Abdoulaye Baldé: "Je pense qu'il y a beaucoup plus de dégâts ailleurs qu'à l'Anoci"


Abdoulaye Baldé: "Je pense qu'il y a beaucoup plus de dégâts ailleurs qu'à l'Anoci"
DAKARACTU.COM  Voici la réaction d'Abdoulaye Baldé à sa sorite du dernier conseil des ministres: "Nous nous sommes donné des numéros de téléphone et puis le président a fait ses adieux aux ministres et a loué le sens de responsabilité des uns et des autres. Il nous a demandé de faciliter la passation avec les nouvelles autorités et d'être à la disposition de nos collègues, d'assurer les affaires courantes jusqu'à la nomination du nouveau gouvernement. Donner des conseils si c'est nécessaire, à ceux qui nous remplaceront dans quelques jours. Le budget vient juste d'être mis à exécution, pour ce qui concerne les ministères, rien n'a été exécuté ou, en tout cas, très peu. En ce qui concerne mon ministère par exemple, je pense qu'on n'a exécuté  que les 10 ou 15% du budget. Donc nous laissons des finances à la disposition de nos successeurs. Nous ne craignons pas d'audits, dans la mesure où nous avons accompli notre devoir de ministre en ayant la conscience tranquille. Nous avons exécuté nos tâches en respectant les règles de transparence. Le président Macky Sall a été Premier ministre, donc il est plus ou moins comptable de la gestion du pays jusqu'en 2008. Nous partons la tête haute avec la conviction d'avoir fait notre devoir en toute loyauté. L'Anoci, les gens en parle beaucoup, mais je pense qu'il y a beaucoup plus de dégâts ailleurs qu'à l'Anoci". Ah bon, M. le ministre,  plus de dégâts ailleurs ? Dites-nous en plus.
Vendredi 30 Mars 2012




1.Posté par biram le 30/03/2012 15:49
Donc forcément, il y'a eu des dégâts à l'ANOCI. Commençons par les voir d'abord, après on verra les autres cas de mauvaise gestion du patrimoine collectif. Dieu sait qu'il y'en a et beaucoup trop même.

2.Posté par biram le 30/03/2012 15:49
Donc forcément, il y'a eu des dégâts à l'ANOCI. Commençons par les voir d'abord, après on verra les autres cas de mauvaise gestion du patrimoine collectif. Dieu sait qu'il y'en a et beaucoup trop même.

3.Posté par JOEKILLER le 30/03/2012 15:56
Ce type est le plus idiot de toute l'équipe de Wade... Si le journaliste avait été un peu plus perspicace il lui aurait tiré les vers du nez !

4.Posté par eliane le 30/03/2012 16:26
C EST UNE FACON E PARLER ET DE REPONDRE A UNE QUESTION PRECISE DU JOURNALISTE. CECI EST UN RESUME MAIS CHAQUE PHRASE EST UNE REPONSE A UNE QUESTION PRECISE ET IL RAPPELLE QUE LES FONDS ETAIENT LOGES A LA PRIMATURE DE QUI ???? ....MACKY SALL

5.Posté par deucondorboubar le 30/03/2012 17:02
Quel conseil voulez-vous encore donner, pauvre cloche???
Vous rendez-vous compte des dégâts que vous avez déjà créé à ce niveau???
J'espère que le nouveau gouvernement vous ratrappera, bande de voleurs!
Le peuple ne méritait pas d'avoir des connards comme vous au pouvoir.

6.Posté par snake le 30/03/2012 18:22
comme ou par exemple??? en tout cas c votre groupe!!! anoci mou gnou gueun gnor,on y a trop perdu!

7.Posté par omar diop le 30/03/2012 19:50
Pourquoi Omar Guèye le partisan de Idrissa Seck, ancien président de la Communauté rurale de Sangalkam a été vivement combattu par Abdoulaye Wade et le sera autant par Macky?
Omar Guèye qui, dans l'exercice de ses fonctions avait tenté de déposséder de son terrain sis à Sindou un certain Sylla, inspecteur des renseignements généraux à la retraite a été victime de fiches mensongères de renseignement de la part de ce dernier. L'inspecteur des renseignements généraux Sylla, qui a acquis une grande expérience dans la manipulation des autorités étatiques par des fiches de renseignement fabriquées de toutes pièces ne manquera sûrement pas de braquer le président Macky contre Omar Guèye pour le neutraliser et continuer d'occuper indûment un terrain de la communauté rurale de Sangalkam. Même pour être recruté à la police en 1967 l'inspecteur Sylla qui était âgé de 33 ans avait manipulé l'autorité en utilisant les pièces d'état civil d'autrui, et c'est ainsi qu'il est connu à la police sous le nom de Oumar Sylla alors qu'il s'appelle en réalité Alassane Sylla, parce qu'il fallait être âgé de 27 ans au plus pour pouvoir être recruté. C'est dire que même sous le nouveau gouvernement, Sangalkam risque de connaître pendant longtemps la gestion par une délégation spéciale, si les citoyens de cette localité continuent de porter leur choix sur la personne de Omar Guèye

8.Posté par ISSA le 31/03/2012 09:09
52 PARCELLES TF DE 150M2 A VENDRE A RUFISQUE.APRES L'HOPITAL YOUSSOU MBARGANE ENTRE L'ARRET CHERIF ET JACARANDA.TEL:77 646 06 15



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016