Abdou M'bow sur la situation à l'Assemblée nationale : "C'est un parti politique qui a une crise et qui veut la faire répercuter à l'hémicycle"


Abdou M'bow sur la situation à l'Assemblée nationale : "C'est un parti politique qui a une crise et qui veut la faire répercuter à l'hémicycle"
Interrogé par nos confrères de ThiesInfos, le vice-président à l'Assemblée nationale Abdou Mbow s'est exprimé sur la situation qui prévaut dans l'hémicycle.
Selon le porte-parole adjoint de l'APR : " Il faut que cela soit clair, ce qui se passe à l'Assemblée nationale est qu'un parti politique subit une crise et il veut faire répercuter cette crise au sein de l'hémicycle. Le parti démocratique sénégalais a un problème de gestion, car ils ne s'entendent pas sur qui doit diriger leur groupe parlementaire ou qui ne le fera pas. Le groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar ou les députés non-inscrits n'ont rien à voir dans cette situation là. Maintenant, la loi est claire tout comme ce que fait l'Assemblée nationale. Raison pour laquelle lorsqu'ils ont décidé de boycotter l'Assemblée nationale, cela ne nous a pas empêché de travailler normalement sans que leur absence soit ressentie. Ils voulaient ternir l'image de l'Assemblée nationale, des députés et du législatif, pensant qu'ils allaient ébranler le président de la République ou la majorité. Et pire, quand un député décide de ne plus venir à l'Assemblée nationale et de ne pas participer à son travail et refuse de travailler pour le peuple sénégalais, il ne doit ni percevoir son salaire encore moins le carburant. Mais tu dis que tu as boycotté l'Assemblée et tu bénéficies de tous les avantages ; c'est un manque d'éthique à mon avis. Percevoir son salaire sans travailler, je crois que la morale politique et l'éthique ne doivent pas permettre cela et ceux qui le font manquent de ces deux aspects là"
Parlant d'une possible exacerbation de la crise à l'Assemblée nationale par l'Apr,  Abdou Mbow pense que c'est impossible. Pour lui, "ce qui se passe dans le Parti démocratique sénégalais n'intéresse nullement l'Apr. C'est eux-mêmes qui se battent entre eux. Certains disent que c'est Modou Diagne Fada leur président et d'autres préfèrent Aïda M'bodj. Ils ont voulu saboter les travaux de l'Assemblée nationale en emmenant des sifflets et tout, mais nous n'avons rien à voir avec cette histoire la. L'Assemblée nationale a pris les mesures idoines et depuis qu'ils ont pris connaissance de ces mesures, ils ont reculé. Ils ont appelé plusieurs fois les populations qui n'ont pas répondu à leur appel. Les populations savent que ces gens là sont des plaisantins, alors elles ne vont plus se fatiguer à leur répondre pour des choses inutiles. On a été élu pour défendre les besoins des populations, alors nous sommes à l'Assemblée nationale pour faire ce pourquoi on nous a élus."
Jeudi 17 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :