Abbé Zacharie Coly,: ‘’Si la Casamance ne finit pas avec la guerre, la guerre finira la Casamance’’


Abbé Zacharie Coly,: ‘’Si la Casamance ne finit pas avec la guerre, la guerre finira la Casamance’’
Le vicaire de la cathédrale Saint Antoine de Padoue, l’abbé Zacharie Coly a déploré samedi à Ziguinchor la recrudescence de la criminalité dans la partie méridionale du Sénégal en décembre, affirmant que ‘’si la Casamance ne finit pas avec la guerre, la guerre finira la Casamance’’.

‘’Notre chère Casamance où à la veille de ses trente ans de conflit surgit malheureusement une situation désolante qui rend vaines toutes les entreprises de résolution et de réconciliation’’, a-t-il déclaré dans son homélie lors de la messe de minuit célébrée à la cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor.

‘’Notre Casamance où le merveilleux mois de décembre est devenu le mois du théâtre des violences. Un constat tragique de montée de la criminalité qui fait penser et qui fait dire que si la Casamance ne finit pas avec la guerre, la guerre finira la Casamance’’, a averti le curé.

‘’Si la Casamance ne finit pas avec la guerre, la guerre finira la Casamance’’ a-t-il insisté, relevant que ’’la loi du monde n’est pas et ne peut pas être distincte de la loi de Dieu’’. Selon l’abbé Zacharie Coly, ’’la loi de Dieu ce n’est pas la guerre, mais, c’est la paix’’.

A l’image du pasteur noir américain Martin Luther King, auteur du fameux discours ’’I have a dream’’ (J’ai fait un rêve), il a dit ‘’ J’ose rêver, croire et espérer avec vous qu‘un jour viendra où les armes tomberont des mains et la guerre paraîtra absurde et sera impossible’’.

‘’Un jour viendra, espère-t-il, où il n’y aura plus de champs de bataille, que les marchés s’ouvrant au commerce et les esprits s’ouvrant aux idées. Un jour viendra où on montrera un canon dans les musées, comme on y montre aujourd’hui un instrument de torture en s’étonnant que cela ait pu servir’’.

‘’Un jour viendra où l’on verra ses deux groupes immenses l’Etat et le MFDC (Mouvement des forces démocratiques de Casamance) placés l’un en face de l’autre se tendant la main défrichant notre pays le Sénégal et améliorant la création sous le regard du Créateur en travaillant pour le bien-être de tous, pour la fraternité des hommes et pour la toute puissance de Dieu’’ a encore dit le curé.

‘’Alors, a-t-il poursuivi, ce jour-là, nous nous sentirons une pensée commune avec des intérêts communs et une destinée commune. Nous nous embrasserons, nous nous reconnaîtrons fils du même sang et de la même race’’.

Selon lui, ’’ce jour-là, nous ne serons plus des peuplades ennemies, nous serons un peuple, nous serons une famille. Un peuple où les ennemis se parlent, les adversaires se tendent la main. Des peuples qui s’opposaient, acceptent de faire ensemble une partie du chemin’’.

‘’Alors, ce jour-là, nous pourrons, à la suite des anges, entonner en toute plénitude, en seul chœur et comme un seul homme cet hymne de victoire et de salut’’, a encore plaidé le vicaire.

La Casamance, constituée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, est le théâtre, depuis 1982, d’affrontements ayant fait de nombreux morts chez les civils, les militaires et les indépendantistes réunis au sein du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

Un regain de violence marquée par l’attaque de cantonnements militaires par des individus supposés appartenir au MFDC a été noté ces dernières semaines.

( APS )
Dimanche 25 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016