourquoi ne pas faire confiance à ce peuple, aussi mûr démocratiquement que ses dirigeants, exercer son devoir civique pour choisir celui qu’il estime meilleur pour son cher Etat.
http://layzo.blogspot.com/



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016