Abdou M'bow vole au secours de l’Imam Samb : « Ce n’est pas un fait nouveau qu’un Imam se prononce sur des questions d’actualité! »


Abdou M'bow vole au secours de l’Imam Samb : « Ce n’est pas un fait nouveau qu’un Imam se prononce sur des questions d’actualité! »
L’imam Alioune Samb de la Grande Mosquée de Dakar a, durant son sermon lors de la fête de la Korité, plaidé pour que le Chef de l’Etat Macky Sall exerce son mandat jusqu'à son terme officiel, c'est-à-dire les 7 années validées par la constitution, l’invitant pour le coup, à prendre ses distances par rapport à sa promesse de campagne.
Mais pour Abdou M'bow, porte parole adjoint de l’Alliance Pour la République, l’imam en tant que leader d’opinion a le droit de se prononcer sur n’importe quelle question fut-elle politique. « Que l’on soit imam, homme politique, évêque ou autre chose, rien ne les empêche de se prononcer sur des questions d’actualité qui préoccupent les populations ».
 Rappelant l’histoire, le député de prendre exemple sur l’imam N'dour de Thiès qui selon lui ne manquait jamais d’évoquer « les questions de l’heure » dans ses prêches. « Cela ne doit donc pas émouvoir les Sénégalais, l’Imam n’a fait que dire ce qu’il pense! »
Abdou M'bow d’inviter ainsi les politiciens professionnels à cesser de profiter de situation pareille pour installer des débats puérils. « On ne voit d’ailleurs jamais d'hommes politiques qui donnent de propositions pour le devenir du Sénégal » a-t-il regretté.
Il a pour finir invité les partis à attendre la saisine officielle du conseil constitutionnel par le Chef de l’Etat, pour vraiment « donner leurs points de vue officiels », sinon tout le reste n’est que détails...
 
Dimanche 19 Juillet 2015
Dakaractu




1.Posté par Plan Fouta Emergent le 20/07/2015 00:26
Mr Abdou Mbow je ne suis pas du même avis avec toi syr ce point.
A tord ! sauf a attendre d'être chez lui et pendant ses moments de loisirs (où il préférerait de lâcher son chapelet pour recevoir des billets de banque) pour "donner son avis" de citoyen. Dans le cadre du Minebar de la mosquée, surtout un jour de communion des cœurs et des esprits un imam digne de ce nom ne peut avoir d'avis que sur les principes et valeurs de la religion, nullement sur la chose politique qui, par définition, est sujette à polémique, donc aux antipodes de ce qui rassemble, concilie et sème la concorde. Cet Imam a souillé sa fonction et, si l'on s'en réfère à l'esprit, voire à la lettre du Message du Prophète SW, il a commis l'un des plus grand péché qui soit, celle de heurter le cœur de son prochain, surtout un jour aussi sacré que celui de l'Aid ! Comme l'ont dit certains, il doit observer un maximum de jour de jeûne pour demander pardon à Allah. Il doit en outre mettre à profit son sermon de ce vendredi prochain pour avouer sa faute devant l'assemblée des prieurs et leur demander pardon pour avoir été inspirer par...Satan lors de sa prêche de la korité. Il lui restera après le seul acte qui puise sauver son honneur, celui de démissionner de ses fonctions d'Imam.

2.Posté par seck le 20/07/2015 08:11
c est triste qu on perde autant de temps a bavarder sur un fait banal. Je suis fondamentalement contre ce regime mais je suis pret a le souffrir deux ans de plus pour la seule raison que la Constitution prime sur une simple promesse electorale de propagande. Pourquoi vouloir mettre une simple promesse au-dessus de la loi fondamentale? Il est bien dangereux, pour exhaler sa mauvaise foi, de s attaquer a un religieux qui est un citoyen comme tout le monde.



Dans la même rubrique :