Abdou Karim Sall remplace Abou Lô: Un homme du sérail aux manettes de l'ARTP


Abdou Karim Sall remplace Abou Lô: Un homme du sérail aux manettes de l'ARTP

DAKARACTU.COM Désormais, il aura le lourd fardeau de présider aux destinées de l'ARTP. Mais heureusement, Abdou Karim Sall, pour ne pas le nommer, est loin d'être un "bleu" dans le secteur névralgique de régulation des télécoms. En clair, le nouveau Dg de l'ARTP n'est pas en terrain inconnu. 
Très tôt, depuis sa tendre enfance, le virus de la communication l'a atteint, le poussant "alors qu'il était encore au collège, à faire des recherches sur la communication", nous a appris un de ses condisciples avec lequel il a cheminé à la SONATEL.
Ainsi, lorsqu'il s'agira de faire un choix, il va jeter son dévolu sur des études approfondies dans ce secteur. C'est pourquoi Abdou Karim Sall déposa alors ses baluchons en Tunisie, plus précisément à SUP TELECOM du pays de Ben Ali. Il y décrochera son parchemin d'ingénieur en télécommunication. En dépit d'alléchantes propositions, il préférera revenir au bercail où il sera coopté par la SONATEL qui lui fera gravir bien des échelons, avant de le bombarder Chef d'agence, plus précisément celle de Rufisque. 
Parallèlement, il partagera les idéaux du chef de file de l'APR, en adhérant au parti du Président de la République dès ses premiers balbutiements en 2008. Depuis lors, il n'a plus quitté cette formation en dépit des menaces et autres intimidations du régime sortant. C'est ainsi qu'il sera nommé patron du regroupement des cadres Apéristes de la banlieue dont il reste le coordinateur. 
 Après la victoire de 2012, Abdou Karim Sall sera nommé au sein du Fonds de Développement des services universels de Télécom par le Président Macky Sall, puis au collège de l'ARTP. Pour ainsi dire qu'il s'était quelque peu préparé à sa nouvelle mission. 
Cet originaire d'Orkadiéré dans le département de Kanel (Région de Matam), "mordu de la banlieue dakaroise", marié à une épouse (du moins pour le moment), est père d'un bout de bois de Dieu...


Mercredi 7 Mai 2014




1.Posté par dia le 07/05/2014 18:46
Un homme travailleur serieux et integre

2.Posté par faché-fauché et malade du pays le 08/05/2014 01:19
il serieux c peut etre vrai mais il n' en demeure pas moins un halpoular
ce president doit comprendre que l' approche par l' ethnie va le perdre forcement en 2017
il est entrain de toucher des limites jamais atteintes dans ce pays en jouant avec la fibre ethnique

3.Posté par didi le 08/05/2014 11:51
machallah guite leydii!!! sall lamtorodo bour guede si kaw si kanam si lou bakh inchallah !!!

4.Posté par L''''expert Télécoms le 08/05/2014 12:47
je vois que le Président de la république ne cesse de s'engouffrer dans des trous noirs.ce monsieur Karim sall est non seulement un faux type mais aussi une personnage sans scrupule qui promet à certains jeunes naïfs de Mbao,une vie paradisiaque(boulot,assistance,etc).bref des promesses que même notre cher président ne peut tenir.
alors là je ne crois pas qu'il soit le meilleur choix pour cette boite qui reste notre salut vers l'ére du Numérique au Sénégal, j'en connais quelque chose puisque j'ai été témoins de certains de ces faits et gestes.
réfléchir avant d'agir est primordial!!!

5.Posté par Ouzino le 08/05/2014 15:08
Pourquoi cette poularisation de l'Etat. C'est du jamais vu dans l'histoire politique du Sénégal. Pourtant Abdoulaye WADE l'avait prédi mais on n'a pas fait attention



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016