Abdoulaye Diouf Sarr en tournée dans la région de Dakar : «A Yoff, il y a un Mbeubeuss bis! »


Le ministre  de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du Territoire a effectué ce week end, une tournée dans les départements de Dakar pour évaluer le degré de propreté en prélude au lancement de l’opération de propreté de la région.
Le maire de Yoff n’a cependant pas apprécié la saleté qui règne dans certaines communes. « La  première étape devait être l’identification de la situation et des sites  à éradiquer. Nous l’avons fait avec les préfets, sous préfets et le gouverneur de Dakar. Nous avons fait la place Ababacar Sy à Dieuppeul. Une place qu’on va reprendre parce que son état est inacceptable. Nous avons fait le long  de l’autoroute à Yoff, où il y a d’ailleurs un « Mbeubeuss  bis » parce que ce qui se passe là bas est inacceptable en terme de dépôt d’ordures. Nous avons fait aussi le long de l’autoroute  du côté des Hlm, mais la situation est inacceptable parce que dans une capitale, nous ne pouvons pas accepter de l’herbe sauvage de cette nature», dira t-il.
Le ministre de  poursuivre en indiquant avoir fait les étapes du Point E, longé le canal 4 où la situation est endémique avec ses dépôts d’ordures. « Nous nous sommes rendu à Guédiawaye en passant par Thiaroye, où on a constaté la même situation. Nous avons aussi fait Mbeubeuss où l’activité redémarre. Certains concessionnaires qui avaient cessé leurs activités semblent revenir à de meilleurs sentiments. En tout cas, l’activité redémarre progressivement à Mbeubeuss. Dans l'agglomération rurale de Rufisque, on a constaté une situation inacceptable! »
 La première opération consistait donc à identifier les sites à problème, fera savoir Abdoulaye Diouf Sarr. « Nous allons poursuivre le travail. Par définition les établissements humains produisent  des ordures, et il faut donc en permanence être sur le terrain. Cependant nous allons mettre tout en œuvre dans le cadre de la sensibilisation, pour faire en sorte que les populations intègrent cette culture de la salubrité ».
Pour rappel, avant cette tournée du ministre, la passation de service entre l’Entente Cadak–Car et l’Ucg avait été faite.
 Selon lui, le programme national de gestion des déchets (Pndg) est un programme qui travaille sur Dakar, Touba, Kaolack et Tivaouane. Il y a dans ce projet un important travail qui va consister à mettre en place des Centres d’enfouissement technique (Cet) d’un niveau assez moderne, qui nous permettront de gérer les ordures dans de bonnes conditions environnementales, mais aussi avec la participation des populations. « Très souvent, il y a résistance parce que les populations ne comprennent pas le processus. Nous sommes dans un processus de travail d’urgence qui ne nous fait pas perdre de vue les fondamentaux, c’est- à dire s'inscrire dans un système qui repose sur un dispositif durable », conclura-t-il au terme de cette visite... 
Dimanche 8 Novembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Realnoreyni le 08/11/2015 23:45
Mr Sarr, faites votre guerre avec des armes conventionnelles, ce forcing que vous avez fait sur la gestion des ordures fera un effet boomerang...
Qui vivra verra....

2.Posté par OUZ le 09/11/2015 10:33
DAKAR DOIT ETRE PROPRE WALABOK ARRETEZ WAYY DIOUF SARR EST ENTRAIN DE FAIRE UN TRAVAIL REMARQUABLE AU NIVEAU DE SON MINISTERE.

3.Posté par Mor le 09/11/2015 12:30
Alhamdulilah bima guené ci mballit bi !!!

4.Posté par Clementine le 09/11/2015 23:24
Travaillez et arretez le bavardage nous n attendons que les prochaines elections pour sanctionner pascal le traitre le diable



Dans la même rubrique :