Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l'Intérieur : " Pourquoi le gouvernement a jugé opportun de proposer la modification de l'article L.78 "

Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique a expliqué la quintessence du projet de loi n°22/2017 portant modification de l’article L.78 de la loi n°2017-12 du 18 janvier 2017 portant Code électoral.


Face à la représentation nationale, le ministre a fait savoir que le projet a été initié au lendemain du dépôt des listes de candidature pour les législatives du 30 juillet prochain. 
Le premier policier du pays a expliqué que l’objectif de la modification était de créer de meilleures conditions de vote. Si l'on en croit Abdoulaye Daouda Diallo,  l'inflation au niveau des listes peut entraîner des difficultés dans le déroulement de l'élection. Dans la foulée, le ministre a énuméré quelques difficultés en lien avec l'application stricte de l'article L.78 : des lenteurs dans le vote, le découragement de l'électeur, prorogation de l'heure de clôture, entre autres. " Avec un troisième alinéa rajouté à l'article L.78, l'électeur peut aller à l'isoloir avec au moins 5 bulletins. Il peut aussi pendre l'ensemble des bulletins. C'est au choix ", explique le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique. 
Sur le secret du vote, le ministre Diallo est d'avis que " le secret sera particulièrement garanti. Une partie de l'opposition n'a pas voulu déférer à la convocation du Président de la République, pour un dialogue ", regrette le premier policier du pays.
Jeudi 6 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :